Dominique Mahut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dominique Mahut
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité
Autres informations
Instrument

Mahut est un musicien français, percussionniste, qui a accompagné de nombreux artistes. Il a également réalisé, et co-réalisé 3 albums de Jacques Higelin. Fils du peintre Pierre Mahut, il suit les cours de l'école des Beaux Arts de Bayonne, puis de Paris, pour ce qui sera sa première vocation: la peinture et le dessin.

Collaborations[modifier | modifier le code]

Mahut a surtout travaillé, sur disque comme sur scène, avec Jacques Higelin et Bernard Lavilliers. Il était notamment réputé pour avoir su rentrer dans l'univers particulier d'Higelin[1].

Il a participé à l'enregistrement de l'album UP de Peter Gabriel.

Il a aussi accompagné Barbara, au théâtre Mogador et en tournée, spectacle qui donna lieu à la sortie d'un double album live: Gauguin.

Il a aussi accompagné Jean-Michel Jarre lors d'une tournée internationale, "Oxygène Tour".

Ses instruments : Tumbas: grosse caisse d'orchestre, tambourins, cymbales, udu, djembé, berimbau, ...

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Disques avec Jacques Higelin (et tournées):

  • Higelin à Mogador, 1981.
  • Aï(album), 1985.
  • Higelin à Bercy, 1986.
  • Illicite(album), 1991.
  • Higelin pour tout le monde, 1997.
  • Les chansons d'or, 1998.
  • Higelin entre deux gares, 2005.
  • Higelin enchante Trenet, 2005.
  • Amor doloroso, 2006.
  • En plein Bataclan, 2007.
  • Coup de foudre, 2010.
  • Beau Repaire, 2013.
  • Higelin 75, 2016

Avec Bernard Lavilliers:

  • 15e round, 1977.
  • T'es vivant (live Olympia), 1978.
  • Nuit d'amour, 1981.
  • État d'urgence, 1983.
  • Voleur de feu, 1986.
  • Champs du possible, 1994

Sur des albums de Peter Gabriel:

  • Long walk home, 2002.
  • Up, 2003.

Avec Stephan Eicher:

  • Silence, 1987.

Avec Colette Magny:

  • Chansons pour Titine, 1983.

Avec Jean Michel Jarre:

  • Hong-Kong, 1994.
  • Concert pour la Tolérance, 1995.
  • Oxygène à Moscou, concert, 1997.

Avec Vendetta Palace:

  • Pressure Time, paru en 1985.

Avec Lou

  • Et après, on verra.. paru en 2010

Filmographie[modifier | modifier le code]

Apparitions sur DVD[modifier | modifier le code]

Créations musicales[modifier | modifier le code]

  • En 2013, pour le concert graphique Being Human Being, il collabore avec Eric Truffaz et Murcof pour une création musicale autour des œuvres projetées d'Enki Bilal.

Sur scène[modifier | modifier le code]

  • Au théâtre; Mahut interprète un personnage de la pièce: Les Eaux et Forêts de Marguerite Duras, à la Gaité Montparnasse, avec Aurore Clément, Elisabeth Depardieu, et Jacques Spiesser, dans une mise en scène de Tatiana Vialle ,avec laquelle il collabore également en 2011, en créant la musique cette fois, pour une autre pièce :
  • "Une femme à Berlin" avec Isabelle Carré et Swan Arlaud au Théâtre du Rond Point

Télévision[modifier | modifier le code]

  • En 1993, la productrice Béatrice Soulé propose à Mahut de présenter une série d'émissions musicales pour la Sept Arte.

Chaque émission est une création originale autour d'un artiste invité, Mahut présente et intervient en tant que musicien, il compose la musique du générique de Macadam. S'y succèderont Nina Hagen, Stephan Eicher, Les Négresses Vertes, Arno, Didier Lockwood, etc.

Peinture et dessin[modifier | modifier le code]

  • Une série de dessins d'arbres signés de Mahut, qu'il exécute chaque soir sur scène lors des représentations de la pièce de Marguerite Duras, donne lieu quelques années plus tard à une exposition commune avec la photographe Anne-Lise Broyer à l'Artothèque[2] de La Roche Sur Yon.
  • Cette série de dessins de Mahut fait l'objet de la parution en 2008 aux Editions Filigranes[3], d'un petit livre postfacé par Bruno Nuytten paru en 2008 dans la collection Saison.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Monde, « « Higelin adorait les accidents, les surprises au milieu d’une chanson » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 1er août 2020).
  2. Artothèque
  3. Editions Filigranes

Liens externes[modifier | modifier le code]