Fernand Fernel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fernand Fernel
Naissance
Décès
(à 68 ans)
Dinard
Nom de naissance
Ferdinand Auguste François Cerckel
Nationalité
Activité

Fernand Fernel dit Fernel, né Ferdinand Cerckel le à Bruxelles et mort le à Dinard, est un artiste peintre, illustrateur et affichiste belge.

Il a aussi signé ses travaux F. Cerckel et Ferdinand Fernandez.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et famille[modifier | modifier le code]

Ferdinand Auguste François Cerckel naît en 1865 à Bruxelles[1]. Son père, Gustave Michel Cerckel, fabricant, et sa mère, Mélanie Adèle Schovaers, s'y sont mariés l'année précédente[2]. À la fin des années 1870, les Cerckel sont établis à Paris, Gustave participant à la création d'une usine de produits chimiques[3].

En 1894 et 1899, Ferdinand Cerckel reconnaît comme ses enfants un garçon et une fille naturels[4],[5],[6],[7], puis en 1901, épouse leur mère, Élisabeth Effinger, avec laquelle il s'est établi à Rueil 5, rue des Graviers[8]. Veuf en 1904, il se remarie avec Jeanne Henriette Victorine Blanloy[9],[1].

Parcours[modifier | modifier le code]

Achetez !! la Chicorée Bonne Cafetière
Grand Bazar des Halles et des Postes jouets étrennes

Avec E. Charle Lucas, Armand Rassenfosse et Privat Livemont, Fernel est l'un des pionniers de l'affiche artistique belge.

Jules Chéret reproduit deux de ses créations dans sa revue Les Maîtres de l'affiche (1895-1900), à savoir : Achetez !! la Chicorée Bonne Cafetière et Grand Bazar des Halles et des Postes jouets étrennes.

En plus d'être un peintre accompli, il fut aussi un illustrateur humoriste populaire, produisant de nombreuses cartes postales (dont la collection des cent) et des albums à colorier.

Ses thèmes de prédilection sont l'automobile, l'aviation, les sports et le milieu du cirque ; il semble avoir été très proche de la famille Fratellini.

Il travailla avec les principales imprimeries lithographes parisiennes comme Devambez, Chaix, Vercasson, Cerf et Lemercier.

Il possédait un atelier à Rueil-Malmaison, 20, rue du Chemin-de-fer[10].Domicilié à Paris avenue Dode-de-la-Brunerie, il meurt à Dinard en 1933[1]. Il est inhumé quatre jours plus tard au cimetière du Père-Lachaise, 89e division, dans le caveau familial[11].

Affiches répertoriées[modifier | modifier le code]

  • 1890 : Belle Jardinière sur Gallica
  • 1894 : Georges Richard cycles
  • 1896 : Georges Richard cycles et automobiles
  • 1899 : Achetez !! la Chicorée Bonne Cafetière
  • 1899 : Grand Bazar des Halles et des Postes jouets étrennes
  • 1900 : Aliment des bébés Farine maltée Vial sur Gallica

Sans date certaine[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Salon des artistes français, Paris, 1920[10]
  • Salon des artistes indépendants, Paris, 1922[12]
  • Salon des artistes indépendants, Paris, 1923[13]
  • Salon des artistes indépendants, Paris, 1924[14]
  • Salon des artistes indépendants, Paris, 1927[15]
  • Salon des artistes indépendants, Paris, 1929[16]
  • Salon des artistes indépendants, Paris, 1930[17]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Transcription d'acte de décès no 1660, , Paris 16e, Archives de Paris
  2. Acte de mariage no 482, , Bruxelles, Archives de l'État de Belgique [lire en ligne]
  3. « Émission de 2,500 obligations hypothécaires de la Société anonyme de produits chimiques de Saint-Ouen [encart] », sur RetroNews - Le site de presse de la BnF, La Liberté, (consulté le ), p. 4
  4. Acte de naissance no 855, , Paris 10e, Archives de Paris [lire en ligne] (vue 12/28)
  5. Acte de reconnaissance no 1732, , Paris 10e, Archives de Paris [lire en ligne] (vue 26/28)
  6. Acte de naissance no 162, , Rueil-Malmaison, Archives des Hauts-de-Seine [lire en ligne] (vue 48/80)
  7. Acte de reconnaissance no 219, , Rueil-Malmaison, Archives des Hauts-de-Seine [lire en ligne] (vue 64/80)
  8. Acte de mariage no 64, , Rueil-Malmaison, Archives des Hauts-de-Seine
  9. Acte de décès no 11, , Sainte-Aulde, Archives de Seine-et-Marne [lire en ligne] (vue 140/196)
  10. a et b Explication des ouvrages de peinture et dessins, sculpture, architecture et gravure des artistes vivans..., Salon des artistes français, (lire en ligne), p. 105
  11. Registres journaliers d'inhumation, (inhumation de Gustave Michel Cerckel), (inhumation de Mélanie Adèle Schovaerts), (inhumation d'Élisabeth Effinger), (inhumation de Ferdinand Auguste François Cerckel), cimetière parisien du Père-Lachaise, Archives de Paris
  12. Société des artistes indépendants. 33, Catalogue de la 33e exposition 1922 : Grand Palais des Champs-Élysées, du 28 janvier au 28 février, Société des artistes indépendants, (lire en ligne), p. 68
  13. Société des artistes indépendants. 40, Catalogue de la 40e exposition 1929 : au Grand Palais des Champs-Élysées du 18 janvier au 28 février, Société des artistes indépendants, (lire en ligne), p. 138
  14. Société des artistes indépendants. 35, Catalogue de la 35e exposition 1924 : au Grand Palais des Champs-Élysées, du 9 février au 12 mars, Société des artistes indépendants, (lire en ligne), p. 85
  15. Société des artistes indépendants. 38, Catalogue de la 38e exposition 1927 : au Grand Palais des Champs-Élysées du 21 janvier au 27 février, Société des artistes indépendants, (lire en ligne), p. 130
  16. Société des artistes indépendants. 40, Catalogue de la 40e exposition 1929 : au Grand Palais des Champs-Élysées du 18 janvier au 28 février, Société des artistes indépendants, (lire en ligne), p. 138
  17. Société des artistes indépendants ; 41. Catalogue de la 41e exposition 1930 au Grand Palais des Champs-Elysées du 17 janvier au 2 mars inclus, Société des artistes indépendants, (lire en ligne), p. 134

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :