Diplocaulus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Diplodocus.

Diplocaulus (signifiant « double coiffe ») est un genre éteint d'amphibiens de la sous-classe des lépospondyles ayant vécu durant la période du Permien. Il mesurait plus d'1 m de long.

Description[modifier | modifier le code]

Diplocaulus sp. reconstitué par Dimitri Bogdanov.
Un Diplocaulus sp. imaginé avec une carapace souple.

Diplocaulus avait une taille de près de 1 mètre de long et il est principalement connu pour les longues protubérances sur les côtés de sa tête, qui donnaient à son crâne la forme d'un boomerang. On en ignore la fonction, mais dans la littérature paléontologique[1] on trouve principalement trois hypothèses :

  • du fait de ses membres frêles et de sa queue relativement courte, on suppose qu'il nageait peu, surtout de bas en haut pour monter respirer en surface, en s'aidant de son crâne comme d'une voile sous-marine pour prendre le courant, puis en se laissant retomber au fond ;
  • ce crâne a pu aussi avoir une fonction défensive, puisqu'il aurait été difficile à avaler pour n'importe quel prédateur (même Eryops) ;
  • il est également possible qu'une large peau en « carapace souple » (peut-être camouflée par un coloris mimétique) a pu s'insérer sur les extrémités du « boomerang » crânien et dissimuler l'animal posé à l'affût sur le fond, à la manière des actuelles tortues du genre Chitra[2].

Parentèle[modifier | modifier le code]

Diploceraspis est un proche cousin de Diplocaulus.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. A.R.I. Cruickshank et B.W. Skews, The functional signifiance of Nectridean tabular horns (Amphibia: Lepospondyli) dans « Proceedings of the Royal Society » B: Biological Sciences, vol. n° 209 - 1177, 1980, pages 513 à 537.
  2. Cf. Université du Michigan [1] ou [2]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :