Entrée d'Henri IV à Paris, 22 mars 1594

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Entrée d'Henri IV à Paris, 22 mars 1594
Entrée de HENRI IV dans Paris le 22 mars 1594.jpg
Artiste
Date
Type
Huile sur toile
Technique
Dimensions (H × L)
510 × 958 cm
No d’inventaire
MV 2715Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

L'Entrée d'Henri IV à Paris, 22 mars 1594 est un tableau de François Gérard, peint en 1817[1]. Il s'agit d'une des plus célèbres de ses toiles, œuvre visible dans la galerie des batailles, au château de Versailles, en France.

Plusieurs gravures du tableau de Gérard seront réalisée ultérieurement ; celle de Toschi de 1826 est la plus renommée.

Description[modifier | modifier le code]

L'Entrée d'Henri IV à Paris est une huile sur toile, de 5,10 m de haut sur 9,58 m de long. Elle représente une scène de l'entrée d'Henri IV à Paris, en 1594, après son sacre à Chartres. Cet évènement historique est connu à travers des gravures commandées par Henri IV et réalisées de son vivant.

Gérard s'est inspiré de ces estampes et sa composition est centrée sur la présentation des clefs de la ville au roi, par le prévôt des marchands, près de la porte Neuve.

La scène se veut fresque historique. Les personnages se pressent par groupes, autour du roi tête nue et à cheval[2]. À sa gauche se trouvent Sully qui masque Biron et, un peu plus loin, Bellegarde qui regarde vers un balcon où se trouve Gabrielle d'Estrées. Sur la droite du souverain, l'accompagnant à cheval, de g. à d. : Brissac, Montmorency, Crillon, de Retz. Les clefs sont présentées par le prévôt Lhuillier accompagné des échevins et notamment par Langlois sur sa droite. En avant du cortège, le cavalier J. de Matignon semble louer le ciel avec son épée levée. Il est précédé de F. d'Espinay de Saint-Luc interpellant un ligueur qui se dérobe. Sur la gauche, l'échevin Néret en compagnie de ses deux fils. Un peu plus loin, surélevé sur une pierre plate, un homme (inconnu ?), bras ouverts et chapeau levé, salue l'évènement ; un groupe de jeunes femmes l'accompagne. Des proches de Gérard ont servi de modèles à des figurants. On peut citer Madame Gérard, « la signora Matteï »[3], représentée sous un trompettiste, effacée derrière F. d'Espinay et, par ailleurs, la fille de Jacques-Luc Barbier-Walbonne (son assistant), peut-être dans le groupe de jeunes femmes cité précédemment[4].

À l'arrière, fermant la scène, la perspective et toute l'architecture du lieu de la Porte Neuve ont été tracées par Jean-Thomas Thibault, peintre, architecte et « célèbre perspectiviste »[5],[Note 1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'œuvre est située dans la galerie des batailles, dans le château de Versailles. Les toiles de la galerie étant disposées par ordre chronologique, elle est placée entre celle représentant la prise de Calais (1558) et celle de la bataille de Rocroi (1643).

Historique de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Etude pour le tableau de 1817 ; dessin mis aux carreaux.

Sous la Restauration, en 1814, François Gérard, dont la réputation est établie, réalise le portrait de Louis XVIII en costume royal. Pendant la réalisation de la toile, il obtient la commande de l'Entrée d'Henri IV du monarque qui veut prouver la légitimité et le rattachement des Bourbons par le sang à Henri IV. Cette peinture monumentale est terminée trois ans plus tard[6], et le tableau connait alors un grand succès au salon de l'année 1817.

En 1833, le roi Louis-Philippe, au pouvoir depuis 3 ans, décide de convertir le château de Versailles en musée historique de la France. La galerie des batailles est inaugurée en 1837[7]. Trente-trois toiles monumentales - dont l'Entrée d'Henri IV de Gérard - y sont disposées, dépeignant des épisodes militaires de l'histoire de France.

Gravures[modifier | modifier le code]

Le tableau est gravé par Manceau d'après un dessin de Choquet en 1823, puis par Toschi en 1826.

Des portraits spécifiques de certains personnages ont aussi inspiré certains artistes : Bellegarde par Alexis-François Girard en 1819 ; Henri IV toujours par Alexis-François Girard, en 1827 ; le Portrait d'Henri IV par Louis Janmot en 1829 ; une figure [François d'Épinay] d’après l’Entrée de Henri IV dans Paris du baron Gérard d'Émile Potonne, en 1842.

Artiste[modifier | modifier le code]

François Gérard (1770-1837) est un peintre néo-classique français, surnommé « le peintre des rois, le roi des peintres ».

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir les personnages, en notes, sur la gravure de Toschi, sous Commons, plus facile de lecture.[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Entrée d'Henri IV à Paris, 22 mars 1594 », Musée de l'histoire de France - Château de Versailles
  2. Source principale : catalogue Joconde des musées de France, notice historique ; autres sources : estampe et légende imprimée de Toschi.
  3. Henri Gérard, Lettres adressées au baron François Gérard, peintre d'histoire…, Paris, Quantin, 1888, 2e éd., 1er vol., p. 377 : Lettre de Gérard à Toschi.
  4. Henri Gérard, Lettres adressées au baron François Gérard, peintre d'histoire…, Paris, Quantin, 1886, 1re éd., 1er vol., p. 226.
  5. E. Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs,Gründ, Paris, 1999.
  6. E. Bénézit, Op. cit.
  7. « 1837 Inauguration du Musée de l’Histoire de France », Château de Versailles