Florebo quocumque ferar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Blason de la Compagnie des Indes où figure la devise.

Florebo quocumque ferar est une locution latine qui peut se traduire en français par « Je fleurirai partout où je serai porté », voire « Je fleurirai partout où je serai plantée ».

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, elle servit de devise à la Compagnie française des Indes orientales après avoir été choisie par l'académicien François Charpentier au lancement de cette dernière[1]. À ce titre, elle figurait sur le listel doré ornant ses armoiries.

Aujourd'hui, cette expression sert de devise à l'île de La Réunion. Aussi, elle figure sur le blason créé pour ce territoire par l'ancien gouverneur Émile Merwart à l'occasion d'une exposition coloniale à Petite-Île en 1925[2]. On la retrouve à nouveau sur un listel doré, mais elle est cette fois enguirlandée par une liane de vanille, ce qui n'était pas le cas autrefois.

« Florebo quocumque ferar » est une devise qui est également attribué à la famille Vergriete ou la Maison de Griete[3], une famille de la bourgeoisie et noblesse flamande relevant de la seigneurie de Cassel. Son nom désignant une fleur, la marguerite, se rattache à cette devise depuis le XVIe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Henri Martin, Martin's History of France: The Age of Louis XIV, Volume 1, Walker, Wise and Company, (lire en ligne), p. 104,106
  2. Claude Argyll, Escale aux Mascareignes: île de la Réunion, île Maurice, J. Crès, (lire en ligne), p. 295
  3. « Mémoires de Théodore Leuridan, commandeur de Saint-Grégoire-le-Grand, ancien bibliothécaire-archiviste de la ville de Roubaix », dans Les Vieilles familles flamandes, p. 16 l.21.