François-Joseph Carbon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François-Joseph Carbon
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité

François-Joseph Carbon, dit Le Petit-François (Paris, 1756-Paris, ), est un chef de chouans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Célèbre autant pour ses cruautés que pour son courage d'après les biographies du XIXe siècle[1], il refuse de profiter de l'amnistie consulaire et passe en Angleterre.

En 1800, il conduit la charrette lors de l'attentat de la rue Saint-Nicaise. Véritable inventeur de la bombe, il est arrêté le 18 janvier 1801. Sous la torture, il donne le nom de ses complices, Joseph Picot de Limoëlan et Pierre Robinault de Saint-Régeant et est condamné à mort.

Il est exécuté avec Saint-Régeant en place de Grève.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p. 459 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Biographie universelle, Vol.4, 1843, p. 39, Lire en ligne
  • Étienne Psaume, Biographie moderne, 1816, p. 355

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir bibliographie