Joseph Oesterlé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un mathématicien
Cet article est une ébauche concernant un mathématicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Joseph Oesterlé
Oesterle Joseph.jpg

Joseph Oesterlé à Berkeley en 1989

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Directeur de thèse
Nombre d'Erdős
3Voir et modifier les données sur Wikidata

Joseph Oesterlé est un mathématicien français né en 1954 et professeur à l'université Paris VI. Il a contribué de manière décisive en 1985, en même temps que David Masser, à formuler la conjecture abc, alors présenté comme « le problème non résolu le plus important en analyse diophantienne[1] ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Alsace, Joseph Oesterlé est un ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm. À sa sortie de l'école, il est devenu « caïman », i.e. agrégé répétiteur en mathématiques pour les normaliens. Il a participé très tôt aux travaux du groupe Bourbaki.

Il a été directeur de l'Institut Henri-Poincaré le temps d'un mandat, en 1994-1995[2].

Bibliographie indicative[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dorian Goldfeld (en), « Beyond the last theorem », The Sciences (en),‎ , p. 34-40.
  2. Cf. JO arrêté du 5 octobre 1994 portant nomination du directeur de l'institut Henri-Poincaré

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Joseph Oesterlé sur le site du Mathematics Genealogy Project