Dillinger France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis GTS Industries)
Aller à : navigation, rechercher
DILLINGER France
logo de Dillinger France

Création 1962
Forme juridique Société Anonyme à Conseil d'administration
Siège social Grande-Synthe
Drapeau de France France
Activité Sidérurgie
Produits Tôles fortes en acier
Société mère Dillinger Hütte
Effectif 622
Site web http://www.dillinger-france.com/

Dillinger France, anciennement GTS Industries, est une filiale du groupe allemand Dillinger Hütte[1]. Implanté au cœur d'un grand complexe sidérurgique, en bordure de la mer du Nord, elle produit des tôles fortes en acier depuis 1962[2]

Depuis , GTS Industries est devenu Dillinger France[3].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1956, l'État français décide d'implanter une usine sidérurgique sur le littoral. En 1962, cette usine de 450 hectares, appelé Usinor voit démarrer ses premières installations : une aciérie, deux hauts fourneaux [...] et une tôlerie forte[4]. Celle-ci occupe environ 10% du site d'ArcelorMittal Dunkerque aujourd'hui et s'appelle Dillinger France.

À son démarrage, la tôlerie forte s'appelle : tôlerie forte d'Usinor Dunkerque et n'est considérée que comme un atelier d'Usinor Dunkerque. Elle fabrique des tôles fortes en acier et des tôles pour gros tubes soudés. La tôlerie forte de Dunkerque laminera sa première brame le 29 octobre 1962[5].

La tôlerie forte de Dunkerque adoptera plusieurs noms avant de trouver son identité actuelle de Dillinger France. En effet, elle s'appellera Unité Plaques, puis TFK Plaques[6], TFK S.A, GTS Industries et enfin Dillinger France[7]. En juillet 1987, Usinor Aciers crée une société distincte d’activité « plaques et tubes » appelée : « TFK S.A » c'est-à-dire un ensemble autonome composé de la tôlerie forte de Dunkerque (TFK Plaques) spécialisée depuis 1962 dans le laminage des plaques et des tôles pour tubes, ainsi que TRACOGEP spécialisé dans le grenaillage et la peinture des tôles. La tôlerie forte perd son nom de TFK Plaques pour GTS Industries en 1988. Cependant, TFK reste la marque d’origine des produits commercialisés par GTS Industries au niveau des plaques.

En 1991, se crée la société allemande spécialisée dans les gros tubes soudés : Europipe GmbH. Ce groupe devient le no 1 mondial des gros tubes soudés. Les tuberies et la tôlerie forte voient ainsi leurs routes se séparer. La tuberie de Dunkerque s’appelle désormais «Europipe France S.A. » et le nom de GTS est uniquement rattaché à la fabrication des tôles fortes.

En 1992, la tôlerie forte de GTS Industries devient filiale 100% de Dillinger Hütte[8] (fondé par le marquis de Lenoncourt en 1685 – Sarre – Allemagne).

En 2014, GTS Industries devient Dillinger France[9].

Présentation[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

Dillinger France - Vue aérienne

Dillinger France est, depuis 2000, approvisionnée en brames de coulée continue par sa maison mère : Dillinger Hütte. Le programme dimensionnel de la tôlerie forte de Dunkerque permet la fabrication de produits d’épaisseurs pouvant aller de 4,76 mm à 200 mm, de largeur maximale de 4,7 mètres et de longueur maximale de 37,5 mètres.

En 2012, Dillinger France a produit 554 000 tonnes[10] de tôles fortes : plaques d’acier et tôles à tubes alimentant les marchés suivants[11] :

  • Bâtiment/construction métallurgique
  • Construction mécanique
  • Construction navale
  • MTPS
  • Offshore
  • Chaudronnerie
  • Line pipes (Gros Tubes Soudés)
  • Divers (Hydraulique, négoce, éoliennes)

La majeure partie de la production des tôles à tubes part chez son principal client situé à proximité immédiate, Europipe France S.A, tuberie de Dunkerque[12].

Effectifs[modifier | modifier le code]

  • Président Directeur Général : Fred Metzken (membre du directoire de DH)[13]

293 recrutements (CDI) ont été réalisés depuis les années 2000 ce qui a permis à l’entreprise de renouveler près de la moitié de ses effectifs[14]. Concernant les relations entre la Direction et les Instances Représentatives du Personnel, chaque mois sont organisées des réunions membres du Comité d’Entreprise et des réunions avec les Délégués du Personnel. Les élections de ces deux instances ont lieu tous les deux ans. Quant au comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), il se réunit chaque trimestre. Durant l’année, des Représentants du Personnel de Dillinger France et Dillinger Hütte se rencontrent plusieurs fois au sein du Comité d’Entreprise Européen.

Dillinger France en chiffres (en 2012)[modifier | modifier le code]

  • Effectifs : 580 personnes
  • Production : 554 000 tonnes
  • Chiffres d’Affaires : 449 millions d’euros

Santé-Sécurité-Environnement[modifier | modifier le code]

Depuis mai 2004, Dillinger France est certifié par la TÜV Saarland, ISO 14001[15] pour l’environnement et OHSAS 18001[16] pour sa politique Santé-Sécurité au travail.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. V. L., « GTS Industries va devenir une filiale de Dilling », sur lesechos.fr, (consulté le 17 juin 2015).
  2. Historique
  3. Olivier Dufourg, « Grande-Synthe: c’est fini pour GTS Industries... », sur lavoixdunord.fr, (consulté le 18 juin 2015).
  4. Michel Guilbert, Les Couleurs du Temps, p. 10, Editions Carré Rond, Calais, 2012 (ISBN 978-2-9541106-0-8).
  5. GTS Industries a 50 ans "Une usine moderne, en avance sur les autres La Voix du Nord, 17 juin 2012
  6. Michel Guilbert, Les Couleurs du Temps, p. 24, Editions Carré Rond, Calais, 2012 (ISBN 978-2-9541106-0-8)
  7. GTS Industries rebaptisée Dillinger France Actualités Dillinger Hütte, 6 janvier 2014
  8. GTS Industries - Dillinger Hütte, on forme un tandem performant La Voix du Nord, 17 juin 2012
  9. GTS Industries devient Dillinger France, un nouveau visuel Site web de USDK, 15 janvier 2014
  10. Chiffres de production 2012
  11. Liste des produits fabriqués par Dillinger France
  12. Site web d'Europipe France S.A
  13. Les Femmes & les Hommes de Dillinger France
  14. Effectifs de Dillinger France
  15. Certificat OHSAS 18001:2000
  16. Certificat ISO 14001:2004

Liens externes[modifier | modifier le code]