Discussion:Réacteur à eau pressurisée

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Génération II[modifier le code]

L'article mentionne que la technologie REP est une technologie de génération II. Je pense que cette phrase peut induire en erreur le lecteur. En effet, selon mes souvenir, la génération II désigne avant tout les premiers réacteurs électrogène tandis que la génération I désignait les réacteurs plutogène et les programmes de propulsion militaire. Or il me semble que la technologie REP était déjà utilisé par les ingénieurs de l'Amiral Rickover pour les premiers sous-marins à propulsion nucléaire. Enfin, une génération ne s'applique pas à une filière mais à un réacteur : Flamanville 2 = génération 2 et Flamanville 3 = génération III/III+, pourtant les deux réacteurs sont des REP. Qu'en pensez-vous ? --Cuv (d) 18 octobre 2011 à 14:25 (CEST)

100% d'accord. article modifié.--Moulins (d) 18 octobre 2011 à 15:48 (CEST)

Niveau de tension bizarre[modifier le code]

Dans le schéma il y a 380kV, ne serait pas plutot 420kV? En tout cas, 380kV n'est pas une tension standard. Skiff (d) 25 juin 2009 à 18:13 (CEST)

En fait, c'est 400 kV en France et 380 kV en Belgique. Je ne sais pas pour les autres pays. --Jeshortdi (d) 25 juin 2009 à 19:00 (CEST)
Euh, il y a des normes internationales (CEI) qui definissent les niveaux de tensions, cela évite l'anarchie et permet les interconnexions [1]. Je pense mlutôt que les différences viennet de la tension noiminale et maxi. A confirmer. Skiff (d) 12 juillet 2009 à 08:22 (CEST)
Je suis pas un expert dans ce domaine mais pour la THT on parle toujours de 400KV en France et 380KV en Belgique. Pour la HT, c'est 225KV en France et 150KV en Belgique, ce qui fait des différences assez élevées pour provenir d'une diff entre tension nominale et tension maxi... Mais c'est à creuser en effet, je vais essayer de me renseigner ! --Jeshortdi (d) 12 juillet 2009 à 21:15 (CEST)

Un lien qui explique dans quelle mesure on peut faire varier la puissance d'un réacteur[modifier le code]

pour s'adapter aux demande du réseau. [[2]] Skiff (d) 3 septembre 2009 à 15:08 (CEST)

rendement[modifier le code]

N'étant pas du domaine, je ne comprends pas la phrase suivante: Le rendement global de conversion de la chaleur en électricité est d'environ 33 %. Je ne suis pas non plus sur que grand monde la comprenne. Que veut-elle dire exactement? Par exemple, est-ce que ça veut dire que pour 3GW de chaleur, 1GW est converti en électricité, et 2GW de chaleur servent à réchauffer l'environnement? Je ne suis pas sur de bien comprendre. 93.25.165.221 (d) 6 avril 2011 à 01:20 (CEST)

Oui, c'est ça (même s'il faut faire attention à l'expression "réchauffer l'environnement" qui peut prêter à confusion). Je me demande si l'ajout suivant rend la phrase plus compréhensible : Le rendement global de conversion de la chaleur en électricité est d'environ 33 %, ce qui signifie qu'un tiers de l'énergie thermique est transformé en énergie électrique.--'titotor (d) 12 août 2011 à 16:24 (CEST)

Défaillances majeures[modifier le code]

Pourquoi parler de l'accident de Fukushima dans cet article alors que la technologie est différente ?--'titotor (d) 12 août 2011 à 16:25 (CEST)

Tout à fait d'accord.
--Cuv (d) 18 octobre 2011 à 14:25 (CEST)

bilan neutronique[modifier le code]

"70 neutrons subissent des captures fertiles par 70 noyaux du matériau fertile 238U, les transformant en autant de noyaux fissiles de 239Pu", or 238U contient 92 protons et 146 neutrons et 239P a 94 protons et 145 neutrons. J'ai du mal à comprendre comment la capture d'un neutron par un 238U peut le transformer en 239P, il doit manquer une étape quelque part pour rajouter les 2 protons...