Max Skladanowsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Max Skladanowsky
Bundesarchiv Bild 183-R96755, Max und Eugen Skladanowsky.jpg

Max et Eugen Skladanowsky en 1934.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Fratrie
Emil Skladanowsk (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Gedenktafel Waldowstr 28 (Niedschh) Max Skladanowsky.jpg

plaque commémorative

Max Skladanowsky est un réalisateur, producteur et directeur de la photographie allemand, né le à Berlin-Pankow et mort le (à 76 ans) à Berlin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Max Skladanowsky et son frère Eugen, également notable cinéaste, ont inventé notamment le bioscope (en allemand : Bioskop) et sont connus pour avoir projeté un film lors d'une des premières représentations publiques et payantes au Wintergarten (en) de Berlin le 1er novembre 1895, soit moins de deux mois avant celle des frères Lumière.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1895 : Lutte
  • 1895 : Archiv Skladanowsky
  • 1895 : Serpentinen Tanz
  • 1895 : Ringkämpfer
  • 1895 : Komisches Reck
  • 1895 : Kamarinskaja
  • 1895 : Der Jongleur
  • 1895 : Das Boxende Känguruh
  • 1895 : Bauertanz zweier kinder
  • 1895 : Apotheose
  • 1895 : Akrobatisches Potpourri
  • 1896 : Die Wachtparade
  • 1896 : Unter den Linden
  • 1896 : Nicht mehr allein
  • 1896 : Mit Ablösung der Wache
  • 1896 : Lustige Gesellschaft vor dem Tivoli in Kopenhagen
  • 1896 : Leben und Treiben am Alexanderplatz
  • 1896 : Komishe Begenung im Tiergarten zu Stockholm
  • 1896 : Ausfahrt nach dem Alarm
  • 1896 : Ankunft eines Eisenbahnzuges
  • 1896 : Alarm der Feuerwehr
  • 1897 : Apotheose II
  • 1897 : Am Bollwerk
  • 1900 : Eine Moderne Jungfrau von Orleans
  • 1905 : Eine Fliegenjagd oder Die Rache der Frau Schultze

Hommage[modifier | modifier le code]

Wim Wenders a réalisé en 1995 le film Les Lumière de Berlin (en allemand : Die Gebrüder Skladanowsky) en hommage aux deux frères et à l'invention du bioscope.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Combes, « Lumière et/ou Skladanowsky : l’inventeur inventé? ». Dans Heike Hurst (dir.), Tendres ennemis : cent ans de cinéma entre la France et l’Allemagne, p. 77-90, 1991, L’Harmattan.
  • Janelle Blankenship, « To alternate/to attract? The Skladanowsky experiment. » Cinéma & Cie, n°9 (automne 2007), p. 61-77.
  • Léo Sauvage, L'Affaire Lumière : Enquête sur les origines du cinéma, 1985, Paris, Lherminier.

Liens externes[modifier | modifier le code]