Fabienne Saint Louis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fabienne Saint Louis Triathlon pictogram.svg
Fabienne StLouis Labaule2011a.JPG

Fabienne Saint Louis à la finale du Grand Prix de triathlon 2011, à La Baule.
Contexte général
Sport Triathlon
Période active Depuis 2007
Biographie
Nom complet Fabienne Aline Saint Louis
Nationalité sportive Drapeau de Maurice Maurice
Naissance (28 ans)
Lieu de naissance Curepipe, Maurice
Taille 1,71 m (5 7)
Poids de forme 53 kg (117 lb)
Club Team Charentes Triathlon
Entraîneur David Bardi
* Dernière mise à jour : 20 octobre 2015

Fabienne Aline Saint Louis, née le à Curepipe, est une triathlète mauricienne professionnelle. Elle remporte deux étapes de la Coupe d'Afrique et participe à une reprise aux Jeux olympiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Née à Curepipe le , Fabienne Aline Saint Louis découvre le triathlon, extrêmement peu développé à Maurice, à l'âge de neuf ans, par l'intermédiaire de sa sœur Floriane[1]. Encouragée par ses parents et son entraîneur, elle décide de persévérer dans cette voie[1]. En 2006, après obtenu son baccalauréat à une école française de Curepipe, elle décide de commencer sa carrière internationale[2].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Après un an à voyager autour du monde, elle finit par s'installer à Paris en 2007, où elle s'entraîne pour le triathlon[2]. En parallèle, elle fait ses études à Sciences Po pendant trois ans, avant de faire une licence STAPS[3]. En 2007, elle dispute des triathlons chez les juniors, les espoirs et les seniors, terminant notamment deuxième lors de deux étapes de la Coupe d'Afrique[4],[5]. En 2008, elle remporte le Triathlon international de Paris[6]. En 2009, elle participe à sa première manche de Coupe du monde, à Huatulco, et termine onzième[7]. Avec son club, le Lagardère Paris Racing, elle remporte de nombreuses étapes du championnat de France de deuxième division, permettant d'accéder à la première division[8],[2].

En 2010, elle remporte ses deux premières victoires chez les seniors en Coupe d'Afrique[9],[5]. Elle remporte également le triathlon de Paris[10]. A contrario, la bourse de Solidarité Olympique, pour aider les athlètes de pays en retard de développement sportif, lui est refusée, amenuisant ses chances de participer aux Jeux de Londres 2012, son objectif depuis 2007[11]. Cette saison voit la Mauricienne entre dans les 140 premières triathlètes au classement mondial et être la première triathlète africaine[3]. En 2011, en plus de terminer une nouvelle fois première africaine au classement mondial[12], elle est sacrée championne d'Afrique[13]. Troisième des Jeux d'Afrique, elle termine l'année à la 82e place mondiale[14]. Elle remporte également une nouvelle fois le triathlon de Paris[15].

En 2012, elle participe à plusieurs étapes des championnats du monde, en préparation aux Jeux[14]. Lors des Jeux de Londres 2012, son entraîneur David Bardi ne peut pas avoir d'accréditation pour être spectateur de la course, créant une polémique au sein du Club Maurice[16]. Lors des Jeux, n'ayant pas le même niveau que ses homologues européennes ou américaines, elle termine toutefois la course, à la 42e place sur 55 concurrents au départ[17]. Lors de cette année, elle atteint son meilleur classement mondial, avec la 54e place[14]. Elle est élue meilleure sportive mauricienne de l'année en 2012[14].

En 2013, son année est marquée par sa victoire lors des championnats de Maurice[18]. Elle change également de club, rejoignant le Team Charentes Triathlon de Cognac, en deuxième division française[19]. Elle est de nouveau sacrée championne de Maurice en 2014[20]. En 2015, elle remporte quelques triathlons en France mais termine cinquième des championnats d'Afrique[21],[22]. La même année, elle annonce à L'Express de Maurice qu'elle prendra sa retraite après les Jeux de Rio 2016[23].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le tableau présente les résultats les plus significatifs (podium) obtenus sur le circuit national et international de triathlon depuis 2007[24],[5].

Année Compétition Pays Position Temps
2016 Coupe d'Afrique - l'étape de Troutbeck Drapeau du Zimbabwe Zimbabwe médaille d'or h 27 min 23 s
2015 Coupe d'Afrique - l'étape de Troutbeck Drapeau du Zimbabwe Zimbabwe Bronze medal icon.svg h 31 min 34 s
2014 Championnat de la République de Maurice Drapeau de Maurice Maurice médaille d'or h 15 min 16 s
2013 Championnat de la République de Maurice Drapeau de Maurice Maurice médaille d'or h 25 min 23 s
Coupe Panaméricaine - l'étape sprint de Vila Velha Drapeau du Brésil Brésil Bronze medal icon.svg h 5 min 40 s
2012 Championnat de France des clubs 1re division Drapeau de la France France Bronze medal icon.svg
2011 Classement continental Africain médaille d'or
Jeux d'Afrique Drapeau du Mozambique Mozambique Bronze medal icon.svg h 7 min 29 s
Triathlon International de Paris Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
2010 Classement continental Africain Gold medal icon.svg
Coupe d'Afrique - l'étape de Troutbeck Drapeau du Zimbabwe Zimbabwe Gold medal icon.svg h 35 min 22 s
Coupe d'Afrique - l'étape de Mombasa Drapeau du Kenya Kenya Gold medal icon.svg h 8 min 32 s
Coupe d'Afrique - l'étape de Maurice Drapeau de Maurice Maurice Silver medal icon.svg h 26 min 18 s
Triathlon International de Paris Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
2009 Triathlon International de Paris Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
2008 Triathlon International de Paris Drapeau de la France France Gold medal icon.svg Timing
2007 Coupe d'Afrique - l'étape de Mariental Drapeau de la Namibie Namibie Silver medal icon.svg h 34 min 57 s
Coupe d'Afrique - l'étape de Mombasa Drapeau du Kenya Kenya Silver medal icon.svg h 16 min 15 s

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Fabienne St Louis », sur triathlon.org (consulté le 21 octobre 2015)
  2. a, b et c « Fabienne St-Louis Triathlète professionnelle », sur www.inovenaltenor.com (consulté le 7 mars 2015).
  3. a et b Laboratoire Lescuyer, « Interview – Fabienne Saint Louis », sur nutratletic.com,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  4. « Fabienne St Louis deuxième en junior », sur lexpress.mu,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  5. a, b et c « Palmarès ITU : Fabienne St Louis », sur www.triathlon.org (consulté le 7 mars 2015).
  6. « Paris: une deuxième édition au grand galop », sur redaction.triathlete.fr, Paris,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  7. « TRIATHLON: Première épreuve ce matin à Poste Lafayette », sur lemauricien.com,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  8. « GP D2 : statu quo en tête », sur redaction.triathlete.fr,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  9. « St-Louis et Agathe en vue au Kenya », Le Matinal,‎ , p. 10 (lire en ligne)
  10. Olivier Chapuiset, « Triathlon de Paris : Troisième victoire d’affilée pour Fabienne St Louis », sur lexpress.mu,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  11. Olivier Chapuiset, « Triathlon: La frustration de Fabienne St-Louis », sur lexpress.mu,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  12. « La Triathlète Fabienne St-Louis sélectionné aux JO », sur clg-mauriac-houdan.ac-versailles.fr (consulté le 7 mars 2015).
  13. « TRIATHLON CHAMPIONNAT D'AFRIQUE: L’or à Fabienne St Louis, l’argent à Matthieu Mamet », sur lemauricien.com,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  14. a, b, c et d « Fabienne St-Louis élue sportive de l'année », sur www.africatopsports.com (consulté le 7 mars 2015).
  15. « Fabienne Saint-Louis plus rapide », sur leparisien.fr, Beauvais,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  16. « TRIATHLON: Fabienne St Louis dans la tourmente », sur lemauricien.com,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  17. Stany Maurice, « Triathlon - Fabienne St Louis : “Ce fut une belle aventure” », sur lexpress.mu, Lékip.mu,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  18. « TRIATHLON : Victoire de Chazal et St Louis », sur lemauricien.com,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  19. « Cap à L’Ouest pour Fabienne Saint Louis et David Bardi », sur trimag.fr,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  20. (en) « 2014 MRI Triathlon National Championships : Dec 07 2014 : Elite Women : Results », sur triathlon.org (consulté le 21 octobre 2015)
  21. Stéphane Benoît, « Triathlon : Fabienne Saint-Louis gagne à Saint-Tropez », sur lexpress.mu,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  22. (en) « 2015 Sharm El Sheikh ATU Triathlon African Championships and Pan Arab Championships : May 10 2015 : Elite Women : Results », sur triathlon.org (consulté le 21 octobre 2015)
  23. Stéphane Benoît, « Triathlon - Fabienne Saint Louis : « J’arrêterai ma carrière internationale après les JO de 2016 » », sur lexpress.mu,‎ (consulté le 21 octobre 2015)
  24. « Fabienne St Louis triathlon », sur www.les-sports.info (consulté le 7 mars 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]