Droits LGBT en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
LocationPapuaNewGuinea.png

Les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) en Papouasie-Nouvelle-Guinée doivent faire face à des difficultés que ne connaissent pas les autres résidents. La Papouasie-Nouvelle-Guinée est un pays chrétien conservateur[1].

L'homosexualité y est illégale. Elle est interdite par la section 210 du code pénal. Les personnes convaincues d'avoir eu une relation anale risquent jusqu'à sept ans de prison[2]. Pour les autres actes sexuels entre personnes du même sexe, la peine de prison peut aller jusqu'à trois ans. En 2011, le gouvernement informa les Nations unies qu'il n'avait pas pour intention de dépénaliser l'homosexualité[3].

En pratique, les homosexuels ne sont pas poursuivis en justice[4]. Néanmoins, le Département d'État des États-Unis rapporte en 2012 que les personnes LGBT sont « vulnérables face à la stigmatisation au sein de la société »[4]. Des personnes LGBT indiquent faire face à une « discrimination dans la vie de tous les jours, et peinent souvent à trouver un emploi »[5]. En 2012, l'ancienne députée papou-néo-guinéenne Dame Carol Kidu indique que ses compatriotes gays sont contraints de vivre dans le secret, et demande en vain au gouvernement de dépénaliser l'homosexualité[5]. Le Premier ministre Peter O'Neill explique qu'il y a un « fort sentiment » d'hostilité contre l'homosexualité dans le pays, ce dernier n'étant « pas encore prêt à accepter une telle sexualité ouverte »[1].

Tableau récapitulatif[modifier | modifier le code]

Dépénalisation de l’homosexualité Non Pour les hommes / Oui Pour les femmes
Majorité sexuelle identique à celle des hétérosexuels Non Pour les hommes / Oui Pour les femmes
Interdiction des discours de haine contre les LGBT Non
Interdiction de la discrimination liée à l'orientation sexuelle à l'embauche Non
Interdiction de la discrimination liée à l'identité de genre dans tous les domaines Non
Mariage civil ou partenariat civil Non
Adoption conjointe dans les couples de personnes de même sexe Non
Adoption par les personnes homosexuelles célibataires Non
Droit pour les gays de servir dans l’armée Non
Droit de changer légalement de genre (après stérilisation) Non
Gestation pour autrui pour les gays Non
Accès aux FIV pour les lesbiennes Non
Autorisation du don de sang pour les HSH Non

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) "Gay PNG citizens face discrimination", Special Broadcasting Service (vidéo), 11 septembre 2012
  2. Spartacus International Gay Guide, page 1216. Bruno Gmunder Verlag, 2007.
  3. (en) "Homosexuality to remain illegal in Samoa, Solomon Islands and PNG", Radio Australia, 21 octobre 2011
  4. a et b (en) "2012 Country Reports on Human Rights Practices - Papua New Guinea", United States Department of State
  5. a et b (en) "No end in sight to PNG’s anti-gay laws", Special Broadcasting Service, 11 septembre 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Politique de la Papouasie-Nouvelle-Guinée