Discussion:Système d'exploitation pour carte à puce

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Problèmes de forme et de fond[modifier le code]

Plusieurs problèmes de forme importants apparaissent. En premier lieu, toute affirmation doit être « sourcée ». j'avais placé un exemple de référence à une source dans l'introduction. Cet exemple avait vocation éducative. Cependant ce n'est pas l'introduction qui doit être sourcée, elle ne fait que résumer le reste du document. C'est bien le corps du document lui-même qui doit faire références aux sources sur lesquelles il repose. En son sein, pour chaque affirmation qui appuie votre propos, vous devez référencer la source de laquelle vous la tenez.

Par ailleurs, votre propos n'a pas à présenter de "conclusion". Une conclusion peut servir à appuyer une une thèse ou à ouvrir vers des "perspectives". Dans l'exercice qui vous est demandé ici, le document en lui-même ne doit défendre aucune thèse en particulier, et le lecteur n'attend pas non plus de sa lecture qu'elle ouvre sur des points non discuté du propos. L'article doit être exhaustif et faire le tour du propos.

Plus problématique que ces points... les informations que vous rapportez ne sont pas même un plagia du document intitulé « Contrôle des ressources dans les cartes à microprocesseur », mais un simple copier-coller. Un état de l'art n'est pas un patchwork de citations. Vous devez révéler une articulation logiques entre vos sources et ne les utiliser que comme appui de votre propos. Il ne s'agit, ni de les résumer, ni de les expliquer.

Gilles.Grimaud (d) 3 mai 2011 à 15:01 (CEST)

Utilisation des liens[modifier le code]

Bonjour,

Je vous rappelle que la règle, dans un article wikipédia, est de ne, aux sein des articles, que des liens vers d'autres articles du wiki. Vous pouvez néanmoins pointer des liens dans votre bibliographie, ou en référence. N'hésitez-pas à me poser des questions si besoin.

Gilles.Grimaud (d) 6 mai 2011 à 16:02 (CEST)

Supression du lien vers l'article détaillé javacard[modifier le code]

Pourquoi retirer le lien vers "article détaillé JavaCard" ? Gilles.Grimaud (d) 6 mai 2011 à 16:03 (CEST)

Avant de continuer[modifier le code]

Bonjour,

Avant de continuer, lisez attentivement les deux pages suivantes : Wikipédia:Style encyclopédique et Wikipédia:Résumé introductif. La forme de votre document ne convient pas.

Gilles.Grimaud (d) 10 mai 2011 à 16:20 (CEST)

A propos de l'Historique[modifier le code]

Quel est le rapport entre les dates que vous pointez dans la partie histoirique et l'histoire des systèmes d'exploitation ? Le seul lien que je vois porte sur la dernière entrée : JavaCard. Et encore, vous n'expliquez pas qu'il s'agit d'un système d'exploitation. Les autres entrées ont leur place dans l'article Carte à puce. C'est donc du Hors sujet ici.

Gilles.Grimaud (d) 10 mai 2011 à 16:33 (CEST)

A propos de la mise en forme de vos références :[modifier le code]

Vous utilisez beaucoup de références vers des sites web. J'attire votre attention sur le fait que vous ne devez pas mettre de lien directement vers des sites web via la syntaxe : [http:/www.unsite.ext une technologie]. Les liens depuis votre textes ne devraient référencer que d'autres page du wikipédia francophone via la syntaxe [[Titre d'une page|texte affiché dans votre page]]. Les références vers des contenus ailleurs du web, doivent être présentées comme des références bibliographiques. Utilisez le modèle {{cite web}}, puis créez une référence avec <ref>[[#id|P. Nom, Année]], page X]]</ref>.

Encore un point à propos des références, le modèle de référence à privilégier est le modèle Harvard. Ce modèle préconise de ne citer que le nom du premier auteur d'un article, lorsqu'il y en a plusieurs. Lorsque vous citez "Zach Shelby & Cartsen Bormann" il préconisé de ne citer comme sur cet exemple :

Références[modifier le code]

  1. Z. Shelby et Al., 2006, p. 25

Bibliographie[modifier le code]

J'attire votre attention sur ce point car vous avez donné une série de références mal formatées :

  1. Camille,2000, p. 1
  2. Engler,1995, p. 1
  3. SystEmbarq,2004, p. 1
  4. EvalMicroNoyau,2001, p. 1
  5. Lightweight bytecode verification,1998, p. 1
  6. verification algorithm,2000, p. 1

A la place de « verification algorithm,2000, p. 1 » par exemple j'aurais du lire : « E. Rose et Al., 2000, p. 1 ». (Le "et Al." indique qu'il y a d'autres auteurs. Notez aussi qu'en français on met un espace après une virgule.)


Lorsque vous vous contentez de mettre un lien vers une page web, cela n'a de sens que s'il s'agit de la page officielle de la technologie dont vous parlez. Dans ce cas le texte affiché en référence est : "Site officiel de <Une Technologie>", et rien d'autre. Lorsque c'est pour pointer vers des slides de cours, Vous pouvez purement et simplement élever le lien, qu'il n'a pas de valeur en temps que source. Il vous faudra en trouver un autre.

Merci de formater en conséquence...

Gilles.Grimaud (d) 10 mai 2011 à 16:49 (CEST)

Vos questions ?[modifier le code]

Bonjour,

Pouvez-vous me confirmer que vous avez lu mes commentaires ? N'hésitez pas à me poser des questions sur cette page.

Gilles.Grimaud (d) 11 mai 2011 à 17:12 (CEST)

Nos réponses[modifier le code]

Salut Gilles,

Désolé, l'excuse peut paraître stupide, mais nous venons de découvrir cette section du coup tes messages :-) Nous avons éprouvé, et notamment c'est mon cas, quelques difficultés dans les usages de Wikipédia, qui nous a un peu ralenti dans le rendu que nous devons t'adresser...

Victor

Bonjour,

Prenez alors le temps de lire les remarques que je vous ai adressé, puis les suivantes :

Créez-vous un compte 
Sous votre nom, ou sous un pseudonyme, mais créez-vous un compte, et utilisez le pour contribuer. Cela facilitera grandement votre travail, et cela me permettra de vous adressez des messages.
signature 
lorsque vous déposez un message en page de discussion, finissez votre message pas : ~~~~. Cela signe votre message, et me permet de vous répondre plus facilement.
L'introduction 
Ne rédigez pas l'introduction pour l'instant. L'introduction est un résumé structuré du reste du document. Elle ne doit contenir aucune information que l'on ne retrouve pas, détaillé, ensuite. Lorsque vous aurez fini de rédiger le contenu de l'article, vous pourrez consulter cette page Wikipédia:Résumé introductif est rédiger l'introduction en conséquence.
liens 
ne mettez aucun lien vers des sites web extérieurs dans le corps de votre texte. les seuls liens que doit contenir le corps de l'article sont les liens entre double crochets [[comme ca]] qui pointent vers d'autres pages de la wiki francophone. Pour l'instant vous donnez des liens vers des sites web externe des l'introduction. Je vais déplacé les liens que vous donnez dans une section === liens externes === en fin de document.
références 
En l'état, vos références ne sont pas valables. Vous pointez des documents via des liens web, alors qu'il s'agit d'articles de conférences. Par exemple vous pointez directement l'URL : [1] en l'associant à un texte informel. Le texte que vous citez est un article intitulé "Histoire de la carte à puce, du point de vue d’un cryptologue" l'auteur est : Louis Guillou, la publication a été faite dans les "Actes du Septième Colloque sur l’Histoire de l’Informatique et des Transmissions" en 2004, sous le numéro (ISBN 2-7261-1281-1), à rennes... Voila de quoi compléter les informations d'une entrée {{article}} dans la section Bibliographie et de mettre en lien "url texte" le lien que vous avez... Bref, relisez mes remarques sur la manière de mettre en forme vos ref!!
au niveau du plan 
Il me semble que les systèmes d'exploitation doivent être triés entre (1) ceux qui fournissent des services généraux, (2) ceux qui sont construit comme des machines virtuelles et (3) ceux qui sont construit comme des hyperviseurs (il n'y a que Camille dans ce cas). Donc 3 sections différentes, et les descriptions des différents systèmes dans les sous-sections...
au niveau du style 
Adoptez un style plus simple et explicite. Par exemple au lieu d'écrire le titre "le cas SOSSE" écrivez "Le système d'exploitation SOSSE". Au lieu d'écrire "Cette technologie est orientée sur deux leviers" écrivez "Cette technologie a deux ambitions :" (définir une machine virtuelle et assurer l'interopérabilité).
sur le fond 
Il me semble qu'il manque 3 développements importants à ajouter à votre document :
  1. Une partie description technologique, qui fasse le rapprochement entre les systèmes pour carte et les systèmes d'exploitation classique. C'est à dire, qui explique en quoi les systèmes d'exploitations pour cartes sont différents, et en quoi ils sont équivalents aux systèmes conventionnels.
  2. Une partie historique qui explique pourquoi et comment la technologie à évolué au cours du temps. Pour vous aider sur ce point, vous avez déjà une source que je connais bien Clin d'œil : « Smart Card Operating Systems: Past Present and Future » dans laquelle vous trouverez des explications sur cette évolution. Cependant elle date de 2003. Il faudra donc compléter avec ce qui c'est passer depuis...
  3. Une partie "économie des systèmes d'exploitation pour cartes à puce" qui donne les parts de marché de chaque technologie dans les différents domaines de la carte à puce (transport, identité, téléphonie) et les évolutions prévues par les prévisionnistes.
Je me rends bien compte qu'il vous reste du travail, mais je pense que si vous vous partagez le boulot, vous pouvez encore atteindre les objectifs fixés.
A mon avis vous devriez chacun travailler sur l'un de ces trois points, puis une fois rédiger, relire le point de l'un des autres contributeur (pour corriger l'orthographe et le style) et enfin, tous ensemble, rédiger l'introduction.
Bonne fin de rédaction,
Gilles.Grimaud (d) 12 mai 2011 à 17:46 (CEST)

Quelques remarques[modifier le code]

Bonjour,

Je suis tombée par hasard sur ces 4 articles écrits apparemment par des étudiants. J'ai relu ce qui a été écrit pour aider la mise en forme des pages. Voici ce que je vous conseille :

  • Je n'y ai pas touché mais il ne faut pas numéroter les figures. Les labels des figures doivent « parler d'eux-même ». Il ne faut pas oublier que Wikipédia est une encycopédie publique. Dans l'avenir, si quelqu'un d'autre ajoute une figure, il ne faudra pas qu'il galère à rechanger toutes les numérotations des figures etc. Ce n'est pas pratique.
  • Il ne faut pas « expliquer une histoire », surtout que les articles que vous écrivez sont des articles scientifiques et donc « facilement » référençables. Vous pouvez consulter la page du style à utiliser.
  • Il ne faut pas compliquer la mise en forme avec des « br », des sauts de lignes etc. Cela ne fait que rendre plus difficile le travail de la personne qui voudra contribuer après vous. Baub (d) 14 mai 2011 à 18:04 (CEST)

Rapide relecture[modifier le code]

Bonjour,

Je vous retourne une rapide relecture de votre article.

Le plan[modifier le code]

Actuellement il à la forme suivante :

  1. Schéma générique d'une carte à puce
  2. Naissance et évolution des systèmes d'exploitation pour carte à puce
  3. Problématique des systèmes d'exploitation pour carte à puce
  4. Les normes pour cartes à puce et systèmes d'exploitations associés
  5. Les fonctions de base d'un système de carte à puce
    1. Gestion des fichiers
    2. La cryptographie
    3. Communication avec le lecteur
  6. Divers types de systèmes d'exploitation
    1. Les systèmes d'exploitation vus comme des machines virtuelles
      1. JAVACARD
        1. La technologie
        2. Les spécifications
        3. JCVM ( JAVA Card Virtual Machine )
      2. MULTOS
        1. Le Consortium MULTOS
        2. La technologie
    2. Les systèmes d'exploitation vus comme des hyperviseurs
      1. Le système Camille
      2. Camille RC : Resource Control ou contrôle mémoire
      3. Camille RT : Real Time ou temps réel
    3. Les autres systèmes d'exploitation
      1. Windows for SmartCards
      2. SOSSE - Simple Operating System for Smartcard Education
  7. Economie des systèmes d'exploitation pour cartes à puce

Voici mes remarques :

  • De façon générale, vos titres sont trop long
  • Je pense que les section 1, 3, 4, 5 devraient être fusionnées en une seule section 1, appelée "Description technologique", avec les sous-sections "1.1 Environnement matériel", "1.2 Normes", "1.3 Fonctionnalité" et "1.4 Spécificités" ;
  • La section 2 devrait être appelée simplement "Rapide historique"
  • la section 6 devrait être intitulée "Différentes approches existantes"
  • Cette section 6 devrait commencer par les systèmes fermés (qui ne chargent pas d'application post-issuance) dont vous ne parlez qu'à la fin (Windows for SmartCards, SOSSE - Simple Operating System for Smartcard Education, mais aussi B0' et tout les "systèmes applications construit d'un bloc"... )
  • Dans la sous section javacard, commencez par parler du javaCard Forum (consortium autour de JavaCard).

En appliquant ces remarques vous devez obtenir le plan suivant :

  1. Description technologique
    1. Environnement matériel
    2. Normes
    3. Fonctionnalités
    4. Spécificités
      1. Gestion des fichiers
      2. La cryptographie
      3. Communication avec le lecteur
  2. Rapide historique
  3. Différentes approches existantes
    1. Les systèmes fermés
      1. Windows for SmartCards
      2. SOSSE - Simple Operating System for Smartcard Education
    2. Les machines virtuelles
      1. JavaCard
        1. Le JavaCard Forum
        2. La technologie
        3. Les spécifications
      2. MULTOS
        1. Le Consortium MULTOS
        2. La technologie
        3. Les spécifications
    3. Un hyperviseur : Camille
      1. La sécurité dans Camille
      2. Le contrôle des ressources
      3. Les garanties en temps de réponse
  4. Le marché

Gilles.Grimaud (d) 16 mai 2011 à 18:21 (CEST)

La forme[modifier le code]

Voici les points qui posent les problèmes les plus notables :

  • Vous faites un mauvais usage de l'introduction. Dans l'exercice demandé, l'introduction n'est qu'un résumé de 600 mots environ qui résume le contenu du document en donnant les éléments clefs, sans les détails. Ce que vous avez ajouté dans l'introduction doit être ventilé dans le texte que vous avez produit ;
  • Vous n'avez pas suffisamment rédigé vos sections. Vous vous contentez de donner des listes à puces qui n'expliquent pas ce qu'elles rapportent. C'est particulièrement le cas dans la section "Gestion des fichiers", "cryptographie", "Communication avec le lecteur" par exemple. Mais ça l'est aussi dans "Divers types de systèmes d'exploitation" et tout particulièrement dans "Les normes pour cartes à puce et systèmes d'exploitations associés" (d’ailleurs vous n'indiquez pas de "système d'exploitation associé" pour les titres de norme que vous rapportez). En fait, c'est tout votre document qui est ainsi construit ;
  • Vous n'avez pas le droit d'importer des images dont vous n'avez pas la propriété. Techniquement vous n'avez pas même le droit de les utiliser dans un rapport personnel par exemple. De plus la plupart sont en anglais. Vous devez utiliser le logiciel graphique de votre choix pour en reproduire le sens. Mais surtout : placer une figure qui présente un ensemble d'éléments que vous ne discutez pas dans le texte, n'a aucune valeur ajoutée. Donc pour chaque figure, on doit trouver un paragraphe (au moins) qui explique ce qu'elle représente (sans y faire explicitement référence). Il en est de même, par ailleurs, des tableaux ;
  • Vous ne structurez pas correctement vos sources. Comme je vous l'ai indiqué ici la description complète de vos référence doit être donnée dans la section bibliographie, la section référence donne un lien de la forme « D. Deville et Al. 2002, p. 17 »... Il faut donc déplacer les définition de références que vous avez placés en références (de 5 à 25, ainsi que 35, 36 et 37) dans la section bibliographie, puis créer des références vers ces entrées, en indiquant la page que vous citez. Mais surtout, vous devez supprimer les liens directs que vous avez placé dans le texte, vers des sites web extérieurs ! je pense à la section "Les autres systèmes d'exploitation" par exemple, mais aussi à "Gestion des fichiers" qui n'est qu'une liste de références mal formaté, en l'état actuel...

Je ne ferais pas de commentaire sur le fond. En l'état, les références que vous référencez me semble couvrir, au moins en parti, le sujet du document.

Bonne rédaction, et à bientôt.

Gilles.Grimaud (d) 17 mai 2011 à 01:48 (CEST)

Est-il possible de continuer[modifier le code]

OK, pour vos remarques, mais l'échéance de livraison est aujourd'hui. Pouvons continuer à modifier notre travail après ce soir ?

Vlopes (d) 16 mai 2011 à 20:31 (CEST)

Je ne relèverais que Dimanche 22 à minuit. A vous de gérer votre temps au mieux
Gilles.Grimaud (d) 17 mai 2011 à 00:12 (CEST)

Relecture Article du 26 mai 2011 : Fklopfenstein (d · c · b), Nanton (d · c · b), Sgelix (d · c · b), LyBC (d · c · b)[modifier le code]

Résumé introductif[modifier le code]

Les systèmes d'exploitation pour carte à puce (COS pour Chip Operating System) ont été développés afin de rendre ces cartes intelligentes (SmartCards) c'est à dire pouvant gérer et exécuter une ou plusieurs applications.

L’architecture matérielle est assez proche de ce que l’on trouve dans la micro informatique

  • Mémoire de travail volatile des applications et du système : RAM
  • Mémoire morte non réinscriptible contenant le système d’exploitation: ROM
  • Mémoire morte réinscriptible, permettant de sauvegarder des données même si la carte n’est plus alimentée: EEPROM
  • Microprocesseur, parfois assorti d’un processeur dédié à la cryptographie.

Les possibilités matérielles des cartes étant limité en mémoires et en puissance de calcul, les systèmes d’exploitation de ces équipements se doivent d'être les plus légers possibles afin d'être embarqué dans la mémoire des cartes.

Malgré ces limites matériels, ces COS doivent intégrés des fonctionnalités ainsi que des spécificités tel que :

  • La gestion de la mémoire (ROM, RAM, EEPROM) ;
  • La gestion de fichiers ;
  • Le contrôle d'exécution de code ;
  • Le chargement, le lancement et la gestion des applications ;
  • La transmission de données ;
  • L'exécution et la gestion des algorithmes de cryptographie.

D'un système mono-applicatif où le système d'exploitation et l'applicatif ne font qu'un (1981), aux cartes à puces les plus récentes pouvant gérer plusieurs applications sur une même carte, les architectures ont évolués et se classifie selon trois modèles:

  • Systèmes fermé: généralement propriétaire et étroitement lié au matériel
  • Les machines virtuelles: basé sur des systèmes Java Card Virtual Machine et MultOS ou l'environnement d'exécution est sécurisé et authentifié (MultOS).
  • Le système Hyperviseur CAMILLE.

D'un point de vue économique, le marché des cartes à puces est utilisé dans divers domaines (télécommunication, banquaire, télévision, ...) et en perpétuelle évolution.

Remarques globale sur l'article[modifier le code]

L’article est intéressant et permet une compréhension du sujet posé, mais quelques principals points serait à améliorer tel que :

  • l'article est très peu référencé et il manque d'explication dans certaines parties
  • L'explication des schémas relativement complexe.
  • Mettre des exemples d’applications utilisant les nouvelles fonctionnalités offertes par ces OS. (ex : multitâche.)
  • Expliquer toutes les problèmatiques de ces OS de gestion de mémoire, sécurité des informations, ... et surtout les mettres à jour (actuellement les infos datent de 2002-2003).
  • Sur "le Marché", nous avons une vue entre 2009-2011. Cela est réducteur par rapport à la date de lancement des cartes à puces. Il manque une synthése global du marché des cartes à puces car de premier abort, on constate que globalement, le marché décroit en % entre 2009/2010 et 2010/2011. Est-ce du à l'arrivée des nouvelle techno ?

Structure[modifier le code]

points positives 
  • Le plan prend bien en compte tous les éléments des OS sur les cartes à puces et semble couvrir la totalité du sujet.
  • Les paragraphes s’enchaînent bien allant du général vers le détail.
points negatives 
  • problème de compréhension de la différence entre les parties "fonctionnalités" et "spécificités"
  • le paragraphe "Normes" n' est pas assez développé.
  • La première information intéressante sur les OS apparait au milieu du document, laissant en premier toute l’architecture hardware ce qui peut décourager un lecteur paresseux. Est-ce qu’il n’aurait pas été préférable de déplacer l’environnement matériel et les normes à la fin de la description technologique afin d’introduire directement ce qu’est un OS de carte à puce ?

Forme[modifier le code]

points positives 
  • hormis les points soulevés ci-dessous, le document est dans l'ensemble clair, lisible, neutre et la synthaxe est correcte.
points negatives 

Plusieurs problèmes de synthaxe (langage non encyclopédique), de lisibilité ou de clarté :

  • "En effet, il existe plusieurs type de cartes et toutes ne sont pas capable de faire tourner un système d'exploitation." : supprimer En effet
  • "Les systèmes d'exploitation pour carte à puce ou encore smart card's Chip Operating System (COS) sont des systèmes d'exploitation spécifiquement destinés aux cartes à puce." : lapalissade
  • "Ci-dessus une illustration simpliste d'une carte à puce. Le schéma montre qu'elle est composée :" : remplacer simpliste par simplifié
  • "Une des premières fonction c'est la gestion de fichiers avec les opérations de lecture, écriture, création, suppression sur les fichiers." : remplacer par "La gestion de fichiers effectue les opérations de lecture, d'écriture, de création et de suppression des fichiers."
  • "C'est pourquoi on trouve, de plus en plus, adjoint au microprocesseur traditionnel de la carte à puce un Secure cryptoprocessor (en) qui accélère les calculs sur les grands nombres." : remplacer "afin de palier à ce problème, on adjoint un Secure cryptoprocessor (en) qui accélère les calculs sur les grands nombres au microprocesseur traditionnel de la carte à puce "
  • "D'autres normes qui concernent les cartes contactless (radio et optique)." : anglais, mettre plutot : sans contact au lieu de contactless
  • "Il fournit une API complète afin de communiquer vers les zones mémoire mais également et surtout vers l'extérieur." : supprimer "mais également" ainsi que "surtout"
  • "A l'image de que représente le PC-DOS" : remplacer par de ce que représente.
  • Dans la partie "rapide historique": "Une importante évolution des outils d'exploitation se fit dans les deux décennies qui suivirent". Avoir les verbes conjugués au même temps rend le document plus homogène. (ici passé simple alors que le reste du texte est au présent).
  • le terme "outils d'exploitation" est vague. Préférer "système d'exploitation" qui est plus précis.
  • Dans la partie "rapide historique", un listing(à la place de la prose actuelle) avec la date en entête apporte plus de visibilité.
  • Dans le paragraphe Le marché: "prend de plus en plus de part de marché dans la plus part (plupart) des secteurs."
  • "Le schéma présenté ci-dessus montre un seul type de communication extérieur avec un contacteur physique" : pas clair, indiquer clairement que la communication se fait entre le lecteur de carte à puce et la puce intégrée sur la carte
  • "Une grande interopérabilité, avec la notion de machine virtuelle et la définition d'un grand nombre de primitives standardisées en rapport avec des standards de l'industrie comme les interfaces sans contacts." : pas clair, manque le verbe
  • Dans la partie "Différentes approches existantes", qu'est-ce que "Les systèmes fermés" et "Les machines virtuelles"? Ajouter une petite explication et référence pour comprendre.
  • Dans la partie "Environnement matériel", la phrase "D'une partie logique" n'est pas représentée explicitement dans le schéma. on devine que c'est le Micro contrôleur. Ce n'est pas très clair.
  • Dans environnement matériel, faire apparaitre tout les acronymes du schéma dans le texte, ne pas laisser deviner par le lecteur. Par exemple faire apparaitre l’entité MPU.
  • Les tableaux des normes sont indiqué en anglais, à traduire
  • Schéma fonctionnalité tout en anglais, à traduire

Fond[modifier le code]

points positives 
  • Les différentes technologies sont annoncées et présentés.
  • Le ton reste neutre
  • Reste dans le sujet des systèmes d'exploitation
points negatives 
Manque de référence, référence ne fonctionnant pas ou mal formatées:
  • Réf 4 et 6, sans lien
  • Réf 14,15 et 16 pointent vers des ouvrages de références non accessibles par lien
  • Réf 20 : la page annoncé n’est pas consultable en ligne
  • Réf 33 36 38 39 40 : ne sont pas correctement formaté et ne facilite pas la lecture donc la compréhension de cette partie.
  • dans la partie "Rapide historique". "Tout d'abord monolithique, rien ne distingue l'application de l'outil d'exploitation". Pouquoi? référence?
  • "Puis toujours monolithique mais application et outil d'exploitation sont séparés en trois couches"Lesquelles? référence?
  • "En effet, il existe plusieurs type de cartes {lesqels} et toutes ne sont pas capable de faire tourner un système d'exploitation" : manque référence ou explication.
  • "En cela, il s'agit d'un ordinateur classique, réduit à la taille d'une puce." : manque référence
  • "Elle permet la communication, le stockage et l'exécution de code avec un haut degré de sécurité" : manque référence
  • "La JCVM est découpée en deux parties :" : manque référence
  • "A l'image de que représente le PC DOS ou communément n'importe quel autre système d'exploitation, les fonctions et les instructions d'un COS ne sont pas dépendantes d'une application en particulier mais se veulent être génériques pour un ensemble de besoins communs à toute application désirant fonctionner dans un environnement de carte à puce. Et tout comme le PC DOS, ce type d'OS n'est pas conçu pour fournir d'interface graphique." : manque référence
  • "Cette partie logique est le siège de l'exécution du code applicatif que ce soit l'OS comme les applicatifs installés dans la carte." : manque référence
  • "D'une partie mémoire qui permet de stocker l'information volatile (mémoire RAM) durant l'exécution du code. De la EEPROM qui stocke soit des applicatifs ou des données qui peuvent modifiables pendant le fonctionnement de la carte mais qui ne doivent pas être perdus après la perte d'alimentation. Et la mémoire ROM qui stockera le code, notamment l'OS, ou les données figés en usine durant la conception de la puce." : manque référence
  • "Le système d'exploitation est ainsi localisé essentiellement au niveau de la mémoire ROM, sous une forme non altérable, et pour éventuellement certaines de ses fonctions modifiables dans l'EEPROM. Il offre les fonctions pour contrôler les différents éléments de la carte et la communication avec le lecteur." : manque référence
  • "Aujourd'hui le marché des cartes à puce s'ouvre aux nouveaux secteurs comme les transports, l'identité grâce aux nouveaux systèmes d'exploitation ouverts comme JavaCard et Multos." : manque référence
  • "MULTOS est une véritable plateforme multi-applications qui supporte le chargement d'applications sur des cartes qui sont déjà en circulation. De plus, le processus de chargement MULTOS spécifique permet de s’assurer que l’application est authentifiée et que son intégrité est vérifiée au moyen de certificats dédiés." : manque référence
  • "Bien que le système d'exploitation Java Card suit la majorité des préconisations du standard JAVA, toutes les fonctionnalités de JAVA ne sont pas supportées. En effet, les besoins pour ce type d'applications sont plus modestes au regard de la technologie matérielle utilisée. Ainsi, l'implémentation d'un JRE complet aurait beaucoup de mal à s'accommoder des quelques Ko disponibles dans une carte à puce. Par exemple, le support des threads n'est pas une fonctionnalité essentielle pour ce type d'application. Le jeux d'instruction de la JCVM (JavaCard Virtual Machine) a donc été adapté et réduit à l'essentiel." : manque référence
  • § Un hyperviseur: Camille: Il manque des références
  • "Ainsi ces systèmes d'exploitation sont responsables de " : manque référence
  • § Description technologique: Aucune référence
  • dans la partie "JAVACARD". "En effet, les besoins pour ce type d'applications sont plus modestes au regard de la technologie matérielle utilisée. Ainsi, l'implémentation d'un JRE complet aurait beaucoup de mal à s'accommoder des quelques Ko disponibles dans une carte à puce. Par exemple, le support des threads n'est pas une fonctionnalité essentielle pour ce type d'application. Le jeux d'instruction de la JCVM (JavaCard Virtual Machine) a donc été adapté et réduit à l'essentiel"(référence?)
Manque explication ou explication pas clair :
  • Le COS est contenu dans la ROM de la carte à puce, on peut aussi trouver le terme de mask3. Il fournit une API complète afin de communiquer vers les zones mémoire mais également et surtout vers l'extérieur. : Expliciter le terme de Mask aurait été judicieux
  • Dans la partie historique , je n’ai pas compris les termes de zones et couches qui n’ont aucunes définitions.
  • expliquer ce que sont des "Les systèmes fermés" et "Les machines virtuelles"
  • expliciter un peu plus la notion de noyau dans un OS avant de parle d’exo-noyau.
  • "Les circuits logiques" : qu'est qu'un circuit logique, manque explication
  • les parties "# Le contrôle d'exécution de code" et "Le chargement, le lancement et la gestion des applications" ne sont pas expliqués comme les autres parties pourquoi?
  • Partie Hyperviseur Camille, manque beaucoup de référence ou celle-ci sont mal formaté (ex §2.3 titre ref), cela rend difficile la lecture. ainsi que des explications sur les différentes instructions : jump, jumpif, ...
  • "Parfois, certaines de ces fonctionnalités sont directement intégrées au niveau matériel[8][9]." : lesquel par exemples : celles indiquées en référence concernant le chiffrement
  • "La norme de référence est la norme ISO/IEC 7816 (en)[2] (Identification cards — Integrated circuit cards), le tableau suivant répertorie les différentes parties de cette norme." : manque explication, est-ce des normes uniquement pour OS et/ou carte à puce, qu'elle le but des normes et sur quelles caratéristiques se focalisent-elles
  • "pour mieux maîtriser le temps d'exécution des programmes encartés": j'ai du mal à comprendre ce que sont des programme encartés (certes c'est ce qui est dit dans la référence), mais on insère des encarts ? ce sont des programmes intercalés?
  • § Rapide historique: Les différentes évolutions ne sont pas assez détaillées.
  • mettre un lien Wiki vers les définitions ou les modifier :
lien CPU
lien DOS au lieu de MS-DOS
lien RSA et DSA
Multi-core processor au lieu de secure crypto-processor
  • manque des explications sur chaque schéma
Mise à jour des informations :
  • dans la partie "Rapide historique". l'historique s'arrête aprés 2000. il n'y a pas eu de nouveautés après?
  • "Cependant, établir des garanties plus larges comme le contrôle des ressources ou le temps réel reste une question ouverte[19]." : depuis 2002 ces questions n'ont pas trouvés de solutions ???
  • concernant le tableau des capacité de mémoire des Cartes à puces, depuis 2004, il n'y a plus eu d'avancer ???

Liens externes modifiés[modifier le code]

Bonjour aux contributeurs,

Je viens de modifier 6 lien(s) externe(s) sur Système d'exploitation pour carte à puce. Prenez le temps de vérifier ma modification. Si vous avez des questions, ou que vous voulez que le bot ignore le lien ou la page complète, lisez cette FaQ pour de plus amples informations. J'ai fait les changements suivants :

SVP, lisez la FaQ pour connaître les erreurs corrigées par le bot.

Cordialement.—InternetArchiveBot (Rapportez une erreur) 23 juillet 2018 à 10:23 (CEST)