Gabriel Bertrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bertrand.
Gabriel Bertrand
Naissance
Paris (France)
Décès (à 95 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France français
Domaines Chimie
Biologie
Institutions Institut Pasteur

Gabriel Bertrand, né à Paris le et mort à Paris le , est un chimiste et biologiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1886, Bertrand devient stagiaire à l’école de pharmacie. Il obtient son diplôme de pharmacien de première classe en 1894 et son doctorat en sciences en 1904. En 1900, il a été nommé chef du service de biologie de l’Institut Pasteur. Après le 22 avril 1915, dans le cadre de l’Inspection des études et expériences chimiques (IEEC) et en tant que conseiller du ministre de la Guerre, il poursuit des recherches dans le domaine des gaz de combat.

Au cours de ses travaux sur les réactions chimiques qui se produisent dans les tissus vivants, il met en lumière le rôle des diastases et des oligo-éléments et poursuit des recherches sur le venin des serpents en collaboration avec Césaire Phisalix.

Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1924, de l'Académie d'agriculture en 1926 et de l'Académie de médecine en 1931.

Il est élevé au grade de commandeur de la Légion d’honneur à titre militaire en 1934 et il est plusieurs fois nominé au prix Nobel de chimie.

Il meurt le à l’Institut Pasteur[1]. L'Institut Pasteur lui a rendu hommage en donnant son nom à l'une des ailes du bâtiment Duclaux, l'autre étant l'aile Fourneau.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Il a reçu le titre de docteur honoris causa de l'université jagellonne de Cracovie en 1927[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Courrier, Notice sur la vie et les travaux de Gabriel Bertrand, membre de la section de chimie : Lecture faite en la séance annuelle des prix du 14 décembre 1964, Institut de France, 1964. (Texte intégral [PDF]. Consulté le 17 octobre 2012.)

Source[modifier | modifier le code]

  • Larousse encyclopédique en couleurs, France Loisirs, 1979

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]