Felix Mottl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Felix Mottl
Description de l'image Felix Mottl.jpg.

Naissance
Unter Sankt Veit, Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche
Décès (à 54 ans)
Munich, Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Activité principale Compositeur, chef d'orchestre
monument funéraire

Felix Mottl, né le à Unter Sankt Veit près de Vienne en Autriche et mort le à Munich, est un chef d'orchestre et compositeur autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre à la chapelle de la cour, puis au conservatoire de Vienne, où il fut l'élève de Bruckner, Dessoff et Hellmesberger[1]. Il est remarqué comme un chef talentueux de la musique de Richard Wagner. Introduit en 1876 par Hans Richter[2], il devient assistant au festival de Bayreuth, où il participe à la préparation de la première de L'Anneau du Nibelung[2]. Grâce à la protection de Liszt, il put faire représenter à Weimar en 1880 son premier opéra Agnes Bernauer[2]. De 1880 à 1903, il est directeur musical général de l'opéra de Karlsruhe. Il y dirige pour la première fois Les Troyens de Berlioz intégralement et en allemand en 1890[1]. À partir de 1885, il dirige régulièrement à Bayreuth. De 1898 à 1900, il conduit les représentations des opéras de Wagner à Covent Garden. En 1903, il devient chef d'orchestre à Munich (Hofoper), dont il est directeur général de la musique de 1907 à sa mort.

Il est mort le 2 juillet 1911 à Munich, en dirigeant Tristan.

Mottl a composé quelques opéras, ainsi que de nombreux lieder et de la musique instrumentale.

Son monument funéraire a été fait par Fritz Behn.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Musique de scène
Autres
  • Quatuor à cordes (1904)
  • Lieder

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dictionnaire de la musique : sous la direction de Marc Vignal, Larousse, , 1516 p. (ISBN 978-2-0358-6059-0), p. 938
  2. a, b et c Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 2, Les Hommes et leurs œuvres. L-Z, Bordas, , 1232 p. (ISBN 2-04-010726-6), p. 760

Liens externes[modifier | modifier le code]