Francesco Granacci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Francesco Granacci
Francesco Granacci 001.jpg

Annonciation, Bath, Corsham Court (en).

Naissance
Décès
Activité
Joseph présentant son père et ses frères au Pharaon, Florence, musée des Offices.

Francesco Granacci, né à Villamagna en 1469, et mort à Florence le , est un peintre maniériste florentin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à l'atelier de Domenico Ghirlandaio qu'il fréquente avec son ami Michel-Ange, ils entrent, sur ses recommandations, à l'école de Laurent le Magnifique près du Giardino di San Marco.

En 1504, il fit partie de la commission appelée à décider de l'emplacement du David de Michel-Ange et, en 1508, il fut appelé par Michel-Ange lui-même pour aider avec d'autres artistes à la décoration de la chapelle Sixtine. En 1515, il participa à l'aménagement des appartements pour la venue de Léon X, et dans la même période, il peignit les panneaux pour la chambre Borgherini.

Dans les années 1520, il exécuta de nombreux retables pour la région florentine. Solides et bien proportionnées, ses œuvres sont exemptes des inquiétudes de ses contemporains (Montemurlo, San Pietro à Quintole, Santa Maria à Cintoia bassa, San Donnino à Villamagna, santa Verdiana à Castelfiorentino).

Vers 1527, il représenta lEntrée de Charles VIII à Florence (musée des Offices).

Le Martyre des dix mille saints, à San Simone, est une œuvre tardive de la fin des années 1530[1].

Il repose à l'église de Sant'Ambrogio à Florence.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elena Capretti, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 649
  2. inventaire 1890 : no 1596
  3. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p.199

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Giorgio Vasari le cite et décrit sa biographie dans Le Vite :
Page ?? - édition 1568
122 le vite, francesco granacci.jpg

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]