Fédération des associations et sociétés françaises d'ingénieurs diplômés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article court présente un sujet plus développé dans : Ingénieurs et scientifiques de France.

La Fédération des associations et sociétés françaises d'ingénieurs diplômés (FASFID) a été créée en 1929 pour regrouper les associations d'anciens élèves diplômés des écoles d'ingénieurs françaises.

Ses membres fondateurs sont l'Union sociale des ingénieurs catholiques (USIC), la Société des ingénieurs civils de France, les associations d'anciens élèves de l'École centrale Paris, de l'École des mines de Paris, de l'École des mines de Saint-Étienne, de l'Institut national agronomique et de l'Institut industriel du Nord (École centrale de Lille)[1] .

Cette fédération a fusionné en 1992 avec la Société des ingénieurs et scientifiques de France (ISF) et le Conseil national des ingénieurs français (CNIF) pour donner naissance au Conseil national des ingénieurs et scientifiques de France (CNISF), devenu Ingénieurs et scientifiques de France (IESF).

Références[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Gemeinsame Normdatei

  1. André Grelon, Les ingénieurs de la crise : titre et profession entre les deux guerres, Paris (no Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales), (ISBN 2713208750 et 9782713208751, lire en ligne), p. 31