Ferdinand Rebay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Hilla de Rebay.
Ferdinand Rebay
Description de l'image defaut.svg.

Naissance
Vienne, Drapeau de l'Autriche Autriche
Décès (à 73 ans)
Vienne, Drapeau de l'Autriche Autriche
Activité principale Compositeur

Ferdinand Rebay est un compositeur, pianiste, chef de chœur et pédagogue autrichien, né à Vienne le et décédé dans la même ville le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Ferdinand Rebay (1851-1914), lui-même chanteur, écrivain et compositeur, le jeune Rebay chanta à l'abbaye Sainte-Croix. Il fit ensuite des études de musique au conservatoire de Vienne (ou Société des amis de la musique, Konservatorium der Gesellschaft der Musikfreunde) jusqu'en 1904[1]. Il étudia avec Josef Wöss, Eusebius Mandyczevski et, pour la composition, avec Robert Fuchs.

De 1904 à 1920, il dirigea le Wiener Chorvereins puis, de 1915 à 1920 la Wiener Schubertbundes. De 1921 à 1938 et de 1945 à 1946, il enseigna le piano à l'Académie de musique de Vienne.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Quoiqu'ami de compositeurs formant l'avant-garde de la Seconde école de Vienne, Rebay utilise un langage encore post-romantique, voire néoclassique. Son œuvre se compose d'une symphonie, deux opéras, plus de cent pièces pour chœur et environ quatre cents Lieder et six cents pièces pour guitare, dont la majorité de musique de chambre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Österreichisches Musiklexikon. Band 4. (Hrsg. Rudolf Flotzinger), Verlag der Österreichischen Akademie der Wissenschaften, Wien 2005 (ISBN 3-7001-3046-5).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rebay Geschichte », sur www.rebay.at (consulté le 2 décembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]