Frédéric Monneyron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fréderic Monneyron
Description de cette image, également commentée ci-après
Frédéric Monneyron en 2013.
Naissance (64 ans)
Paris (France)
Domicile Montpellier
Nationalité Française
Domaines Littérature générale et comparée, science politique, sociologie de l’imaginaire
Institutions Université Perpignan Via Domitia, Université Stendhal-Grenoble III, University of South Florida
Diplôme Docteur d'Etat es lettres et sciences humaines, Docteur d'Etat en science politique
Formation Université Paris IV Sorbonne, Université de Montpellier I, Université Paul Valéry-Montpellier III, Université Paris II-Assas

Frédéric Monneyron, né le dans le 17e arrondissement de Paris[1], est un universitaire et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adolescent, Frédéric Monneyron a résidé en Angleterre et en Suède, puis, adulte, en Afrique noire, au Maroc et aux États-Unis. Il vit actuellement à Montpellier, France[1].

Enseignant[modifier | modifier le code]

Docteur d’État en science politique (thèse d'état Les Neutres et l'intégration européenne, Montpellier I, 1984) et docteur d’État ès lettres et sciences humaines (thèse d'État: L'Imaginaire androgyne en 1986, Paris IV-Sorbonne, 1986), il a mené une carrière universitaire internationale (Université d'Abidjan, Université de Marrakech, Université de Californie entre 1980 et 1988 et Université de Floride en 1993-1994) et française (Université de Bourgogne et Université Stendhal de Grenoble entre 1988 et 1998)[2].

Professeur des Universités, il enseigne depuis 1998 la littérature générale et comparée à l’Université de Perpignan-Via Domitia et la sociologie de la mode à Mod'Art International, Paris. Il est également professeur invité dans plusieurs universités, américaine (Distinguished Visiting Professor at the University of South Florida, Tampa) et européennes (Universitat de Barcelona, Universitat Pompeu Fabra, Università degli studi di Bologna, Università degli studi di Milano, Université de Genève, London College of Fashion, Centre international de la traduction littéraire de Bruxelles).

Chercheur[modifier | modifier le code]

Ses travaux de recherche s’inscrivent dans le cadre d’une sociologie de l’imaginaire, inspirée par Gilbert Durand. Ils se sont donné pour objet d’étude d'une part la sexualité et les relations entre les sexes ainsi que les représentations sociales du corps véhiculés par le vêtement, la mode, le luxe et la photographie de mode. D'autre part, ils se sont développés autour de l’Europe, des États-Unis, de l’idée de nation et de l’idée de race. Il est l’auteur de plus d’une vingtaine d’essais traduits en plusieurs langues et il a dirigé une quinzaine de volumes collectifs dont cinq issus des décades qu'il a organisées au Centre international de Cerisy-La-Salle[3].

« Quand on change de vêtement, on change de comportement » (Frédéric Monneyron, dans Libération, le 1er septembre 2001[4])

Les travaux de recherche académique de Frédéric Monneyron font objet de vulgarisation. D'une part, il collabore régulièrement, sur des sujets de société comme la mode, le luxe, la sexualité et la séduction, à des magazines (chroniques pour le Journal des femmes et Atlantico), à des émissions de radio [5],[6] et de télévision ou encore avec des musées[7],[8]. D'autre part, il est régulièrement consulté par des journalistes et / ou cité dans les articles de presse abordant les sujets qui font partie de ses champs de recherche (Le Monde[9], Paris Match[10], La Dépêche[11], Le Parisien[12], Madame Figaro[13]...).

Il est expert auprès de la Commission européenne (direction de la recherche)[2].

Activités littéraires[modifier | modifier le code]

Il est également romancier et nouvelliste.

Son roman, Dossier Diplomatique, qui met en scène un mannequin suédois et un journaliste suisse, introduit le lecteur, d'Afrique du Sud à Stockholm, de Stockholm en Espagne, de Paris à New York et en Floride, puis de nouveau à Stockholm, dans un monde où se mêlent liaisons dangereuses et affaires étrangères. Sans nom et autres nouvelles allie onirisme et réalisme, fantasmes sexuels et jeux textuels, et offre avec tendresse, ironie ou cruauté un ensemble mouvant de figures de femmes. Contrepoint contemporain et fictionnel de l'essai, Séduire. L'Imaginaire du séducteur de Don Giovanni à Mick Jagger que l'auteur a consacré à la séduction, Le Voyage d'un séducteur nous fait suivre, l'espace d'un été et d'une rive à l'autre de l'océan Atlantique, l'itinéraire d'un Casanova du XXe siècle qui décrit les codes sur lesquels repose encore aujourd'hui la séduction masculine.

Il est, en outre, traducteur de l'anglais et, en particulier de Ananda K. Coomaraswamy, Edith Wharton et P. G. Wodehouse.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Ouvrages sous sa direction :

Préfaces :

Fiction[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Auteur : Frédéric Monneyron », sur www.puf.com (consulté le 13 juin 2015)
  2. a et b « http://www.ihtp.cnrs.fr/sites/ihtp/IMG/pdf/Notice_bio_Monneyron-1.pdf », sur www.ihtp.cnrs.fr (consulté le 13 juin 2015)
  3. « www.ccic-cerisy.asso.fr/témoignages.html »
  4. « Le soutien-gorge apparent, c'est le désir qui n'existe plus » (consulté le 14 juin 2015)
  5. « La photographie de mode : un art souverain, de Frédéric Monneyron - France Culture », sur www.franceculture.fr (consulté le 13 juin 2015)
  6. « Jaloux, moi ? / France Inter » (consulté le 13 juin 2015)
  7. « Quelle fonction sociale pour la photo de mode ? » (consulté le 13 juin 2015)
  8. « http://www.grandpalais.fr/pdf/Depliant_JPG_FR.pdf », sur www.grandpalais.fr (consulté le 13 juin 2015)
  9. Propos recueillis par Pauline Pellissier, « L'hypersexualisation des jeunes filles », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  10. « Aubade : Séduction, mode d’emploi » (consulté le 13 juin 2015)
  11. « Vrais "produits de banlieue", les tee-shirts provocateurs s'arrachent dans les cités » (consulté le 13 juin 2015)
  12. « Le sexy anti-crise » (consulté le 13 juin 2015)
  13. « Aussi décriée qu’adulée, la mule séduira-t-elle les femmes ce printemps ? » (consulté le 13 juin 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]