GEK Cobra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Insigne de l'EKO Cobra.

Le GEK Cobra (Gendarmerie EinsatzKommando Cobra)[a], est l'unité d'intervention antiterroriste de la Gendarmerie Fédérale autrichienne.

Depuis 2002, l'unité est désignée sous le terme EKO Cobra (Einsatzkommando Cobra) en intégrant la nouvelle Police fédérale autrichienne.

Historique[modifier | modifier le code]

La fondation initiale du GEK Cobra date de 1972, sous le surnom de « Scorpion ». Sa première opération connue est lors de la prise d'otages du siège de l'OPEP à Vienne qui se solde par un échec. L'unité est refondé en 1976 sous le nom de « Cobra ». Depuis 1992, sa base se situe à Wiener Neustadt. Depuis 2002, l'unité est désignée sous le terme « EKO Cobra » (Einsatzkommando Cobra) en intégrant la nouvelle Police fédérale autrichienne.

Lors de la fusillade du 22 juillet 2016 à Munich, plus de 50 de ses membres arrivent en renfort à bord de cinq hélicoptères venus du Tyrol et de véhicules terrestres[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

Lieux et zones d’interventions de l'EKO Cobra.

L'EKO-Cobra comprend une centaine d'hommes constituant une cellule de commandement et de services administratifs et plusieurs groupes d'interventions (4, puis 5, de 22 hommes) soit 449 hommes et 1 femme[Quand ?]. l'unité dispose d'antennes dans les grandes villes de Graz, d'Innsbruck et de Linz. Elle utilise les hélicoptères du ministère de l’Intérieur et d'autres services publics.

Armement[modifier | modifier le code]

Deux membres de l'EKO Cobra en tenue opérationnelle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En « français : Commando d'intervention de la Gendarmerie Cobra »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Tiroler Cobra-Beamte in München im Einsatz », sur Tirol.orf.at,‎ (consulté le 25 juillet 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Husson, Encyclopédie des forces spéciales du monde, 2 tomes, Histoire & Collections, Paris, 2000, ISBN 2908182912

Articles connexes[modifier | modifier le code]