Domaine universitaire de Poitiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Domaine universitaire de Poitiers
Lieu Poitiers
Pays Drapeau de la France France
Construction années 1950
Établissements principaux Université de Poitiers, ENSIP
Coordonnées 46° 34′ 07″ nord, 0° 23′ 01″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Domaine universitaire de Poitiers

Géolocalisation sur la carte : Poitiers

(Voir situation sur carte : Poitiers)
Domaine universitaire de Poitiers
L'ENSIP au centre du campus

Le Domaine universitaire de Poitiers est un campus, situé sur la commune de Poitiers, au sud-est de l'agglomération pictavienne.

Présentation[modifier | modifier le code]

Une partie de l'université de Poitiers se situe sur le campus, dont les sciences économiques, le droit, l'IUT de Poitiers, l'ENSIP, le SUAPS et la médecine[1]. Plusieurs bibliothèques universitaires sont à disposition: celle de droit et lettres est la plus grande, suivie des sciences et les sciences économiques et sciences humaines sont plus confidentielles.

Il y a deux restaurants universitaires: celui de grande taille à l'ouest (Rabelais) et l'autre de taille plus modeste à l'est (Champlain). À côté de ce dernier se trouve la Maison des Étudiants qui possède une salle de spectacles dont la tribune est modulable et où joue les matchs d'improvisation de la LUDI, une cafétéria et qui abrite depuis janvier 2011 Radio Pulsar[2].

Des résidences CROUS: Rabelais, Francine Poitevin, Jules Caisso et Descartes, sont proposées aux étudiants[3]. Un parc est situé au campus sud.

Deux gymnases universitaires sont situés sur le campus, de même que quatre terrains de tennis découverts.

À l'est se situe la médecine préventive universitaire, la maison des langues, l'ESPE (ancien IUFM) et l'institut Confucius et au centre Valagro.

Propriétaire[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2011, l'État possédait les bâtiments et, avec la dévolution du patrimoine, le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche Laurent Wauquiez en a légué à l'université de Poitiers la gestion, afin d'accroître son autonomie[4]. C'est la troisième dévolution effectuée à une Université par l’État français.

Accès par le bus[modifier | modifier le code]

On peut y accéder avec le réseau de bus Vitalis des lignes 1 (arrêts Faculté de médecine, Pôle technologique, Descartes, Parcobus Champlain, Maison des Étudiants, Cité U, Rabelais et Rosiers), 11 (arrêts Faculté de médecine, Pôle technologique, Descartes et Parcobus Champlain), 10 (arrêts Faculté de médecine, Pôle technologique, Descartes et Parcobus Champlain), 3 (arrêts Gymnase, Aubépines, Petits champs et Faculté de médecine), N2A et N2B (arrêts Gymnase, Aubépines, Petits champs et Faculté de médecine).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Plans d'accès, Université de Poitiers
  2. Pulsar tourne la page de 27 ans d’histoire , maville.com, Jean-Jacques Boissonneau, 6 décembre 2010
  3. NOS LOGEMENTS SUR LES DIFFÉRENTS SITES, CROUS
  4. L'Université devient propriétaire de son patrimoine immobilier, Université de Poitiers, 2 septembre 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]