Districts de Côte d'Ivoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les districts automones de Côte d'Ivoire sont le premier niveau d'administration des subdivisions du pays. Ces districts autonomes ont été créés par la loi n°2014-451 du , dans un effort visant à décentraliser et déconcentrer l'État[1],[2],[3]. Il en existe 14, y compris ceux de Yamoussoukro et d’Abidjan. Les districts autonomes autres que ceux de Yamoussoukro et d’Abidjan sont subdivisés en 31 régions, qui sont subdivisées en 108 subdivisions de troisième niveau, les départements. Les départements sont subdivisés en 510 sous-préfectures. Le plus bas niveau de l'organisation administrative est la commune. Bien qu'ils ne soient pas divisés en régions, les districts autonomes de Yamoussoukro et d’Abidjan contiennent également des départements, des sous-préfectures et des communes.

Administration et rôle[modifier | modifier le code]

Chaque district autonome est dirigé par un ministre - gouverneur, qui est nommé en conseil des ministres du gouvernement[4]. Les Districts autonomes ont reçu quatre responsabilités principales[4]:

  1. Administrer les grands projets de développement dans chaque district ;
  2. Aménager l'application des investissements de l'Etat et des programmes à l'échelle du District afin de réduire les disparités régionales ;
  3. Promouvoir les potententialités économiques et culturelles de chaque district et
  4. Lutter contre le régionalisme.

Liste des districts[modifier | modifier le code]

Carte des districts ivoiriens.

La loi n°2014-451 du portant orientation de l'organisation générale de l'Administration territoriale, a créee une entité territoriale particulière appelée district autonome qui est "régi par les règles de la déconcentration et de la décentralisation". Ci-dessous, les 14 districts autonomes de la Côte d'Ivoire :

N° carte
Code ISO 3166-2 District Capitale de District Régions Chef-lieu Population[5]
1 CI-AB* Abidjan
4 707 404
2 CI-BS* Bas-Sassandra
San-Pédro Gbôklé Sassandra 400 798
Nawa Soubré 1 053 084
San-Pédro San-Pédro 826 666
3 CI-CM* Comoé
Abengourou Indénié-Djuablin Abengourou 560 432
Sud-Comoé Aboisso 642 620
4 CI-DN* Denguélé
Odienné Folon Minignan 96 415
Kabadougou Odienné 193 364
5 CI-GD* Gôh-Djiboua
Gagnoa Gôh Gagnoa 876 117
Lôh-Djiboua Divo 729 169
6 CI-LC* Lacs
Dimbokro Bélier Yamoussoukro[6] 346 768
Iffou Daoukro 311 642
Moronou Bongouanou 352 616
N'Zi Dimbokro 247 578
7 CI-LG* Lagunes
Dabou Agnéby-Tiassa Agboville 606 852
Grands-Ponts Dabou 356 495
La Mé Adzopé 514 700
8 CI-MG* Montagnes
Man Cavally Guiglo 459 964
Guémon Duékoué 919 392
Tonkpi Man 992 564
9 CI-SM* Sassandra-Marahoué
Daloa Haut-Sassandra Daloa 1 430 960
Marahoué Bouaflé 862 344
10 CI-SV* Savanes
Korhogo Bagoué Boundiali 375 687
Poro Korhogo 763 852
Tchologo Ferkessédougou 467 958
11 CI-VB* Vallée du Bandama
Bouaké Gbêkê Bouaké 1 010 849
Hambol Katiola 429 977
12 CI-WR* Woroba Séguéla Béré Mankono 389 758
Bafing Touba 183 047
Worodougou Séguéla 272 334
13 CI-YM* Yamoussoukro
355 573
14 CI-ZZ* Zanzan Bondoukou Bounkani Bouna 267 167
Gontougo Bondoukou 667 185

Changements des subdivisions administratives de 2011[modifier | modifier le code]

Les régions de la Côte d'Ivoire avant 2011.

Avant , le premier niveau de subdivisions administratives de la Côte d'Ivoire étaient les régions. En 2011, les régions ont été réorganisés en 14 districts (12 districts réguliers et 2 districts autonomes)[1],[2] par la loi n°2011-262 du 28 septembre 2011. Voici un résumé de la façon dont les districts ont été construits à partir des anciennes régions :

  • La plus grande ville, Abidjan, et la capitale politique, Yamoussoukro, et leurs régions avoisinantes ont été divisés pour former des districts autonomes. Abidjan faisait auparavant partie de la Région des Lagunes et de Yamoussoukro faisait autrefois partie de la Région des Lacs.
  • Des 19 régions, les régions du nord du Denguélé, des Savanes, de la Vallée du Bandama, et Zanzan ont été rebaptisés en tant que districts sans changement de territoire.
  • L'ancienne région Agnéby et le reste de Région des Lagunes ont été fusionnées pour former le nouveau District des Lagunes.
  • Les anciennes régions de Bafing et de Worodougou ont été regroupées pour former le nouveau District du Woroba.
  • Le Département de Fresco a été transféré de l'ancienne région Sud-Bandama à la région Bas-Sassandra pour former le nouveau District du Bas-Sassandra, tandis que le reste de la région Sud-Bandama a fusionné avec la région Fromager pour former le nouveau District du Gôh-Djiboua.
  • Les anciennes régions des Dix-Huit Montagnes et du Moyen-Cavally ont été fusionnées pour former le nouveau District des Montagnes.
  • Les anciennes régions du Haut-Sassandra et de Marahoué ont été fusionnées pour former le nouveau District de Sassandra-Marahoué.
  • Les anciennes régions de N'Zi-Comoé et le reste de la Région des Lacs ont été fusionnées pour former le nouveau District des Lacs.
  • Les anciennes régions du Moyen-Comoé et du Sud-Comoé ont été regroupées pour former le nouveau District de la Comoé.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]