Dakelh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les Nord-Amérindiens image illustrant la Colombie-Britannique
Cet article est une ébauche concernant les Nord-Amérindiens et la Colombie-Britannique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) ; pour plus d’indications, visitez le projet Nord-Amérindiens.

Un petit totem Dakelh contemporain.

Les Dakelh sont le peuple indigène d'une large partie du centre de la Colombie-Britannique. Ce nom signifie « ceux qui se déplacent en bateau ». On les appelle aussi Porteurs en français, Carriers en anglais ; c'est la traduction du nom que leur ont donné les Sekani, que les Européens ont rencontrés avant les Dakelh.

La langue dakelh est une langue athapascane. Les Porteurs parlent deux langues apparentées. La première, le babine-witsuwit'en, est parfois appelée porteur du nord. La seconde, le porteur à proprement parler, inclut ce qu'on appelle parfois le porteur du centre et le porteur du sud. Comme la plupart des langages de Colombie-Britannique, le porteur est une langue en danger. Seulement 10 % des Porteurs parlent actuellement le porteur, et quasiment aucun enfant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Roy L. Carlson, Charles E Borden, Canadian Archaeological Association, (lire en ligne)
  • (en) Madeline Knickerbocker, « Review of Susan Roy's These Mysterious People: Shaping History and Archaeology in a Northwest Coast Community », BC Studies The British Columbian Quarterly, no 174,‎ (lire en ligne)
  • (en) Susan Roy, These Mysterious People Shaping History and Archaeology in a Northwest Coast Community, McGill/Queen's University Press, , 240 p. (ISBN 9780773537217, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :