Discussion:Perfide Albion

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Autres discussions [liste]

"exemple de <Perfidie> de l’Angleterre"[modifier le code]

Cette partie de l'article pose problème, dans le sens où il est donné en exemple des appels à la haine contre l’Angleterre... D'autant plus que ces exemples "louches" ne sont pas contextualisés. Par exemple les deux derniers points sont plus que tendancieux... L’Angleterre serait qualifiable de "perfide" car elle a refusé en 1908 de lancer une guerre préventive contre l'Allemagne 6 ans avant la 1ère Guerre Mondiale? En quoi est-ce perfide de ne pas attaquer par surprise l'Allemagne ? A ce moment-là pourquoi ne pas admettre la signature des accords de Munich comme "perfide" ? Car c'est la France qui est cosignataire ? Le dernier point est lui aussi problématique, sans contexte. Qui qualifie l'opération Catapult de "perfidie britannique" ? C'est Vichy et la presse collaborationniste ! Il serait de bon ton de rappeler que cette haine de l'Anglais a été alimentée et orchestrée par les régimes fascistes. On ne peut définitivement pas servir la propagande fasciste pour disqualifier l’Angleterre quand la France Libre, elle, n'en a jamais tenu rigueur à l’Angleterre.

Dommage que vous n'ayez pas signé, on ne sait pas de quand date votre post. Mais considérant vos remarques comme justifiées, au moins partiellement en tout cas, j'ai tenté de remédier aux problèmes que vous souleviez en contextualisant justement. Qu'en dites-vous ? --Marie-Walt (discuter) 23 février 2021 à 14:35 (CET)

Questions[modifier le code]

L'article sur la définition de la "perfidie" n'explique rien. Il est à noter que l'expression "perfide Albion" se retrouve autant en Allemagne qu'en Italie, et évoque donc un sentiment européen très répandu à l'égard de l'Angleterre.

Cette expression ne se réfère telle pas à la politique étrangère britannique qui est d'utiliser la deuxième puissance continentale du moment (l'allié) contre la première puissance continentale du moment (l'ennemi), une stratégie cynique en soi, car "l'allié" du moment ne l'est que par pur intérêt géo-politique (expression machiavélique d'origine anglaise d'ailleurs). L'objectif non-déclaré est ainsi d'affaiblir l'allié de circonstance (1,3 millions de soldats français tués en 1914-1918) contre l'ennemi du moment (la France napoléonienne en 1803, l'Allemagne de Bismarck en 1914, l'Allemagne nazie et l'URSS en 1939) car le pays européen numéro deux du moment sera demain le pays européen numéro un! Les soldats anglais qui partaient en France en 1914 ne savaient souvent pas s'ils allaient se battre contre les français ou les allemands. ("Ce que ni Azincourt ni Poitier ne purent faire, le génie d'Edward VII l'accomplit" - La France Conquise, Emile Flourens, 1906)

Ainsi la stratégie cynique de l'Angleterre pendant les années trente: favoriser l'arrivée de Hitler au pouvoir (aide financière de certaines banques britanniques, Munich 1938) afin que l'Allemagne nazie et l'URSS s'auto détruisent dans une guerre d'annihilation. Ce project cynique est bouleversé par le Pacte Molotov-Ribbentrop d'août 1939 (quand un cynique trompe un cynique, qui gagne?). D'ailleurs la propagande soviétique l'a bien compris car elle produit des posters qui révélent justement cette raison d'être du pacte entre nazis et soviétiques (et l'intérêt pour l'URSS de voir l'Allemagne et l'Europe de l'Ouest se détruire par la guerre).

La stratégie britannique traditionnelle est ainsi de toujours affaiblir l'allié (par le sang versé et les destructions matérielles) tout en détruisant les capacités militaires de l'ennemi de l'instant, qui sera demain le nouvel allié. En ce sens l'Angleterre joue un jeu cruel et cynique. La politique étrangère anglaise serait alors fondée sur une conspiration perpétuelle contre allié et ennemi, d'où le qualificatif européen répandu de "perfide Albion", car il vaut mieux parfois être l'ennemi que l'allié de l'Angleterre!

Ci-dessus est un quantite de mensonges et de mythes. L'absence totale de preuves dit tout. L'auteur devrait avoir honte de sa haine irrationnelle. 217.44.249.118 (d) 6 septembre 2011 à 12:12 (CEST)



quel rapport entre cette Albion et le plateau du meme nom??

La couleur de la roche, peut-être ? Alba signifie "blanc". 81.64.199.228 5 février 2006 à 08:49 (CET)

Clairement, cet article ne respect pas la neutralité de point de vue (NPOV) de Wikipedia.

Heu ? Comment peut-on ne pas respecter la neutralité alors qu'on ne cite que des *faits* ? Faits par ailleurs enseigner en Grande-Bretagne elle-même, et ne prêtant donc pas à discussion.

De plus, ç'est vraiment raciste.

Une "race" britannique ? C'est nouveau, ça vient de sortir. C'est simplement de la realpolitik. Si l'article n'existe pas, tiens, il faudra penser à le créer.

Cet article propage la propagande napoléonienne

En citant des faits postérieurs à la mort de Napoléon ? OPn sait que "gouverner, c'est prévoir", mais là, je crains que tu ne pousses un peu loin le bouchon !

qui fut employée pour diaboliser un peuple afin de justifier de leur faire la guerre.

Révise ton histoire. Napoléon n'a jamais fait la guerre à l'Angleterre. C'est l'Angleterre qui lui a toujours imposé la guerre (et elle avait d'ailleurs raison, politiquement parlant : le danger en Europe était pour elle aussi grand que plus tard le sera celui d'un Hitler.

Pour servir son argument l'auteur

L'auteur n'a pas d'"argument". Il a simplement choisi de servir la vérité, comme en principe tous ceux qui prennent sur leur temps de loisir pour écrire ici. Une expression existe, on explique quelles sont ses racines, voilà tout. Et le refus de "copenhaguer" la flotte de Guillaume II est tout à l'honneur de l'Angleterre, bien qu'il se soit hélas révélé catastrophique.

a choisi, sans contexte, ni offrir différents points de vues, seulement quelques exemples dans une période de près de mille ans.

C'est que les autres années n'ont aucun rôle dans cette expression, et que c'est cette expression qui est expliquée. On ne parlait pas de "perfide Albion" en 1066, pour information.

Ceci afin de justifier la calomnie d’une nation entière comme perfide.

Halte au plan parano ! On ne dit à aucun moment que l'Angleterre est perfide, on explique simplement ce qui l'a fait *à un moment de son histoire* cataloguer comme telle, ainsi que les abus que les nazis ont tenté de faire de l'expression. Il faut lire les articles avec ta TÊTE et non avec tes TRIPES, merci :-)
81.64.199.51 17 jun 2005 à 22:00 (CEST)
Sur Wikipédia EN, l'article contient des informations qui semblent plus de type Encyclopédie (bien beau, une fois dit, que mettre derrière l'expression...). De plus, elles sont absentes de l'article discuté FR.
"Perfidious Albion" means "treacherous Britain" ("Albion" deriving for the pre-Roman name for Britain). The phrase was coined in a poem of 1793 by Augustin, Marquis of Ximenez, who wrote, "Attaquons dans ses eaux la perfide Albion". It was popularised in 1813 when it was used as a recruiting slogan for the Napoleonic war.
Eh bien, tu l'ajoutes, mon vieux! C'est comme ça que ça marche, la Wikipedia.
Le mot "perfide" (perfides, passant outre à sa promesse) n'étant guère expliqué ni étayé là-bas, tu peux y copîer du même coup là-bas les informations factuelles données ici. Il serait dommage de les en priver. L'information doit circuler et nos n'avons pas vocation à en faire la rétention. 195.132.56.54 26 jun 2005 à 08:38 (CEST)
Vos avis, - Holycharly |Histoire jusque les Temps Modernes - Linguistique - Technologie guerrière et Géostratégie- Histoire de l'Art - Ufologie (?!) ]] 25 jun 2005 à 05:19 (CEST)

definition peut etre trop simpliste[modifier le code]

http://www.weblettres.net/spip/article.php3?id_article=489 sur l'adresse ci dessus, une synthèse où "il s’agissait de trouver l’origine de l’expression « Perfide Albion » désignant, dans la littérature française, l’Angleterre". Pas loe temps pour refaire l'article, je vous en laisse le soin.

Références nécessaire[modifier le code]

Le rapport entre l'expression et les faits historiques n'est généralement pas sourcé. Et si le rapport est simplement que quelqu'un, un jour, a écrit que l'Angleterre est perfide Albion parce qu'elle a fait ceci ou cela, alors le rapporter n'est pas pertinent : L'article se transformerait en une interminable liste de récriminations contre l'Angleterre. En outre, constituer une liste d'usages serait un travail lexicographqiue inédit, donc interdit dans WP. Cet article devrait être supprimé, à moins qu'il existe des publications sur cette expression. Marc Mongenet 29 novembre 2006 à 18:48 (CET)

Non a la suppression de cette page[modifier le code]

Cette page m'a appris des choses. N'est ce pas le but de Wiki ? Puisque ce but est atteint, la suppression de cette page serait abusive. Si elle est insatisfaisante, il faut la re-écrire, pas la supprimer.

Je ne vois pas même l'intérêt de la réécrire. Elle est parfaitement neutre, cite des sources vérifiables, et explicite l'origine d'une expression qui revient souvent dans des ouvrages, par exemple de Christophe, et dont les sources étaient devenues obscures depuis l'Entente cordiale.

Cela dit, si Marc Mongenet veut absolument continuer son travail de sabotage de la Wik, je suppose qu'il doit avoir ses raisons. 81.65.26.7 30 décembre 2006 à 20:42 (CET)


Non il ne faut pas supprimer cette page ! Je n'avais jamais compris cette expression et cet article me l'a fait comprendre. Qu'il soit encore à améliorer,sans doute, voire restructurer,peut-être, mais à supprimer, sûrement pas. J'y ai ajouté plusieurs références trouvées sur Cairn.info, Persée, Gallica ... Le sujet a été traité par des universitaires. Il faut évidemment le garder en lui donnant le meilleur aspect encyclopédique possible, c'est à dire en explicitant l'expression, en présentant l'historique de son utilisation, et bien évidemment en évitant d'en faire une "interminable liste de récriminations contre l'Angleterre" comme l'a écrit plus haut Marc Mongenet et encore moins "des appels à la haine contre l’Angleterre" comme écrit plus haut. Surtout, je ne comprends pas que ce débat de l'admissibilité ait été remis sur le tapis en décembre 2020, alors que la question semblait avoir été tranchée en 2006 par --GdGourou - °o° - Talk to me 12 décembre 2006 à 09:51 (CET). --Marie-Walt (discuter) 14 février 2021 à 04:15 (CET)
Le motif invoqué pour remettre sur le tapis l'admissibilité de cet article est "synthèse inédite". Mais que signifie ce motif ? Par définition, comme il est interdit de recopier telle quelle quelque source que ce soit, il est évident que tout article de Wikipedia est "une synthèse inédite" ! Ce motif de remettre ce bandeau est pour moi fallacieux et je n'en comprends même pas l'intention. Quel serait l'intérêt, ou bien qui aurait intérêt, à ce qu'il soit supprimé ? --Marie-Walt (discuter) 21 février 2021 à 19:52 (CET)

La question est de savoir si cette expression a déjà été analysée autrement que de manière lexicographique (car dans ce cas c'est sur le Wiktionnaire que ça doit se passer). A-t-on analysé scientifiquement (historiquement, sociologiquement, politiquement...) l'usage de cette expression ? A-t-on des auteurs qui recensent globalement les usages de cette expressions ? Sinon, qui dit que la mort de Jeanne d'Arc relève de la Perfide Albion ? Ou bien cet article traite-t-il sous prétexte de cette expression, la rivalité historique entre France et Angleterre (et dans ce cas serait-ce une partie de Relations entre la France et le Royaume-Uni ou Anglophobie ?). Empire du Milieu n'a par exemple pas la litanie de justifications ex post et de citations. HaguardDuNord (discuter) 21 février 2021 à 20:19 (CET)<br\>

Mais il ne me serait pas venu un seconde à l'esprit de chercher à Relations entre la France et le Royaume-Uni ou à Anglophobie pour comprendre le sens cette expression que je ne connaissais pas ! C'est pourquoi, alors qu'on la trouve si fréquemment dans des citations historiques ou des articles de qualité ou de diffusion universitaires ou même de presse tout récemment (et même sur Twitter avec le hashtag "Perfide Albion" et d'autres réseaux sociaux en raison du Brexit et des inénarrables déclarations de Boris Johnson), il est indispensable de maintenir cet article avec cette entrée "Perfide Albion".--Marie-Walt (discuter) 22 février 2021 à 04:46 (CET)
Votre comparaison avec l'article Empire du Milieu n'est pas pertinente, car cette expression désignant la Chine, même si elle peut actuellement poser problème comme cela est mentionné dans l'article (il vaudrait mieux dire Pays du Milieu), est une périphrase de nature géographique de plus liée à l'analyse ou l'interprétation de l'idéogramme qui en est à l'origine et du même type, (par exemple) que Pays su Soleil Levant (voir aussi tout cet article Liste de périphrases désignant des pays) et n'est pas en soit une définition à valeur dépréciative comme l'est perfide Albion qui, elle, demande justement à comprendre ce qui s'est passé pour que tant de nations européennes (et même plus loin) aient depuis tant de temps utilisé cette expression qui sonne comme une injure. De façon intuitive on se dit qu'il n'y a pas de fumée sans feu, mais encore faut-il le prouver ! Et justement égrener les motifs de contentieux du passé aide à comprendre pourquoi cette expression s'est ancrée dans les langues européennes. Et évidemment ces motifs ne peuvent être que ex post. On ne fait pas de procès d'intention au Royaume-Uni. On constate après coup, que cette réputation qui colle à Albion est une nouvelle fois justifiée.--Marie-Walt (discuter) 23 février 2021 à 15:25 (CET)

Mais justement, la moitié de l'article n'est pas consacré à expliquer l'expression mais à dire que l'Angleterre est perfide, sans analyse (la phrase « L'antagonisme quasi permanent entre la Grande-Bretagne et la France » peut sans soucis s'écrire au sujet de l'Allemagne, la Russie, ou en inversant France et GB, preuve de la vacuité de son contenu). Que l'expression soit utilisée, personne n'en doute, mais qu'a-t-on à en dire ? Que vient faire Pearl Harbour dans cette histoire ? Et la guerre des Malouines qui n'a pas impacté la France ? Le viol de Jeanne d'Arc dont la source n'évoque pas cette expression ? Etc. Le problème de cet article n'est pas tant le sujet que le traitement par compilation et approximation... La moitié est hors sujet. Il mériterait d'être totalement repris en repartant de l'article du François Crouzet qui me semble être l'une des seules vraiment adaptées. HaguardDuNord (discuter) 22 février 2021 à 10:16 (CET)<br\>

"La phrase peut sans soucis s'écrire au sujet de l'Allemagne, la Russie..." écrivez-vous. Effectivement le déroulement de l'histoire des relations internationales sur la longueur des siècles vous donne raison. Quel état n'aurait jamais commis de coups tordus diplomatiques ? Mais le fait est que l'on ne parle pas de "perfide Germanie" ou de "perfide Ruthénie" et qu'à l'inverse l'expression "perfide Albion" existe avec ce sens péjoratif et ces mots juste traduits dans presque toutes les langues européennes, y compris l'anglaise ! Il y a sans doute là matière à creuser. Justement c'est intéressant de compléter et modifier au fur et à mesure cet article, car effectivement il n'y a pas que la France et son antagonisme millénaire avec l'Angleterre qui entre en ligne de compte dans ce qualificatif, mais de nombreuses autres nations ont fait les frais d'une diplomatie à sens unique, comme le reconnaissent d'ailleurs les Britanniques eux-mêmes : dans l'article de l'Express de Agnès C. Poirier on lit que « C'est le grand spécialiste britannique de l'histoire de la diplomatie, A. J. P. Taylor, qui expliquait le mieux ce quolibet ... Nous estimons en fait, résumait-il, que nous avons toujours le droit de nous méfier des autres, mais que les autres n'ont en aucun cas le droit de douter de nous." », qu'il s'agisse de l'Espagne, de Malte, du Danemark, de l'Argentine ou même la communauté internationale avec l'histoire de Greenwich et du système métrique. --Marie-Walt (discuter) 22 février 2021 à 19:58 (CET)

Désolé, mais ce que vous défendez est un travail inédit : Qu'est-ce qui prouve que tous ces événements ont alimenté l'usage de cette expression ? Aujourd'hui seules deux sources font un lien direct.
Et écrire : « On constate après coup, que cette réputation qui colle à Albion est une nouvelle fois justifiée » est un sophisme. On pourrait trouver autant d'exemple de perfidie française donc ce n'est pas les événements qui justifient l'expression, sauf s'ils ont à ce moment-là popularisés l'expression. La question n'est pas de savoir si l'expression est justifiée, l'enjeu est d'en avoir une lecture historique (usages au XVIIIe, puis sous l'occupation, etc) ou sociologique (rivalité franco-britannique). HaguardDuNord (discuter) 23 février 2021 à 15:46 (CET)

Je peine à comprendre vos arguments : ce que vous écrivez va dans le sens de la nécessité d'une restructuration, pas d'une suppression de cet article . Toutes les études historiques, sociologiques, politiques, qui restent à trouver dans des articles ou ouvrages différents, devraient permettre cette restructuration. Pourquoi ne pas vous y atteler ? Vous écrivez : "Qu'est-ce qui prouve que tous ces événements ont alimenté l'usage de cette expression ?" Mais c'est parce que ces faits sont cités explicitement ou implicitement chaque fois que l'expression est réemployée ! Vous écrivez " On pourrait trouver autant d'exemples de perfidie française" C'est vrai, mais la constatation est qu'on n'emploie jamais les expressions "perfide Hexagone" ou le "perfide Outre-Rhin " ou "le perfide plat pays" Pourquoi ? Sinon la survenue d'une série d'évènements emblématiques qui semblent avoir bien marqué les esprits et l'opinion publique, non ? Vous écrivez "ce n'est pas les événements qui justifient l'expression" Mais quoi d'autres alors ? Dire que les évènements justifient l'expression est un jugement qui ne relève pas de ma personne mais de l'opinion publique, des écrivains, des journalistes, des essayistes, et même des universitaires qui l'ont abondamment employée. Et encore : "justifient l'expression, sauf s'ils ont à ce moment-là popularisé l'expression." Les dizaines de milliers de hashtags "#Perfide Albion" à propos du Brexit récemment sur Twitter ne seraient-ils pas une popularisation bien actuelle de cette expression (et c'est justement pour ça que j'en ai cherché le sens !!! ) ?
Je suis impatiente de voir comment il serait judicieux de restructurer cet article en partant de ce qui vous semble une meilleure base (l'article de François Crouzet).--Marie-Walt (discuter) 23 février 2021 à 18:11 (CET)

Il me vient un idée, celle de rajouter un 3ème chapitre (après celui de "pourquoi perfide" et "pourquoi Albion") qui serait comme « critique de l’expression » ; je viens de tomber sur cet article en 2 parties d’un blog intitulé « Le mot juste en anglais » ; c’est une Française très anglophile, vivant depuis 25 ans en Angleterre et traductrice de son état qui l’a écrit https://www.le-mot-juste-en-anglais.com/2014/01/perfide-albion.html et https://www.le-mot-juste-en-anglais.com/2014/01/épithète-infamante-qui-lui-collera-plus-tard-à-la-peau-napparaît-que-plus-tard-et-sattache-dabord-à-langleterre-et.html et elle donne bien des arguments pour la critique de cette expression et bien des exemples de la mauvaise foi française dans l’utilisation qui en est faite.
Cela équilibrerait sans doute cet article qui, effectivement, peut sembler une litanie de griefs contre le Royaume-Uni et qui peut sembler nourrir le cliché en renforçant stéréotypes et préjugés.
Je vais introduire ce nouveau chapitre, mais vais laisser reposer le sujet pour le moment espérant que d’autres y mettent aussi leur patte.--Marie-Walt (discuter) 23 février 2021 à 23:21 (CET)

Bonjour, je n'ai pas le souvenir d'avoir demandé la suppression. Mon problème est le contenu actuel (et durable) qui est relève en effet d'une synthèse inédite. Pour tenter d'être plus clair :
  1. Comme vous le dites, « la constatation est qu'on n'emploie jamais les expressions "perfide Hexagone" ou le "perfide Outre-Rhin " ou "le perfide plat pays" », preuve que ce ne sont pas les faits de traitrise qui expliquent l'expression (puisque à faits équivalents, il n'y a pas d'expression équivalente pour la France ou l'Allemagne), mais autre chose que ces faits (antagonismes, stéréotypes, etc). Donc lister les faits n'est pas pertinents sauf à être explicitement cité comme illustration dans un travail de qualité (travail universitaire, article de presse pas seulement contextuel). Pas de blog, de site perso ou de dépêches journalistiques.
  2. Il faut sourcer les analyses, pas les utilisations. Malgré votre bonne volonté évidente, vous accentuez à mes yeux le problème par des commentaires personnels (« Exemple typique d'un emploi plaisant, taquin, de l'expression par un jeune homme qui adore l'Angleterre », « fameuse », etc).
  3. Il faut se limiter aux liens que font les sources, et pas construire par accumulation. L'implicite n'a pas sa place ici. Et un titre d'article sur un virus ne devient pas automatiquement un fait historique. On ne fait pas ce type d'article en compilant les résultats de de Google ou Gallica. Car il ne s'agit pas de faire un relevé de tous les usages de cette expression au point qu'aujourd'hui les notes sont plus longues que le corps de l'article, ce qui n'est pas viable.
  4. « Pourquoi ne pas vous y atteler ? » : Parce que ce n'est pas mon sujet préféré, parce que mes priorités sont autres, parce que cela fait plus de 10 ans que certains refusent un allègement... Mais je veux bien m'y essayer, en vous prévenant que cela signifie réduire au moins de moitié le contenu.
Cordialement. HaguardDuNord (discuter) 27 février 2021 à 10:07 (CET)

Conservation[modifier le code]

--GdGourou - °o° - Talk to me 12 décembre 2006 à 09:51 (CET)

Je ne comprends pas l'argument donné pour que cet article ne soit (à nouveau) pas admissible et doive être supprimé. Je remarque que le wikipédien qui a mis ce bandeau le 28 décembre 2020 "SRVLR" n'a jamais contribué ni à la rédaction de l'article ni surtout à la discussion de celui-ci et que le motif invoqué "synthèse inédite" n'est pas fondé si j'en réfère à (ma compréhension de) la définition donnée de "synthèse inédite" dans Wikipedia : il s'agit soit de "Corrélations non sourcées" soit d'une "Synthèse sans équivalent" soit de "rapprochements d'articles inédits".
Mon raisonnement est le suivant :
L'expression péjorative "Perfide Albion" existe, elle est même très employée avec des périodes de recrudescence au cours de l'histoire de son utilisation.
Que signifie-t-elle ?
Quelle est l'histoire de cette expression ? À quelles périodes a-t-elle été employée ?
Y a-t-il eu des critiques à l'égard de cette expression péjorative ?
L'article ne me semble être que la présentation (synthétique, résumée) sourcée de tous ces faits et ne comporte pas de conclusion(s). « Pour qu'il y ait une synthèse inédite, il faut que deux sources soient combinées pour produire une affirmation qui ne figure dans aucune d'entre elles. » dit l'article Wikipedia:Synthèse inédite.
Où cela se produit-il dans cet article pour justifier la qualification de "synthèse inédite " ?--Marie-Walt (discuter) 24 février 2021 à 15:11 (CET)

Another example of British perfidy, from English Wikipedia[modifier le code]

Quoted from the article on Jeffrey Amherst:"The hostility between the British and Native Americans after the French and Indian War led to one of the first documented attempts at biological warfare in North American history.[9] In response to the 1763 uprising known as Pontiac's Rebellion, Colonel Henry Bouquet wrote to Amherst, his commanding officer, with the suggestion that the British distribute smallpox-infected blankets to Indians. Amherst approved the plan and expressed his willingness to adopt any "other method that can serve to Extirpate this Execrable Race."[10] William Trent, an officer at Fort Pitt, described giving smallpox infected blankets to Indians in his diary; however, this occurred several weeks before Amherst proposed the plan to Bouquet and it is unclear what role, if any, either of the men played in the incident.

Amherst was summoned home, obstensibly so he could be consulted on future military plans in North America, and expected to be praised for his conquest of Canada. Instead, once in London, he was asked to account for the recent rebellion.[11] He was forced to defend his conduct, and faced complaints made by Sir William Johnson and George Croghan about his Indian policies. They had successfully lobbied the Board of Trade which had led to Amherst's removal.[12] He was succeeded in his command by Thomas Gage." -Rich Peterson199.33.32.40 (d) 21 mai 2011 à 23:46 (CEST)

Le paragraphe "Pourquoi perfide" ?[modifier le code]

Selon Bossuet : "la perfide Angleterre, que le rempart de ses mers rendait inaccessible aux Romains".
Pas si inaccessible que cela puisque les Romains se sont installés en Angleterre.--81.244.235.47 (discuter) 25 février 2017 à 17:11 (CET)

C'est vrai que les Romains y sont allés en "Bretagne", ils y ont même construit des fameux murs (d'Hadrien et d'Antonin ), mais bien trop loin de leurs bases romaines, pas assez nombreux pour lutter contre les diverses invasions des Saxons, des Angles, des Jutes, des Pictes et des Scots, ils n'ont pas pu y rester, s'y implanter pour construire une civilisation "brito-romaine" à l'instar de la civilisation gallo-romaine en Gaule. Lisez ces articles sur la Bretagne (province romaine) et Grande-Bretagne post-romaine. La connaissance de cette histoire justifie la remarque de Bossuet. --Marie-Walt (discuter) 22 février 2021 à 04:32 (CET)