Gare d'Aurora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aurora
Image illustrative de l’article Gare d'Aurora
La gare en 2014.
Localisation
Pays Canada
Commune Aurora
Coordonnées géographiques 44° 00′ 03″ nord, 79° 27′ 36″ ouest
Gestion et exploitation
Exploitant GO Transit
Historique
Mise en service
Protection Gare ferroviaire patrimoniale (1990)
Inscrit au registre municipal du patrimoine

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Aurora

Géolocalisation sur la carte : Ontario

(Voir situation sur carte : Ontario)
Aurora

La gare d’Aurora à Aurora (Ontario), en Ontario, est une ancienne gare du Canadien National. Construite en 1900, la gare sert encore les trains du GO Transit.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare se trouve sur la Ligne Barrie du GO Transit, entre la Gare Union et la Gare d'Allandale Waterfront.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’Ontario, Simcoe and Huron Union Railroad (OS&HURR) construit une ligne de Toronto à Machell's Corners en 1853[1]. Machell's Corners se nomme d'après un commerçant local et propriétaire du magasin général, Charles Machell[2]. Un premier train pour le conseil d'administration avec les ingénieurs en chefs et adjoints parcourt la ligne le 5 janvier 1853. L’OS&HURR fait une demande d’appels d'offres pour la construction d’une gare à Machell's Corners du 11 au 20 janvier 1853. L’inauguration de l'OS & HURR de Toronto à Machell's Corners (maintenant Aurora) se passe le 15 mai 1853. Machell's Corners change de nom pour Aurora le 1er janvier 1854[1].

Train à la gare vers 1910.

Le 10 septembre 1860, Albert, Prince de Galles (le futur Édouard VII) voyage sur un train spécial qui s'arrête à Aurora pour faire l'approvisionnement en bois. Le prince fait remarque de « la décoration habile de la gare »[1].

Avant l'arrivée du chemin de fer, Machell's Corners comptait environ 100 habitants en 1851. En 1871, le nombre d'habitants était de 1132 personnes[3].

Au cours des années 1870s, d’autres bâtiments viennent s’ajouter autour de la gare. Le 29 juin 1874, un feu détruit l'entrepôt de fret, les maisons des employées du section de chemin de fer et d’autres bâtiments, mais les pompiers de l'Aurora Fire Company sauvent la cour de bois et la gare. Un hangar de charbon est construite en 1875. Un incendie volontaire est tenté sur la gare de fret le 24 juillet 1895 ; elle est finalement détruite par un incendie criminel le 19 août 1895, une perte de 5 000 $[1]. Le 21 octobre 1895, le Grand Tronc commence la construction d’une deuxième gare sur les lieux. La nouvelle gare ouvre le 17 janvier 1896, mais la ville est moins que satisfaite des résultats. Le Grand Tronc annonce une troisième gare (la gare actuelle) pour Aurora le 26 janvier 1900 ; la construction commence le 19 février et la gare ouvre le 7 mai 1900 (la deuxième gare devient hangar de fret)[1].

La gare a été exploitée par le Canadien National (CN) pendant presque tout le 20e siècle[4].

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare d’un étage a été construite en style à l’architecture pittoresque selon « un plan normalisé dans le cadre de la stratégie concurrentielle du Grand Tronc visant à promouvoir les services de la compagnie ». Nous notons son empreinte rectangulaire, la masse d’un étage et le toit en croupe à forte pente coupé par des pignons du côté donnant sur la voie et à l’extrémité nord et le poste en saillie du télégraphiste Il existe aussi une porte cochère pour servir d’abri extérieur aux volumes importants de voyageurs à la gare. Signalons les matériaux d’origine en brique et bois (incluant les portes et fenêtres en bois) qui existent encore, avec « l’intégrité de la nature, de la composition et des finis de tous les éléments originaux de l’architecture Stick Style et du mobilier d’origine, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. » La gare est reconnue Gare ferroviaire patrimoniale[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « C.N.Rys. Aurora-Chronology », sur C.N.Rys. Ontario Stations (consulté le 29 janvier 2017)
  2. (en) « NOTALBLE INTERMENTS », sur Aurora Cemetery (Cimetière d'Aurora) (consulté le 30 janvier 2017)
  3. (en) G. Mercer et. al, History of Toronto and County of York, Ontario: Containing an Outline of the History of the Dominion of Canada; a History of the City of Toronto and the County of York, with the Townships, Towns, General and Local Statistics; Biographical Sketches, vol. 1, C.B. Robinson, (lire en ligne)
  4. a et b « Gare ferroviaire de la Canadien National », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 29 janvier 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]