Facteur humain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sur les autres projets Wikimedia :

Le facteur humain est la contribution humaine impliquée dans un événement, incluant l'erreur humaine. Celle-ci peut être provoquée volontairement ou involontairement.

Le facteur humain concerne également, en psychologie, les mécanismes qui existent entre ce qui est perçu par l'homme et les réactions conscientes ou inconscientes qui en découlent. Par exemple l'émotion créée par la vue d'une photographie d'art ou par l'écoute d'une mélodie faisant intervenir de nombreux éléments mis en mémoire, et notamment son vécu, est une activité incluse dans les facteurs humains. La compréhension de ses mécanismes fait partie des facteurs humains.

Le facteur humain concerne également l'étude des raisons aboutissant à une erreur humaine. On peut citer comme exemple les erreurs de pilotage, les erreurs judiciaires, ou les erreurs de programmation.

Enjeux[modifier | modifier le code]

Ce concept intervient dans l'étude actuelle et prospective de l'interaction des comportements humains avec leur environnement et notamment dans le domaine de la sécurité publique, du risque industriel, du risque nucléaire de la sécurité alimentaireetc. L'erreur humaine et le facteur humain sont en cause dans de nombreux accidents graves et catastrophes, industrielles et maritimes notamment[1]. Au Québec on parle du PFH (« putain de facteur humain »), concept réutilisé notamment par Hubert Reeves pour expliquer l'inaction des hommes face à l'évolution de la planète[2].

L'ergonomie qui est l'étude de l'interaction des comportements humains dans le monde du travail bénéficie également de l'étude et de la prise en compte des facteurs humains. Elle concerne l'adéquation existant entre l'homme et son environnement dans le monde du travail. On peut citer par exemple l’étude des formes de casques de moto permettant d’assurer un confort et une sécurité correspondant à l’ensemble de la population.

Sémantique[modifier | modifier le code]

Les facteurs humains sont nombreux, complexes, interagissent entre eux et avec l'évolution du contexte social, environnemental et technique ; il sont par conséquent souvent difficiles à maîtriser. Les comprendre et anticiper fait appel à l’ergonomie, comme à la sociologie, à la médecine et à la psychologie du travail et des organisations et de formation[3].

En anglais human factor est souvent synonyme d'ergonomie, notamment dans le domaine de l'informatique. Toujours en anglais, le monde de l'industrie maritime préfère human element à human factor.

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Facteur Humain est le titre d'un roman de Graham Greene, trame du dernier film de Otto Preminger.

C'est aussi une maison d'édition belge, dirigée par Denis Gielen et Grégoire Romefort.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]