Francesco de' Pazzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francesco de' Pazzi
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 34 ans)
FlorenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Activité
BanquierVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Autres informations
Religion
Stemma dei Pazzi.png

blason

Francesco de' Pazzi (né le à Florence et mort le dans la même ville) est un membre de la famille de Pazzi, une famille aristocratique de Florence impliquée dans la Conjuration des Pazzi, un complot contre les Médicis qui entraina la mort de Julien de Médicis, frère de Laurent de Médicis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Francesco de' Pazzi appartient à la famille de Pazzi de Florence. Il joua un rôle important lors d'un complot visant Laurent de Médicis et Julien de Médicis avec l'aide de son oncle Jacopo, de Renato de Pazzi, de Francesco Salviati, l'archevêque de Pise (dont Laurent avait refusé la nomination) et de Girolamo Riario, neveu du pape Sixte IV. Il infligea de nombreuses blessures mortelles à Julien, et, dans sa rage se blessa lui-même profondément à la cuisse. Il tenta ensuite de s'enfuir à la campagne avec Jacopo[1]. Rapidement retrouvé, il fut jugé et déclaré coupable. Condamné à mort, il a été pendu le long de la façade du Palazzo Vecchio avec l'archevêque de Pise, dont le passage dans la ville avait servi de prétexte au complot. L'exécution fut publique et avait tout d'abord pour but de servir d'exemple afin que les Médicis assoient leur autorité.

Francesco de' Pazzi dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Francesco de' Pazzi est mentionné dans Hannibal de Thomas Harris. Il sert d'exemple à son descendant : un inspecteur véreux, Rinaldo de Pazzi, assassiné par le docteur Lecter dans les mêmes circonstances que son ancêtre.
  • On le retrouve aussi dans l'édition 2009 du jeu vidéo Assassin's Creed II où il sera une des cibles d'Ezio Auditore.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de Florence par Nicolas Machiavel, livre VIII, chapitre 2