Futuna (Vanuatu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Futuna (homonymie).
Futuna
Géographie
Pays Drapeau du Vanuatu Vanuatu
Archipel Vanuatu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 19° 32′ S, 170° 13′ E
Superficie 11 km2
Point culminant 643 m
Géologie Île volcanique
Administration
Province Taféa
Démographie
Population 526 hab. (2009)
Densité 47,82 hab./km2
Autres informations
Fuseau horaire UTC+11

Géolocalisation sur la carte : Vanuatu

(Voir situation sur carte : Vanuatu)
Futuna
Futuna
Îles au Vanuatu

Futuna (également appelée West Futuna pour la distinguer de Futuna à Wallis-et-Futuna) est une île volcanique de la province de Taféa au Vanuatu. C’est l’île la plus orientale du pays. Le volcan n’est plus actif depuis le Pléistocène, il y a 11 000 ans. Son sommet atteint 643 m[1]. Elle était peuplée en 2009 de 526 habitants[2]. En 1936, elle comptait 259 habitants[3]. C’est une exclave polynésienneon parle une variante du futunien de Wallis-et-Futuna[réf. nécessaire] : le futuna-aniwa[4].

Population[modifier | modifier le code]

L'origine des habitants de Futuna est encore incertaine, même si l'on sait qu'ils sont issus de la Polynésie occidentale. Dans sa thèse de 1966, Donn T. Bayard estime que l'île a été peuplée par des habitants provenant de l'île d'Emae, même s'il est possible que Futuna (à Wallis-et-Futuna) ait fournit une partie de la population[5] lors d'une migration ultérieure. En effet, Futuna ne possède pas de lagon, contrairement à d'autres îles voisines comme Wallis, et les famines et les guerres ont sans doute poussé les Futuniens à partir à la recherche de nouvelles îles - sans compter les pêcheurs infortunés dérivant au large.

L'île a développé de nombreux contacts avec l'île voisine de Tanna, ce qui s'est notamment traduit au niveau linguistique par des emprunts dans les langes de Tanna[6] (voir futuna-aniwa pour plus de détails).

Les cinq villages de Futuna sont Iasoa, Ipao, Matin’gi, Napoua, Mohoun’gha.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Îles du Vanuatu » (consulté le 12 septembre 2011)
  2. (en) « 2009 National Population and Housing Census », Vanuatu National Statistics Office, (consulté le 12 septembre 2011), p. 13
  3. (en) Donn T. Bayard, The Cultural Relationships of the Polynesian Outliers, Uden forlag, (lire en ligne)
  4. (en) « Languages of Vanuatu », SIL International (consulté le 12 septembre 2011)
  5. (en) Donn T. Bayard, The Cultural Relationships of the Polynesian Outliers, Uden forlag, (lire en ligne), p. 90
  6. (en) John Lynch, « Melanesian sailors on a Polynesian sea: maritime vocabulary in Southern Vanuatu », in AK. Pawley and MD. Ross (eds) Austronesian terminologies: continuity and change,.289-300. Pacific Linguistics, C-127,‎ (lire en ligne)