Gare d'Ivry-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ivry-sur-Seine
Image illustrative de l'article Gare d'Ivry-sur-Seine
Les quais en direction de Paris.
Localisation
Pays France
Commune Ivry-sur-Seine
Adresse Place Marcel-Cachin
94200 Ivry-sur-Seine
Coordonnées géographiques 48° 48′ 52″ nord, 2° 23′ 28″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service (RER)(C)
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean
Voies 4 (dont 2 centrales sans arrêt)
Quais 2 latéraux
Transit annuel 4 259 568 voyageurs (2014)
Zone 2 (tarification Île-de-France)
Altitude 37 m
Historique
Mise en service
Ouverture ((RER)(C))
Architecte Compagnie d'Orléans (PO)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 125 323
Noctilien (N) N133

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Ivry-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Ivry-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne

(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Ivry-sur-Seine

La gare d'Ivry-sur-Seine est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, située sur le territoire de la commune d'Ivry-sur-Seine, dans le département du Val-de-Marne en région Île-de-France.

Elle est dénommée « gare du Chevaleret » lorsqu'elle est mise en service en 1900 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) qui la renomme « gare d'Ivry-sur-Seine » en 1919.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains du RER C.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 37 mètres d'altitude, la gare d'Ivry-sur-Seine est située au point kilométrique (PK) 3,623 de la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean entre les gares ouvertes de la Bibliothèque François Mitterrand et de Vitry-sur-Seine. En direction de Paris s'intercale la gare femée du boulevard Masséna[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Gare du Chevaleret (1900-1919)[modifier | modifier le code]

Le ministre des Travaux publics et la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) signent un traité, le , pour l'exploitation par la Compagnie d'un réseau de voies ferrées établies par l'État entre le port d'Ivry et la gare de Chevaleret, qui doit être bientôt construite entre les fortifications de Paris et la station de Vitry. Ces voies sont prévues pour du transport de marchandises, en provenance ou à destination du réseau de la Compagnie. Elles doivent desservir le port mais également des embranchement industriels ajoutés en fonction des besoins[2]. Le la Compagnie d'Orléans annonce la mise en service des « voies reliant le port d'Ivry-sur-Seine et la gare du Chevaleret » pour le 20 de ce même mois[3].

La gare au début des années 1900.

La gare du Chevaleret est mise en service le [4] par la Compagnie d'Orléans ; elle comprend une gare marchandises et une station pour les voyageurs[5].

Lors de la séance du du conseil général de la Seine, le conseil doit statuer sur une proposition tendant à ajouter le mot « Ivry » à la dénomination « gare du Chevaleret », à Ivry-sur-Seine, du fait d'un nom qui est « peu connu du public ». Le directeur des affaires départementales précise que l'administration s'est préoccupée de la question dès la création de la gare et que le préfet a écrit au ministre des Travaux publics pour qu'il invite la Compagnie à renommer la gare en « Ivry-Chevaleret ». Mais le ministre a confirmé le choix de la Compagnie qui argumente sur le fait qu'il existe déjà une gare dénommée Ivry à l'entrée de Paris et qu'utiliser deux fois ce nom serait la source de confusions au détriment du transit des marchandises. Néanmoins la proposition est adoptée par la conseil[6].

En 1919, la « gare du Chevaleret » est renommée « gare d'Ivry-sur-Seine » avec l'autorisation de Marcel Sembat, ministre des Travaux publics[7].

Gare d'Ivry-sur-Seine (depuis 1919)[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), deux agents de la SNCF sont tués : Louis Dousseay (chef mécanicien) et Pierre Guignois (sous chef reconnaisseur). Une plaque à leur mémoire est apposée en gare[8].

Les travaux de rénovation de la gare, pour l'ouverture de la ligne C du RER, sont inaugurés le [9],[10].

En 2014, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare est de 4 259 568 voyageurs[11].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF du réseau de trains de banlieue Transilien, elle est ouverte tous les jours et dispose de guichets ouverts du lundi au samedi. Elle est équipée d'automates pour les achats de titres de transport Transilien et grandes lignes, et d'un système d'information en temps réel sur les horaires des trains. C'est une gare accessible aux personnes à mobilité réduite avec, notamment, un guichet adapté[12].

Desserte[modifier | modifier le code]

Ivry-sur-Seine est desservie par les trains de la ligne C du RER[12].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos avec un abri Véligo et un parking pour les véhicules y sont aménagés[12].

Elle est desservie par les lignes 125 et 323 du réseau de bus RATP et, la nuit, par la ligne N133 du réseau de bus Noctilien[12].

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment voyageurs de la gare, est un bâtiment type de la Compagnie du PO. Il comprend un corps principal, avec trois ouvertures et un étage, encadré par deux ailes à deux ouvertures. À l'origine, il comporte des lignes blanches et rouges du fait d'une construction alternant de la pierre et de la brique. Sa toiture comporte un fronton horloge en façade et quatre pans. Il est inscrit à l'inventaire général du patrimoine culturel depuis 1996[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [570/1] Paris-Austerlitz - Orléans », p. 195.
  2. France, « Traité pour l'exploitation par la Compagnie d'Orléans des voies à établir entre le port d'Ivry et la gare de Chevaleret (comune d'Ivry) », Bulletin des lois de la République française,‎ , p. 1459 (lire en ligne).
  3. « Gare d'eau d'Ivry : Avis », Bulletin de la Chambre de commerce de Paris,‎ , p. 1042 (lire en ligne).
  4. Site culture.gouv.fr : Gare de Chevaleret puis gare d'Ivry, Réf. Mérimée IA00130051 (consulté le 8 avril 2014).
  5. Chambre de commerce de Paris, La Chambre de Commerce de Paris à l'exposition universelle de 1900, Imprimerie Lahure, 1900, p. 76 extrait (consulté le 8 avril 2014).
  6. « Adoption d'une proposition de M. Lévêque tendant à ajouter le mot « Ivry » à la dénomination de la gare du « Chevaleret », à Ivry-sur-Seine », Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris,‎ , p. 2328 (lire en ligne).
  7. « La gare du Chevaleret devient la gare d'Ivry-sur-Seine », Le Matin : derniers télégrammes de la nuit,‎ , p. 4 (lire en ligne).
  8. « File:Tués par faits de guerre gare d'Ivry.JPG : photo de la plaque commémorative des agents de la sncf tués par faits de guerre à l'interieur de la gare d'Ivry-sur-Seine », sur Commons (consulté le 3 septembre 2016).
  9. Site leparisien.fr : Ligne C, 27 décembre 2006 (consulté le 8 avril 2014).
  10. « File:Inauguration gare d'Ivry-sur-Seine.JPG : photo de la plaque d'inauguration de la gare d'Ivry-sur-Seine, située à l’intérieur de la gare », sur Commons (consulté le 3 septembre 2016)
  11. « Fréquentation en gares en 2014 – Ivry sur Seine », sur SNCF Open data,‎ traitement du 26 avril 2016 (onglet informations) (consulté le 1er septembre 2016)
  12. a, b, c et d « Gare Ivry-sur-Seine », sur SNCF Transilien (consulté le 3 septembre 2016).
  13. Site culture.gouv.fr base mistral : gare de Chevaleret, puis gare d'Ivry, référence IA00130051 (consulté le 8 avril 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Montigny - Beauchamp
ou Pontoise
Bibliothèque François-Mitterrand (RER) (C) Vitry-sur-Seine Pont-de-Rungis - Aéroport d'Orly
ou Massy - Palaiseau