Fort Bliss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

31° 48′ 06″ N 106° 25′ 28″ O / 31.80166667, -106.42444444

image illustrant les forces armées des États-Unis
Cet article est une ébauche concernant les forces armées des États-Unis.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Leaving Fort Bliss.JPG
Patriot missile launch b.jpg

Fort Bliss est une base de l'armée de terre des États-Unis située à l'extrême ouest du Texas, près de la frontière mexicaine. Le fort tient son nom du Lieutenant Colonel William Wallace Smith Bliss, gendre de Zachary Taylor.

Installations[modifier | modifier le code]

Fort Bliss, est une installation du U.S. Army Training and Doctrine Command (TRADOC). Il comprend environ 4 500 km2 de terrain qui s'étendent sur le Texas et le Nouveau Mexique, une taille comparable à Rhode Island. Fort Bliss comprend aussi les zones d'entrainement des McGregor Range et Doña Ana Range au Nouveau Mexique. C'est la plus grande installation du TRADOC, la seconde plus grande base de l'US Army après le White Sands Missile Range (en), qui est adjacent à Fort Bliss, et le plus grand champ de manœuvre américain, 3 fois plus grand que le National Training Center. Fort Bliss fourni aussi la plus grande zone d'espace aérien dédié de la zone continentale des États-Unis pour une évolution d'avions de guerre.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le développement des missiles balistiques était une source de querelle entre les différentes composantes des forces armées des États-Unis. Ce fut finalement l'Armée de Terre, dont dépend la base, qui finalement fut chargée du développement de ces missiles. Fin 1945, la base vit l'arrivée de Wernher von Braun et de son équipe, exfiltrés d'Allemagne quelques mois plus tôt au cours de l'Opération Paperclip.  Les domaines de compétence qui lui sont assignés sont la poursuite des travaux allemands portant sur les missiles intermédiaires A9 et A10 pour développer un IRBM, un ICBM ainsi qu'un nouveau lanceur. Von Braun, rejoindra en 1950 la base de Huntsville, dans l'Alabama, avant de s'illustrer plus tard lors du Programme Apollo.

Utilisation actuelle[modifier | modifier le code]

Actuellement, Fort Bliss a en charge l'entretien de plusieurs batteries de missiles Patriot et l'entrainement des soldats les mettant en œuvre. Fort Bliss sert de base à plusieurs brigades de défense anti-aérienne de l'US Army et est spécialisé dans l'entrainement des soldats des régiments d'artillerie anti-aérienne. Cela va changer dans les années à venir avec le plan BRAC 2005, qui verra Fort Bliss passer d'un centre d'artillerie anti-aérienne à un centre pour l'arme blindée. L'école et les brigades d'artillerie anti-aérienne seront déplacées vers Fort Sill. Elles seront remplacées par la 1re division blindée américaine dont l'arrivée de différents éléments se fera entre 2008 et 2011.

L'histoire et le premier établissement de l'armée américaine à Fort Bliss remonte au milieu du XIXe siècle et la création d'un premier fort, utilisé principalement dans les guerres indiennes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :