Gabriel Amoretti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amoretti.
Gabriel Amoretti
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Joseph Charles Gabriel Amoretti (Toulon, 27 janvier 1861 - La Valette-du-Var, 1947) est un peintre français de l'École de Toulon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une formation dans les ateliers toulonnais, il obtient en 1883 une bourse de la ville qui le permet de partir se perfectionner à Paris. Admis aux Beaux-Arts, il entre dans l'atelier de Léon Bonnat. Il travaille parallèlement pour divers journaux, dont L'Illustration et Le Chat noir, auxquels il livre des dessins. Il travaille au décor de l'hôtel de ville de Paris, à l'Exposition internationale de Chicago et participe à l'Exposition universelle de 1900.

Revenu au début du siècle à Toulon, il prend la tête de l'École des beaux-arts de la ville. À sa direction pendant vingt ans, il forme de nombreux élèves, dont Barbaroux ou Baboulène.

Les tableaux d'Amoretti sont assez peu nombreux dans les collections publiques, surtout en dehors de Toulon. Ses œuvres mériteraient pourtant une place aux côtés des peintres provençaux majeurs du début du XXe siècle. Reflet des tendances de l'époque, son art évolue avec la révolution impressionniste. Berger et troupeau de 1891 (Musée des beaux-arts de Toulon) montre des réminiscences de la peinture de Barbizon.

À son retour dans le midi, il s'en affranchit pour adopter une touche impressionniste et des coloris vifs et lumineux. Dans ses dessins comme dans ses toiles ses thèmes préférés sont les paysages et les marines qu'il contemple autour de chez lui ou de son cabanon. Il obtient néanmoins de grandes commandes officielles, comme La Cueillette des olives à Draguignan pour la chambre de commerce de Toulon en 1913 ou La Nuit de Valpurgis pour le foyer de l'opéra qui témoignent de son aisance dans les grandes compositions.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Roger Soubiran, André Alauzen, André Bourde, Marie-Claude Homet, Marie-Christine Gloton, Pierre Lesage et al. (préf. François Trucy, Pierre Perruchio et Édouard Pommier), La peinture en Provence dans les collections du musée de Toulon du XVIIe au début du XXe siècle, Musée de Toulon, , 360 p., 32 × 23,5 cm (ISBN 2-905076-09-7, OCLC 13537808), p. 167-168
  • (en) Bénézit (ISBN 9780199773787 et 9780199899913, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]