Eóganacht Áine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Eóganacht Áine forment une branche de la famille des Eóganachta, la dynastie régnante du royaume de Munster (en irlandais : Muman) du Ve siècle au Xe siècle. Ils tirent leur nom d'une colline dédiée à la déesse Áine[1], Cnoc Áine, située dans le comté de Limerick près du village de Knockainy, dans l'actuelle baronnie de Small County, l'ancienne Deis-Beg.

La clan descend d'Ailill mac Nad Froích, frère d'Óengus mac Nad Froích (mort vers 489), le premier roi chrétien de Muman.

Les trois branches cousines des Eóganacht Áine, des Eóganacht Chaisil et des Eóganacht Glendamnach occupèrent tour à tour le trône selon un système de rotation permanent.

Le principal clan aux VIIe siècle et VIIIe siècle était celui des Ua nÉnna, les descendants d'Éndae mac Crimthainn, le petit-fils d'Ailill. Le dernier roi issu de cette maison fut Cenn Fáelad hua Mugthigirn, mort vers 872.

Ils donnèrent naissance plus tard aux Ui Ciarmiac (O'Ciarmhaie devenus O'Kirwick ou O'Kerwick) et aux O'Muldoon.

Généalogie des Eóganacht Áine[modifier | modifier le code]

(en caractères gras, les individus ayant régné[2])

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Arthur Cotterell, The Encyclopedia of Mythology, Hermes House (2006). (ISBN 978-0681375819).
  2. Cf. Charles-Edwards, op. cité.
  3. Les Annales de Tigernach le mentionnent comme roi en 596, avec son frère Amalgaid, et il est également mentionné comme roi dans le Livre de Leinster. Cependant, les Laud Synchronisms ne l'incluent pas, de même que la saga de Senchas Fagbála Caisil : L'histoire de la découverte de Cashel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]