François Chatriot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François Chatriot
Description de cette image, également commentée ci-après
François Chatriot au Le Mans Classic 2018
Biographie
Surnom "Le Docteur"
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Carrière
Années d'activité années 1981-96
Qualité Pilote automobile
Statistiques
Nombre de courses cht du monde : 24 (129 pts; 20 E.S.)
Podiums 50

François Chatriot est un pilote français de rallye automobile né le à Paris. Marié à Armelle Bouteiller depuis 1983 avec qui il a eu 3 enfants Louis, Inès et Salomé. Ses principaux copilotes furent, Michel Périn, de 1984 à 1992, puis Denis Giraudet jusqu'en 1996.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débute en compétition par le rallye tout terrain en 1974, mais s'oriente ensuite vers les rallyes « classique » sur asphalte. C'est en 1982 qu'il signe sa première victoire en Championnat de France des rallyes, au Rallye Terre de Provence, sur une Renault 5 Turbo. Cette période avec Renault sera très prolifique, même s'il échoue pour le titre français face à Didier Auriol en 1986, puisqu'elle lui offre la possibilité d'un programme en Championnat du monde, au volant de la R11 turbo, en 1987. Après avoir quitté la "Marque au Losange", il deviendra ensuite par deux fois champion de France, en 1989 et 1990, avec une BMW M3 du team Prodrive.

En 1991, François revient pour un programme en Championnat du monde des rallyes avec l'équipe officielle Subaru afin d'y faire débuter la nouvelle Subaru Legacy RS. Mais après avoir essuyé de nombreux plâtres au volant de cette auto peu fiable du fait de sa jeunesse, il est remercié et signe chez Nissan pour piloter une Sunny GTI-R lors de la saison 1992. Mais le constructeur japonais écourtera sa saison et se retirera du rallye. Réputé pour ses talents de metteur au point, François Chatriot passe alors la saison 1993 en tant qu'essayeur pour la prestigieuse équipe du Toyota Team Europe, avec à la clé une belle pige lors du Tour de Corse, agrémentée de quelques courses sur le circuit de Supertourisme français, au volant d'une BMW 318i engagée par le Garage Mirabeau. En 1994, il revient en force sur le Championnat de France des rallyes, où il finit troisième sur une Toyota Celica avec quatre victoires, ainsi qu'une en Championnat d'Europe, aux Boucles de Spa. À nouveau pilote essayeur pour le compte de Toyota, durant la aison 1995, François signe chez Peugeot Sport en 1996 afin de développer et piloter la 306 Maxi en Championnat de France des rallyes. Mais, « démotivé » à la suite d'un début de saison moyen, il décide de mettre un terme à sa carrière au soir du Rallye Grasse-Alpin. Puis, après un court intermède comme acteur de cinéma et de théâtre, François Chatriot travaille aujourd'hui pour Citroën comme responsable sportif, après avoir occupé un poste similaire chez Peugeot. Dernier vainqueur étranger des Boucles de Spa (Belgique), en 1994 sur Toyota Celica 4WD, et après avoir terminé 4e et 5e (1988 et 1989) des 24 Heures de Spa, en endurance sur circuit, au volant d'une BMW M3, l’ex-double champion de France des rallyes reforma, en 2010, avec Denis Giraudet le tandem victorieux, à l'occasion de sa participation à la version "VHC" (véhicules historiques) de la classique spadoise les Legend Boucles de Spa. Pour l'occasion, il pilotait une spectaculaire Mazda RX7 Gr.B, propulsion, mais il dû renoncer à cause de problèmes mécaniques.

Palmarès français et international[modifier | modifier le code]

4 podiums en Championnat du monde des rallyes : 2e du Tour de Corse en 1986 et 1989, 3e en 1990 et 1993 - 23 victoires en championnat de France

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]