Discographie de John Zorn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Zorn est un musicien prolifique. Tout au long de sa carrière il a composé et joué du saxophone, dans le cadre de certaines formations qu'il dirige (notamment Painkiller, Masada, et Naked City) ou de collaborations variées. Cet article regroupe l'ensemble de ses participations discographiques. Nombre d'entre elles ont été publiées sur son label Tzadik.
La discographie est organisée de façon à la fois chronologique et par catégorie/projet/groupe. Ainsi, les Game pieces sont la première manifestation discographique de John Zorn, la première catégorie; puis les pièces en solo, les compositions par fiches, Naked City, etc. À l'intérieur de chaque catégorie, les albums sont classés par ordre chronologique.

Game pieces[modifier | modifier le code]

Parachute years[modifier | modifier le code]

Cobra[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

The Classic Guide to Strategy (saxophone solo)[modifier | modifier le code]

The Hermetic Organ (orgue solo)[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Compositions par fiches (File Cards)[modifier | modifier le code]

Rock, hardcore, métal[modifier | modifier le code]

Naked City[modifier | modifier le code]

Painkiller[modifier | modifier le code]

Moonchild[modifier | modifier le code]

Simulacrum[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Filmworks[modifier | modifier le code]


Masada[modifier | modifier le code]

Quartet original (Zorn/Douglas/Cohen/Baron)[modifier | modifier le code]

Masada Book Two - The Book of Angels[modifier | modifier le code]

Masada Book Three - The Book Beriah[modifier | modifier le code]

  • Coffret de 11 disques (2018)

Electric Masada[modifier | modifier le code]

Masada String Trio[modifier | modifier le code]

Bar Kokhba Sextet[modifier | modifier le code]

Série Masada Anniversary[modifier | modifier le code]

Autres Masada[modifier | modifier le code]

Musique de concert contemporaine[modifier | modifier le code]

Série Music Romance[modifier | modifier le code]

Hemophiliac[modifier | modifier le code]

Série 50th Birthday Celebration[modifier | modifier le code]

The Dreamers[modifier | modifier le code]

Œuvres mystiques[modifier | modifier le code]

Gnostic Trio[modifier | modifier le code]

Nova Express Quartet[modifier | modifier le code]

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Avec Fred Frith[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Apparitions (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

  • Hallowed Ground (The Violent Femmes, 1984)
  • OTB (Jim Staley, John Zorn, 1984)
  • Purged Specimen (Blind Idiot God, 1989)
  • NekonoTopia NekonoMania (Seigen Ono, 1990) - Zorn joue du saxophone sur la piste 6
  • Mais (Marisa Monte, 1991)
  • Lo Flux Tube (OLD, 1991)
  • Mr Bungle (Mr. Bungle, 1991) - produit par John Zorn ; il joue également du saxophone sur la piste 1 mais n'est pas crédité
  • Live in Japan (Valentina Ponomareva, 1991) (John Zorn joue sur le 5e titre)
  • Possession ("God" avec Justin Broadick/Kevin Martin/John Zorn, 1992)
  • How I Got Over (God Is My Co-Pilot, 1992)
  • We Insist? (Yoshihide Ōtomo, 1992)
  • Welcome to Forbidden Paradise (Hoppy Kamiyama, 1992)
  • Early Works (Ruins, 1992)
  • Blue Planet Man (Big John Patton, 1993)
  • Speed Yr Trip (God Is My Co-Pilot, 1993)
  • Ground Zero (Ground Zero, 1993)
  • Sacrifist (Praxis, 1994)
  • Minor Swing (Big John Patton, 1995)
  • Hex Kitchen (Ikue Mori, 1995) - Zorn joue de la clarinette
  • Hsi-Yu Chi (David Shea, 1996)
  • Pranzo Oltranzista (Mike Patton, 1997)
  • Weird Little Boy (Weird Little Boy, 1998)
  • Prelapse (Prelapse, 1999)
  • MxBx 1998/13,000 Miles At Light Velocity (Melt-Banana, 1999) - produit par John Zorn
  • Great Jewish Music: Serge Gainsbourg (Zorn sur la piste 16 "contact")

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]