Fouad Elkoury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fouad Elkoury
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

Fouad Elkoury (arabe : فؤاد الخوري) (né en 1952) est un photographe et vidéaste libanais. Il est internationalement reconnu pour ses images de la guerre du Liban[1].

Vie et œuvre[modifier | modifier le code]

ElKoury est né Paris, fils de l’architecte Pierre el-Khoury. Il a étudié l’architecture à Londres avant de se tourner vers la photographie.

Il documenta la vie quotidienne des habitants du Liban pendant les années de guerre, notamment lors de l’Intervention militaire israélienne au Liban de 1982 à l’issue de laquelle il se retrouva à bord du paquebot Atlantis, à bord duquel Yasser Arafat avait été évacué, ce qui lui valut de réaliser un essai photographique en mer inattendu[2]. L'ensemble des images prises entre 1977 et 1984 a constitué a posteriori la série Civil War[3].

En 1989, ElKoury a rejoint l’agence Rapho et passa une année en Égypte. En 1991, il fit partie de « Beyrouth Centre-ville », mission photographique organisée par Dominique Eddé aux côtés de Robert Frank, Raymond Depardon, René Burri, Josef Koudelka et Gabriele Basilico[4]. Dans les années qui ont suivi, il assista à la démolition de la ville en ruines, destinée à être reconstruite, et en conserva l'empreinte dans Traces of War[5].

Il est avec Akram Zaatari et Samer Mohdad un des fondateurs de la Fondation arabe pour l’image, une institution chargée de collecter, préserver et étudier des photographies du Moyen Orient, de l’Afrique du Nord et des diasporas arabes[6].

En 2002, ElKoury était invité à produire Sombres, un corpus d’œuvres destiné à être exposé à la Maison européenne de la photographie[7].

Elkoury fit partie du premier pavillon national du Liban à la 52e Biennale de Venise en 2007 avec la série On War and Love[8].

En 2011, il présenta Be…longing, une importante exposition solo au Beirut Art Center[9]. En 2017, avec l'actrice et journaliste Manal Khader et l'artiste et historien d'art Gregory Buchakjian, il entreprit un examen rétrospectif de 50000 clichés pris au Liban archivés depuis le début des années 1960. Il en résulta l'ouvrage Passing Time et l'exposition éponyme dans le Stone Garden, un immeuble conçu par l'architecte Lina Ghotmeh[10].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Jours tranquilles en Palestine (1998)
  • The Wandering Myth (2001)
  • Lettres à Francine (2002)
  • Moving Out (2004)
  • Welcome to Beirut (2005)

Publications[modifier | modifier le code]

  • Beyrouth aller-retour (l’Étoile, 1984)
  • Palestine – L’envers du miroir (Hazan, 1996)
  • Liban Provisoire (Hazan, 1998)
  • Suite Égyptienne (Actes Sud, 1999)
  • Sombres (Marval, 2002)
  • La sagesse du photographe (l’œil neuf, 2004)
  • On war and love (Intervalles, 2007)
  • What happened to my dreams? (Espace Kettaneh-Kunigk 2010)
  • Be ... Longing (Steidl, 2011)
  • Lettres à mon fils, avec Lamia Ziadé (Actes Sud, 2016)[11]
  • Passing Time, avec Gregory Buchakjian et Manal Khader (Kaph Books, Beyrouth, 2017)[12]
  • https://www.fouadelkoury.com/editionrespon.php#

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Arte East – Cinema East – Fall’04 » [archive du ], Arte East, (consulté le )
  2. Maymanah Farhat, « Capturing Beirut. Fouad Elkoury: Be…longing », The Majalla, (consulté le )
  3. (en-GB) Tate, « ‘The Museum Crossing’, Fouad Elkoury, 1982, printed 2018 », sur Tate (consulté le )
  4. « Beyrouth centre ville | Centre Pompidou », sur www.centrepompidou.fr (consulté le )
  5. (en) « Saradar Collection | Collection Details », sur Saradar Collection (consulté le )
  6. (en) « Akram Zaatari: Against Photography An annotated history of the Arab Image Foundation », sur www.e-flux.com (consulté le )
  7. « Fouad Elkoury "Sombres" », Maison européenne de la photographie, (consulté le )
  8. « On War and Love, 2006 by Fouad Elkoury at the 52nd Venice Biennale », Universes in Universe,
  9. « Be...longing Fouad Elkoury », Beirut Art Center, (consulté le )
  10. (en) India Stoughton, « 50 years’ change in Lebanon caught in landmark images », sur The National, (consulté le )
  11. « Lettres à mon fils Actes Sud », Actes Sud, (consulté le )
  12. « Passing Time », Kaph Books (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]