Fritz de Quervain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fritz de Quervain
Portrait de Fritz de Quervain
légende de l'image
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à SionVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
à BerneVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université de BerneVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Chirurgien (en), professeur d'université (d) et médecin écrivain (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université de Berne et Université de BâleVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie nationale de médecineVoir et modifier les données sur Wikidata

Fritz de Quervain, né à Sion le et mort le à Berne[1], est un chirurgien suisse, spécialiste de la thyroïde.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille est de souche bretonne (la terre de Kerven en breton) et un des aïeux protestant émigre à Vevey au XVIIe siècle. Fritz de Quervain est le fils ainé d'un pasteur, père de dix enfants. Il passe son doctorat en 1892 à l'Université de Berne et devient en 1897 directeur du département de chirurgie à l'hôpital de La Chaux-de-Fonds. Nommé en 1910 à la chaire de chirurgie à l'Université de Berne en succession d'Emil Theodor Kocher, il est professeur de chirurgie de 1910 à 1918 puis directeur de l'Hôpital de Berne après 1918. Il est nommé recteur de l'Université de Berne de 1935 à 1936. Reconnu comme un des grands spécialistes des maladies de la thyroïde, on lui doit l'utilisation du sel de table iodé dans la prévention du goitre.

Œuvres et publications[modifier | modifier le code]

Il a publié de nombreux articles consacrés aux maladies de la thyroïde, notamment leur épidémiologie.

  • (de) « Über eine Form von chronischer Tendovaginitis », Correspondenz-Blatt für Schweizer Arzte, 1895,Vol. 25, pp. 389–94, Texte intégral.
  • « De la hernie de force », 1900.
  • (de) « Ueber acute, nicht eiterige Thyreoiditis », Archiv für Klinische Chirurgie, 1902, Vol. 67, pp. 706–14, Texte intégral.
  • « De l'origine des néoplasmes malins », 1903.
  • « Les traumatismes du rachis », 1908.
  • « De la Métamorphose des néoplasmes », [Extrait de la Semaine médicale, 21 septembre 1910], In-8° , 26 p. , 1910.
  • « Les Principes modernes dans le traitement des tuberculoses dites chirurgicales », 1912.
  • Des erreurs de diagnostic dans l'appendicite, 1913.
  • (de) Spezielle chirurgische Diagnostik für Studierende und Ärzte, F. C. W. Vogel (Leipzig), 1922, 1 vol. (XV-930 p.) : fig. ; 25 cm.
  • (de) Die struma Maligna, [Mit 81 Teils farbigen Abbildungen, Mit einem Geleitwort von Prof. Dr. Carl Wegelin], F. Enke (Stuttgart), 1941, 1 vol. (VII-160 p.) : ill. en noir et en coul., tables, diagr. ; 27 cm.

Éponymie[modifier | modifier le code]

  • Tendinite de De Quervain: inflammation de la gaine qui entoure deux tendons contrôlant le mouvement du pouce.
  • Thyroïdite subaiguë de De Quervain: inflammation non bactérienne de la glande thyroïde, souvent après une infection virale des voies respiratoires.
  • Pince gouge de De Quervain

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bulletin de l'Academie de médecine, Vol.123, 1940, p. 153.
  • Pr E. Forgue, « Le Professeur F. de Quervain », La Presse médicale, 1941, p. 472, Texte intégral.
  • Jean Lamy, La maladie de de Quervain, [Thèse de Médecine, Paris, 1948], [Paris?] , [s. n.], 1948, 1 vol., 66 p.
  • Louis Patry, Guide pour le Diagnostic des Lesions Musculosquelettiques, 1997, p. 1.
  • Document utilisé pour la rédaction de l’article (en) Seyed B. Mostofi, Who's Who in Orthopedics, 2005, p. 86.
  • Georges Terrier, Le docteur Fritz de Quervain à La Chaux-de-Fonds (1894-1910), 1998.
  • (de) Ulrich Trohler, Der Schweizer Chirurg J[ohann] F[riedrich] dit [genannt Fritz] de Quervain (1868-1940) : Wegbereiter neuer internationaler Beziehungen in der Wissenschaft der Zwischenkriegszeit, Von Huldrych M. Koelbing, Aarau (Suisse) , Sauerländer, 1973, X-137 p : phot. front ; 20 cm.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Luciano Sterpellone, I protagonisti della medicina, 2000, p.215

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]