Dourine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La dourine est une maladie infectieuse, inoculable, de contagion vénérienne due à une espèce de trypanosome spécifique, le Trypanosoma equiperdum (en)[1]. Cette maladie est spécifique aux équidés reproducteurs et n'est pas transmissible à l'homme.

Elle se manifeste par de la fièvre, un œdème et des ulcères des muqueuses génitales, des plaques d'urticaires sur le corps et une paralysie musculaire progressive[2].

La dourine a été éradiquée en Amérique du Nord et en Europe, mais elle subsiste en Afrique, en Asie et probablement en Amérique latine[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Archie Hunter, La santé animale: Principales maladies, Editions Quae,‎ , 312 p. (ISBN 9782759200054, lire en ligne), p. 107-108
  2. Institut du cheval, Maladies des chevaux: manuel pratique, France Agricole Editions,‎ , 279 p. (ISBN 9782855570105, lire en ligne), p. 65

Articles connexes[modifier | modifier le code]