Prise d'otages du siège de l'OPEP à Vienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La prise d'otages du siège de l'OPEP à Vienne a eu lieu lors d'un meeting des dirigeants au siège de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le à Vienne, en Autriche. L'opération est menée par un groupe de six personnes dirigé par Carlos, comprenant Gabriele Kröcher-Tiedemann, Anis Naccache et Hans-Joachim Klein[1], prenant soixante-six otages.

Les terroristes accompagnés de quarante-deux otages se virent octroyer un avion de ligne Douglas DC-9 et purent partir en direction d'Alger. Le seul pays qui a accepté d'ouvrir la ligne pour l'avion Un ancien pilote de la Royal Navy, Neville Atkinson, pilote personnel du colonel Khadafi au moment des faits, fut alors chargé de transporter une partie des terroristes à Alger[2] où ils débarquèrent, et où trente otages furent libérés. L'avion partit ensuite en direction de Tripoli, débarquant d'autres otages, puis retourna à Alger où le reste des otages furent libérés et où les terroristes obtinrent l'asile.

Carlos quitta l'Algérie rapidement pour la Libye, puis Aden où il eut à répondre lors d'une entrevue avec les dirigeants du FPLP de la non-exécution de deux dirigeants de l'OPEP : le ministre des finances d'Iran, Jamshid Amouzegar, et le ministre saoudien du pétrole et des ressources minérales Ahmed Zaki Yamani. Il s'est également approprié une bonne partie de l'argent de la rançon[3]. Wadie Haddad, le dirigeant du FPLP, l'exclut du mouvement.

L'évènement dans la fiction[modifier | modifier le code]

Cet acte terroriste apparait dès 1979 dans l'épisode 13 de Commissaire Moulin (« Les Brebis égarées ») sous une forme romancée mais surtout dans 2 films sur Ilich Ramírez Sánchez :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hans-Joachim Klein, La mort mercenaire (Seuil, 1980), il y témoigne de sa dérive dans le labyrinthe du terrorisme international des années 70 : La violence révolutionnaire a dégénéré en métier, devenant le commerce assassin de comparses cyniques et névrosés (voir Jean-Marcel Bouguereau)
  2. (en) Neville Atkinson, Death on Small Wings: Memoirs of a Presidential Pilot, Libario Publishing Ltd, 2006 (ISBN 1-904440-78-9)
  3. vidéo, Les années Carlos - après la prise d'otage