Fritz Bach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fritz Bach

Naissance
Décès (à 49 ans)
Activité principale musicien, compositeur, organiste et enseignant

Fritz Bach, né Frédéric Henri à Paris le et mort à Renens le , est un musicien, compositeur, organiste et enseignant vaudois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fritz Bach étudie au Collège classique de Lausanne et travaille le violon avec Pierre Pazetti et, dès 1896, avec Richard Frommelt. Il poursuit ses études à la Faculté de théologie de l'église libre à Lausanne, puis part pour Paris en 1905 où il choisit de se vouer entièrement à la musique. Après un bref passage au Conservatoire dans la classe de l'organiste Charles-Marie Widor, il s'inscrit à la Schola Cantorum, où il suit les cours d'Albert Groz, Auguste Sérieyx et Vincent d'Indy.

De retour en Suisse en 1913, Fritz Bach s'installe avec son épouse, Berthe Rivier, à Nyon. Il y exerce une activité d'organiste, de pédagogue et de chef de chœur. Dès 1927, la famille s'établit à Renens. Fritz Bach est nommé professeur d'harmonie, de contrepoint et d'histoire de la musique à l'Institut Ribeaupierre, à Montreux, puis à Lausanne. Organiste titulaire de l'église des Terreaux, il est membre fondateur de l'Association des organistes protestants romands. Son catalogue d'œuvres comprend surtout de la musique religieuse mais il compose également de la musique de chambre ainsi qu'une symphonie créée par Ernest Ansermet en 1921. Sa dernière œuvre est une cantate de Noël, chantée à l'église des Terreaux pour la fête de Noël de 1930.

Fritz Bach meurt le à Renens. En 1976 un fonds Fritz Bach est créé à la Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]