David Le Bars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
David Le Bars
David le bars.jpg
Fonction
Secrétaire général
Syndicat des commissaires de la Police nationale
depuis
Céline Berthon (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
EaubonneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Haut fonctionnaire de policeVoir et modifier les données sur Wikidata

David Le Bars, né le à Eaubonne (Val-d'Oise), est un haut fonctionnaire de police et dirigeant syndical. Il est depuis 2018 le secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale française[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Titulaire d’une maîtrise de droit privé, David Le Bars devient lieutenant de police en 1996 puis commissaire de police en 2003[2] à l’issue d’une formation à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or.

Successivement chef de circonscription à Saint-Cloud, commissaire central adjoint du 11e arrondissement de Paris, chef de la compagnie de sécurisation à Paris, commissaire central adjoint du 18e arrondissement de Paris, il est promu commissaire divisionnaire le 1er novembre 2014.

Depuis avril 2018, David Le Bars est le secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale française[3], succédant à Céline Berthon. Il est membre du conseil d'administration de l'Ecole nationale supérieure de la police[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récipiendaire en 2006 de la médaille de bronze d’acte de courage et de dévouement, David Le Bars obtient la médaille d’honneur de la police nationale en 2013. Il est décoré de la médaille d’argent de la sécurité intérieure le 19 avril 2017[1].

Interventions[modifier | modifier le code]

Régulièrement l’invité de plateaux de radio et télévision, il a notamment défendu en janvier 2019 le lanceur de balles de défense[4] et s’est exprimé en février 2019 en faveur d’une modernisation de la police et des moyens qui lui sont affectés[5].

Publication[modifier | modifier le code]

Le 13 novembre 2019, David Le Bars publie « La Haine dans les yeux » aux éditions Albin Michel. L'ouvrage a pour ambition de dénoncer la montée de la haine et des violences à l'encontre des forces de l'ordre. Il s'attache à pointer tous les responsables de cet état de fait[6]. Le propos est « sans langue de bois » (dixit l'auteur lui-même), y compris à l’égard de la Police Nationale. L'auteur tente, enfin, d'apporter des solutions[7] pour mettre fin à cette situation.

Autres activités[modifier | modifier le code]

David Le Bars est président de l’association « Génération 69 » qui organise des tournois de rugby amateur notamment dans les pays de l’hémisphère Sud (Argentine, Espagne, Maroc, Grèce, Afrique du Sud, Nouvelle Zélande/Australie).

David le Bars est consultant pour la réalisation de séries policières telle Groupe Flag, tournée entre 2002 et 2008[8], et conseiller technique de séries et fictions, comme Engrenages (saisons 5 à 7).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Ministère de l'Intérieur », sur https://www.interieur.gouv.fr/content/.../file/discours-syndicat-commissaires-pn.pdf, (consulté le 14 juin 2019)
  2. a et b Décret du 11 septembre 2003 portant nomination et titularisation de commissaires de police de la police nationale (lire en ligne)
  3. RMC, « Le Grand Oral de David Le Bars, syndicat des commissaires de la police nationale – 18/03 », RMC (consulté le 14 juin 2019)
  4. Le JDD, « TRIBUNE. Pourquoi le lanceur de balles de défense ne doit pas être interdit », sur lejdd.fr (consulté le 14 juin 2019)
  5. « David Le Bars : «La loi anticasseurs était utile, mais elle est imparfaite» », sur leparisien.fr, 2019-02-16cet18:38:01+01:00 (consulté le 14 juin 2019)
  6. « David Le Bars : "Ce qui a basculé, c'est une banalisation de la haine par une minorité de la population" », sur www.franceinter.fr (consulté le 17 décembre 2019)
  7. « Un commissaire décrypte les origines de « la détestation du flic » », sur www.20minutes.fr (consulté le 17 décembre 2019)
  8. AlloCine, « Groupe Flag » (consulté le 14 juin 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]