GALSI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’énergie
Cet article est une ébauche concernant l’énergie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Trajet étudié pour le GALSI.

Le consortium GALSI (acronyme pour Gazoduc ALgérie – Sardaigne – Italie), porté par la Sonatrach et plusieurs partenaires, étudie une liaison sous-marine en Méditerranée par gazoduc entre l’Algérie et l’Italie, en passant par la Sardaigne.

Cette liaison de 1 505 km doit acheminer à terme jusqu'à huit milliards de mètres cubes (normaux) de gaz naturel par an.

Historique du projet[modifier | modifier le code]

La décision d’investissement devait être prise par le consortium courant 2009 pour une mise en service possible à partir de 2012. L'accord sur une enveloppe de 3 milliards de dollars d'investissement pourrait finalement être prise en 2010, pour une mise en service en 2014.

Le 2 février 2010, Nicolas Sarkozy a annoncé l’engagement de l’État français en faveur du raccordement de la Corse au gaz naturel. Une des solutions pourrait être un raccordement à la canalisation GALSI.

Le consortium[modifier | modifier le code]

Les actionnaires du consortium sont :

  • Sonatrach (Algérie) : 41,60 %
  • Région Sardaigne (Italie) : 11,60 %
  • Enel Power (Italie) : 15,60 %
  • Edison (Italie) : 20,80 %
  • Hera SpA (Italie) : 10,40 %

Notes et références[modifier | modifier le code]