Gabrielle Bossis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bossis.
Gabrielle Bossis
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
NantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Prononciation

Gabrielle Bossis (1874-1950) est une écrivaine, actrice et mystique catholique française, disciple de Thérèse de Lisieux. Dans son ouvrage mystique Lui et Moi[1], elle raconte une série de dialogues avec Jésus, qui serait venu à elle comme une « voix intérieure », qu'elle a retranscrits de 1936 à 1950, peu de temps avant sa mort. Elle a vécu à Nantes et au Fresne-sur-Loire (alors en Loire-Inférieure), où elle repose.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gabrielle-Rose Bossis, née à Nantes le 26 février 1874, est la dernière de quatre enfants d'une famille aisée où on l'appelle Gaby. À six ans, elle rentre à l'école des Fidèles Compagnes de Jésus à Nantes, où elle se fait remarquer par son intelligence et ses capacités. En juin 1886, elle effectue sa Première communion. À la fin de ses études, contrairement aux attentes de ses supérieurs, elle ne rejoint pas le couvent mais mène une vie laïque, tout en restant célibataire et en développant une vie intérieure profonde dirigée vers Dieu, devenant tertiaire de saint François.

Pendant la Première Guerre mondiale, elle est infirmière pendant 4 ans, d'abord à l'hôpital puis sur le front près de Verdun, où elle est frappée de douleur par la mort de son neveu Jean Caron.

À partir de 1923, à la demande du curé du Fresne-sur-Loire, où elle réside l'été, elle écrit des pièces de théâtre, au contenu spirituel et joyeux combiné avec un fond moral et religieux, et dans lesquelles elle joue un des rôles principaux. Ces pièces, publiées et jouées dans de nombreuses paroisses et patronages, la font connaître dans la France entière et d'autres pays en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique du Nord et en Palestine.

Opérée en 1949 d'un cancer du sein, qui se propage aux voies respiratoires, elle meurt à Nantes le 9 juin 1950[2].

Voix intérieure[modifier | modifier le code]

Le 22 août 1936, à l'âge de 62 ans, sur le paquebot Île de France qui l'emmène en tournée au Canada, Gabrielle Bossis entend pour la première fois une mystérieuse voix intérieure qui l'appelle « ma petite fille » et qu'elle entendra à de multiples reprises jusqu'à deux semaines avant sa mort. Elle transcrit les mots qu'elle entend, et qu'elle attribue à Jésus-Christ, dans 13 cahiers pendant 14 ans.

En 1944, elle présente ses notes à un ami jésuite, Alphonse de Parvillez, puis à l'évêque de Nantes Jean-Joseph-Léonce Villepelet et à Jules Lebreton, doyen de la faculté de théologie de Paris. En 1948, elle publie anonymement le premier des sept tomes de son journal, intitulé « LUI et moi », avec imprimatur et nihil obstat de l'Église, indiquant que leur contenu ne contredit pas la doctrine de l'Église catholique en matière de foi ou de morale. L'ouvrage rencontre immédiatement un vif succès. La publication se poursuit sous le nom de l'auteur, après sa mort et jusqu'en 1967. Il est traduit dans plusieurs langues[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Comédies[modifier | modifier le code]

  • Le charme
  • Les illusions de madame Dupont
  • Le ramasseur de braise
  • La marchande de larmes
  • La lionne
  • Âme de poupée
  • Chanteuse de rue
  • Les herbes folles
  • Une vieille fille et treize gosses
  • Les lunes de miel en reparation
  • La petite veilleuse de quatre sous
  • Un mari dans du coton
  • Deux à Troyes et six à Sète[2]

Ballets[modifier | modifier le code]

  • Les poupées mécaniques
  • L'âme de la clairière
  • La reine Marie-Amélie à Serran
  • Le cirque des géants
  • La femme qui a perdu son ombre
  • Roses et colombes
  • Les heures vécues
  • Algues et brises
  • Et il y avait une fois
  • La femme aux yeux de myosotis
  • Les boîtes à bijoux
  • Les grillonnes des foyers
  • Les péchés capitaux
  • Six femmes pour un mari[2]

Journal mystique[modifier | modifier le code]

  • LUI et moi : entretiens spirituels, t. 1, Editions Beauchesne, (ISBN 9782701004792)
  • Gabrielle Bossis, LUI et moi : entretiens spirituels, t. 2, Editions Beauchesne, (ISBN 9782701004808)
  • Gabrielle Bossis, LUI et moi : entretiens spirituels, t. 3, Editions Beauchesne (ISBN 9782701004815)
  • Gabrielle Bossis, LUI et moi : entretiens spirituels, t. 4, Editions Beauchesne (ISBN 9782701004822)
  • Gabrielle Bossis, LUI et moi : entretiens spirituels, t. 5, Editions Beauchesne, (ISBN 9782701004839)
  • Gabrielle Bossis, LUI et moi : entretiens spirituels, t. 6, Editions Beauchesne, (ISBN 9782701004846)
  • Gabrielle Bossis, LUI et moi : entretiens spirituels, t. 7, Editions Beauchesne, (ISBN 9782701004853)[3]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Père Patrick de Laubier, « Le Christ notre Frère dans les écrits de Gabrielle Bossis (1874-1950) », sur France Catholique, (consulté le 25 mars 2017)
  2. a b c et d Lucia Barocchi.
  3. « Gabrielle BOSSIS, Editions BEAUCHESNE », sur www.editions-beauchesne.com (consulté le 26 février 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick de Laubier, Jésus mon frère: essai sur les entretiens spirituels de Gabrielle Bossis, Editions Beauchesne, (ISBN 9782701013671, lire en ligne)
  • Pierre Descouvemont, Les messages d'amour de Jésus à Gabrielle Bossis, une disciple de Thérèse, Editions Beauchesne, (ISBN 978-2-7010-2233-8)
  • Lucia Barocchi, Lui et Gabrielle Bossis, Editions Beauchesne, (ISBN 9782701015026, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]