Famienkro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Famienkro
Aouabou-Demeure royale-1892.jpg

« Aouabou : la demeure royale »

Géographie
Pays
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Localisation sur la carte d’Afrique
voir sur la carte d’Afrique
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Côte d'Ivoire
voir sur la carte de Côte d'Ivoire
Red pog.svg

Famienkro est une ville située au centre de la Côte d'Ivoire et appartenant au département de Prikro, dans la Région du N'zi-Comoé. La localité de Famienkro est un chef-lieu de commune et de sous-préfecture [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

« Palabre à Aouabou : signature du traité »

Famienkro signifie « le village du roi ». La localité était connue sous le nom de « Aouabou » à l'époque coloniale[2], notamment lorsque l'explorateur français Louis-Gustave Binger s'y rendit en 1889 en compagnie de Marcel Treich-Laplène qui l'avait rejoint au cours de son périple à travers l'Afrique de l'Ouest. Ils rencontrèrent le roi de l'Ano, Kommona-Gouin, et conclurent avec lui un traité de protectorat le [3].

Binger dans son récit de voyage Du Niger au golfe de Guinée laisse une description du village et lui consacre plusieurs pages : « Aouabou, résidence du souverain de l'Anno, est un bien misérable village, comprenant une trentaine de cases rectangulaires qui abritent la famille royale et quelques captifs de Kommona Gouin »[4]. Il y remarque le fétichisme autour d'un chaudron en cuivre dont l'origine européenne est indéniable et dont il s'interroge sur le comment de son transport en ce lieu[5].

Binger quitte le village le dimanche 17 février 1889[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Décret n° 2008-97 du 5 mars 2008 portant création de cinquante cinq (55) sous-préfectures.
  2. Raymond Deniel, Une société paysanne de Côte-d'Ivoire : les Ano : tradition et changements, INADES, Abidjan, 1976, p. 203
  3. Jean-Loup Amselle et Emmanuelle Sibeud (dir.), Maurice Delafosse : entre orientalisme et ethnographie, l'itinéraire d'un africaniste, 1870-1926, Maisonneuve et Larose, Paris ; CEDA, Abidjan, 1998, p. 61 (ISBN 2-7068-1356-3)
  4. L-G. Binger, Du Niger au golfe de Guinée, vol. 2, Hachette, 1892, p. 223. Binger consacre les pages 223 à 236 au village, la 225 étant une illustration de la demeure royale d'Aouabou
  5. Ibid, p. 223
  6. Ibidem, p. 242

Sur les autres projets Wikimedia :