Forêt de Grimbosq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Forêt de Grimbosq
Image illustrative de l’article Forêt de Grimbosq
Allée dans un sous-bois
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Grimbosq
Superficie 4,75 km2
Cours d'eau Ruisseaux, étang
Caractéristiques
Type Forêt communale (Caen)
Lieux d'intérêts Motte castrale d'Olivet
Parc animalier
Gestion
Lien Internet Site de la ville de Caen
Localisation
Coordonnées 49° 02′ 54″ nord, 0° 26′ 06″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Basse-Normandie
(Voir situation sur carte : Basse-Normandie)
Forêt de Grimbosq
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Forêt de Grimbosq

La forêt de Grimbosq est une propriété de 475 hectares située sur le territoire de la commune de Grimbosq.

La forêt s'étend sur un plateau schisteux (phyllades de Saint-Lô)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

On disait au Moyen Âge : « le Grin bosc » du nom de personne norrois Grimr (mentionné dans les documents écrits en latin médiéval sous la forme Grinius et fréquemment attesté dans la toponymie de la Normandie ducale) ou germanique Gairinus (> Guérin).

Le terme bosc est l'ancienne forme du mot « bois » qui a évolué phonétiquement et graphiquement en français, mais est noté tel quel en dialecte normand, bien qu'il ait aussi évolué phonétiquement. Cependant, il est surtout fréquent en Haute-Normandie où il est orthographié ainsi et plus rare en Basse-Normandie où il est généralement noté bosq ou boscq. On le prononce traditionnellement « bô » [bo:] (ou « boc » [bɔk]), d'où la prononciation locale « grinbô ».

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Aménagement[modifier | modifier le code]

  • Un centre d’hébergement à Mutrécy reçoit randonneurs et classes vertes.
  • Un parc animalier de 8,5 hectares pour observer des sangliers, des cerfs, des biches et des daims.
  • Des arboretums forestiers et de collections.
  • Des sentiers botaniques, pédestres, des parcours sportifs (à pied ou à vélo).
  • Une aire de jeux et de pique-nique.
  • Une reconstitution d'un fourneau de charbonnier (ou motte) utilisé jusqu'au XIXe siècle pour la fabrication du charbon de bois.
  • Un cimetière d'animaux y a été aménagé en 1982[4]
  • La forêt est traversée par le GR 36 (sentier de grande randonnée de plus de 1 000 kilomètres, joignant la Manche à la mer Méditerranée).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]