Gabriel Balart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gabriel Balart
Gabriel Balart i Crehuet (1895).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
BarceloneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Genre artistique

Gabriel Balart i Crehuet (né à Barcelone le et décédé dans cette ville le ) est un compositeur, chef d'orchestre et pédagogue espagnol d'origine catalane.

Biographie[modifier | modifier le code]

À sept ans, il a étudié le solfège, le piano et le violon avec Francesc Sala. Par la suite, Antoni Pasarell lui a enseigné la composition et le violon. Il va en 1842 à Paris pour étudier au Conservatoire de Paris avec Delphin Alard et Michele Enrico Carafa. En 1849 il va à Milan où il fait une carrière de chef d'orchestre à l'opéra au Teatro Re. En 1853, il est nommé directeur musical du Grand théâtre du Liceu. Il se consacre à la direction et à l'enseignement. En 1886 il cesse de composer, après avoir été nommé professeur d'harmonie et de composition au Conservatori del Liceu de Barcelone dont il sera directeur de 1889 à 1893.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Las aleluyas vivientes: revista diorámica de 1867 (1868), livret de José María Gutiérrez de Alba
  • Barcarola para voz de tenor
  • La Concepción , symphonie pour grandorchestre
  • Fantasía elegíaca: a grande orquesta y voces. existe une version pour piano à quatre mains (ca. 1890)
  • La pesca: barcarola para voz de tenor
  • La polka de Prim, pour piano
  • La prigione di Edimburgo, opéra
  • Raquel: vals lento, pour orchestre
  • Tamino: vals, per a piano. Extret de la sarsuela El tulipán de los mares
  • Zahara: paso-doble, pour orchestre

Zarzuelas[modifier | modifier le code]

  • La almoneda del diablo: comedia de magia (1884), livret de Rafael Cerach
  • El amor por los cabellos: juguete cómico-lírico en un acte et en vers (1865), livret de Salvador Granés
  • Amor y arte (1862), en trois actes, livret de José Zorrilla y Moral. Appelée aussi Barón en amor y arte
  • Así en la tierra como en el cielo (1863). zarzuela en trois actes, conté l'havanera Mamá que me pongo mala. livret de Salvador Granés
  • Un consejo de guerra (1865), en deux actes, livret de Pantaleón Moreno Gil
  • Los diamantes negros (1863), en trois actes, livret d'Emilio? Álvarez
  • El que va a morir te saluda: juguete cómicolirico (1865), en un acte, livret de Juan Belza
  • Los guardias del Rey de Siam (1863), en un acte, livret de Miguel Pastorfido
  • El hostalero de Ricla (1873), en trois actes
  • La madre de los pobres (1866), en un acte
  • Maese Gorgorito, o, el teatro y el convento (1869), en deux actes, livret de José María Gutiérrez de Alba
  • Un marido sobre acuas (1864), en un acte, livret de Juan Belza
  • El rapacín de Candás (1862), zarzuela en un acte, livret de Francisco García Cuevas
  • Rival y duende (1863), en tres actes, livret de Pantaleón Moreno Gil
  • El tulipán de los mares: Zarzuela bufa en 4 actes (1873)
  • Un viaje a la Conchinchina (1875), en un acte. En collaboration avec Emilio Arrieta, livret de Miguel Pastorfido

Bibliographie[modifier | modifier le code]