Naked City (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Naked City.
image illustrant un groupe de musique
Cet article est une ébauche concernant un groupe de musique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Naked City
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Jazz avant-gardiste, grindcore, experimental, free jazz
Années actives 1988–1993 (brève réunion en 2003)
Labels Elektra Nonesuch, Avant, Earache, Tzadik
Composition du groupe
Anciens membres John Zorn
Bill Frisell
Wayne Horvitz
Fred Frith
Joey Baron
Yamatsuka Eye
Mike Patton

Naked City est un groupe de jazz avant-gardiste américain, formé par le saxophoniste-compositeur-producteur John Zorn[1] entre 1987 et 1989[2],[3]. La formation est composée de Bill Frisell à la guitare, Fred Frith à la basse, Joey Baron à la batterie, Wayne Horwitz au clavier[1], avec des apparitions vocales de Yamatsuka Eye et de Mike Patton. La particularité de ce groupe est de pouvoir passer du jazz au punk rock en passant par la bossa nova, le funk et le death metal au fur et à mesure des morceaux. Naked City est un tour d'horizon d'une bonne partie de la musique contemporaine.

Naked City a inspiré une certaine partie des artistes de musique avant-gardiste à travers le monde. Les chansons Bonehead et Hellraiser (de l'album Torture Garden) sont utilisées dans le film Funny Games à plusieurs reprises, au début, au milieu et à la fin.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Naked City index
  2. Henry Martin, Keith Waters, Jazz: The First 100 Years, Cengage Learning, (ISBN 978-0-534628-04-8), p. 381.
  3. Todd S. Jenkins, Chronology of Events, Greenwood Publishing, (ISBN 978-0-313333-13-2).

Liens externes[modifier | modifier le code]