Estany de la Pradella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Étang de Pradeilles
Estany de la Pradella
Image illustrative de l’article Estany de la Pradella
Vue sur l'estany de la Pradella avec en fond le massif du Carlit
Administration
Pays Drapeau de la France France
Subdivision Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes, Bolquère et Font-Romeu-Odeillo-ViaVoir et modifier les données sur Wikidata
Département Pyrénées-Orientales
Géographie
Coordonnées 42° 32′ 46″ nord, 2° 00′ 47″ est[1]
Type Naturel
Montagne PyrénéesVoir et modifier les données sur Wikidata
Superficie 15 ha
Altitude 1 957 m
Hydrographie
Émissaire(s) l'Angoustrine
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées
(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Étang de Pradeilles Estany de la Pradella
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales
(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Étang de Pradeilles Estany de la Pradella

L'Estany de la Pradella (nom catalan également utilisé en français), parfois appelé étang ou lac de Pradeilles, est un lac de montagne situé dans les Pyrénées-Orientales.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom est un calque du catalan Estany de Pradella. Le site est mentionné en 1035 sous la forme Paradella. Il tire son origine du mot latin Pratum signifiant « pré » ou « prairie » auquel est accolé le suffixe diminutif -ella[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

L'étang de Pradeilles est situé dans le Capcir, région naturelle du département français des Pyrénées-Orientales. Il est surplombé par le massif du Carlit, à 1 957 m d'altitude et couvre un peu plus de 15 ha.

Aucun cours d'eau n'est tributaire de ce lac, qui n'est alimenté que par les précipitations et la fonte des neiges.

L'étang de Pradeilles est partagé entre trois communes : Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes à l'ouest, Bolquère à l'est et Font-Romeu-Odeillo-Via au sud.

Biologie[modifier | modifier le code]

Riches de faune et de flore rares, le lac et la zone humide qui l'environne sont protégés par une ZNIEFF de type I au sein du site Natura 2000 « Capcir-Carlit-Campcardos ». Cinq espèces de plantes protégées au niveau national se trouvent dans cette ZNIEFF, qui couvre 19 ha : l'Isoète des lacs (Isoetes lacustris et Isoetes brochonii), le Gaillet trifide (Galium trifidum), la Laîche des tourbières (Carex limosa) et la Gagée fistuleuse (Gagea liotardi). La Drave des bois (Draba nemorosa) se trouve à l'orée des forêts aux alentours. Les animaux remarquables sont le Triton palmé (Triturus helveticus) ainsi que, peut-être, le Desman des Pyrénées (Galemys pyrenaicus), espèces protégées et menacées[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Syndicat mixte du Parc naturel régional des Pyrénées catalanes, Document d’objectifs pour le site Capcir-Carlit-Campcardos, relatif à la mise en œuvre de la directive Oiseaux (CEE 79/409) et de la directive Habitats-Faune-Flore (CEE 92/43), t. 1 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Google Maps et cartes IGN à l'échelle 1:25000 sur Géoportail
  2. Lluís Basseda, Toponymie historique de Catalunya Nord, t. 1, Prades, Revista Terra Nostra, , 796 p. p. 167, 472
  3. Syndicat mixte du Parc naturel régional des Pyrénées catalanes, p. 46