Fred Mayor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fred Mayor
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 50 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
William Frederick MayorVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Influencé par

Fred Mayor, né William Frederick Mayor le à Ripon et mort le à Londres, est un peintre anglais de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

William Frederick Mayor naît le à Ripon dans le Yorkshire[1]. Il étudie à la St Edmund's School Canterbury (en).

Il commence sa carrière d'artiste peintre dans un studio à Chiswick qu'il partag avec Frank Brangwyn. En 1886, il part pour Paris et étudie à l'Académie Julian où il rencontre Philip Wilson Steer et Walter Sickert qui ont influencé son travail et sont devenus ses amis.

En 1888, âgé de 21 ans, un de ses tableaux est accepté à la Royal Academy of Arts. En 1899, il déménage pour rejoindre la colonie artistique de Staithes (en) (dans le Yorkshire). Il y rencontre, puis épouse, une autre artiste, Hannah Hoyland (1873-1947)[2]. Il voyage en Europe et au Maroc, jusqu'à Fès. À son retour en Angleterre, en 1902, il expose une centaine de ces œuvres à la Leicester Galleries, à Londres, avec un grand succès dans la presse nationale et provinciale[3].

Ils décident de partir pour la France et rejoignent, en 1902, la petite colonie de peintres américains de Montreuil dans le Pas-de-Calais, il y développe son style impressionniste caractéristique[2]. Ils ont deux garçons nés à Montreuil, Fred Hoyland Mayor, né en 1903, et Charles Cunningam Mayor, né en 1905, le peintre américain Harry van der Weyden est le témoin de ces deux naissances. À Montreuil, la famille Mayor réside au 91, Grande-Rue[4],[5].

Il découvre la ville de Cassis où il peint des marines et passe également des étés à Paris-Plage où il réalise quelques tableaux.

En 1909, il vend sa maison de Montreuil et retourne en Angleterre et s'installe avec sa famille à Whitchurch dans le Buckinghamshire, où en mars de la même année leur fille unique, Edith est née. En 1912, la famille déménage au no 61 Earls Court Square à Londres, et plus tard cette année-là, ses peintures lui ont valu une médaille d'argent à l'exposition internationale d'Amsterdam[3].

Souffrant d'un asthme sévère depuis longtemps, et afin de le préparer à devenir artiste de guerre, une opération était devenue nécessaire, malheureusement il meurt d'une hémorragie le à Londres, âgé de 51 ans[2],[1],[3].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (nl) « Fred Mayor peintre anglais », sur rkd.nl (consulté le ).
  2. a b et c (en) « Fred Mayor (British, 1865-1916) », sur manningfineart.co.uk (consulté le ).
  3. a b et c (en) « Fred Mayor 21/12/1866 - 10/1/1916 », sur fredmayor.com (consulté le ).
  4. « acte de naissance no 47 de Fred Hoyland Mayor », sur Les archives départementales du Pas-de-Calais (consulté le ), p. 83.
  5. « acte de naissance no 24 de Charles Cunningam Mayor », sur Les archives départementales du Pas-de-Calais (consulté le ), p. 7.
  6. Musée du Touquet-Paris-Plage et Marie-Françoise Bouttemy, Lumière d’Opale : Les peintres étrangers de la colonie d’Étaples (1880-1920), Le Touquet-Paris-Plage, Aprim & Henry 62170 Montreuil, , 75 p. (ISBN 978-2-9580069-0-7), p. 23

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]