Dabwaïhides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dabwaïhides
Ērānshahr

640760

Description de cette image, également commentée ci-après

Extension maximale du territoire contrôle par les Dabwaïhides.

Informations générales
Capitale Sari ou Amol
Langue Moyen-perse
Langues du groupe caspien
Religion Zoroastrisme
Histoire et événements
760 Conquête du Tabaristan par les Abbassides
Ispahbadh du Tabaristan
(1er) 640 - 660 Gil Gawbara
(Der) 740761 Khurshid

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Les Dabwaïhides (translittéré en anglais : Dabyuids) sont des dynastes d’origine perse, zoroastriens, qui après la conquête de l’Empire sassanide par les Musulmans maintiennent leur indépendance dans le Gilan, le Tabaristan et une partie du Khorasan.

Les Dabwaïhides comme leurs voisins de l'est les Bawandides du Mazandéran revendiquaient une ascendance sassanides comme descendants d’un « Grand Roi » en l’occurrence Zamasp. Les Dabwaïhides professaient le Zoroastrisme.

Gīl Gīlān Gawbāra (ou Jil-i Jilanshâh) fils de Gilanshâh (Jilanshâh), fils de Péroz, fils de Narseh (mort en 570/580) fils de Zamasp qui était prince du Gilan de 647 à 660 à l'époque de Yazdgard III est le fondateur de la dynastie[1]

Origine[modifier | modifier le code]

L'histoire ancienne de la famille, semi-mythique, est rapportée par l'historien du XIIIe siècle ibn Isfandiyar. D'après son récit, les Dabwaïhides descendent d'un frère du shah sassanide Kavadh Ier, Zamasp. Son petit-fils Firuz conquiert le Gilan, et son propre petit fils Gil, surnommé Gavbara, étend alors le pouvoir familial sur le Tabaristan. Le dernier shah sassanide Yazdgard III attribue alors au fils de Gil, Dabwaïh, les titres de Gil-Gilan (« Seigneur du Gilan ») et Padashwargarshah (« shah du Patashwargar », ancien nom des montagnes du Tabaristan).

Après la conquête musulmane de la Perse, les Dabwaïhides établissent une principauté quasi indépendante, n'étant que symboliquement vassale du Califat arabe. En plus des titres accordés par Yazdgard, les Dabwaïhides portent également l'ancien rang militaire iranien ispahbadh comme titre de règne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier membre réellement documenté de la dynastie Dabwaïhide est Farrukhan-i Bozorg (« Farrukhan le Grand »), qui repousse une importante tentative d'invasion musulmane sous le commandement de Yazid ibn Muhallab en 716-717. Il pourrait être en réalité le véritable fondateur du pouvoir dabwaïhide au Tabaristan ; une récente étude date son ascension au pouvoir dans les années 670 au lieu des années 710 initialement suggérées. Farrokhan meurt en 728 et est succédé par son fils Dadburzmihir. Peu de choses sont connues sur son règne et il meurt à un jeune âge en 740/741. Son fils et successeur, Khurshid, n'est encore qu'un enfant, et c'est son oncle, Farrukhan-i Kuchak (« Farrukhan le Petit ») qui assure la régence pour 7 ans. Khurshid dirige un état prospère et tente à plusieurs reprises, sans succès, de rompre ses liens avec le Califat, en exploitant les troubles qui l'agite à la fin du règne des Omeyyades et la révolution abbasside. Ces tentatives conduisent à une importante invasion du Tabaristan en 759, forçant Khurshid à chercher refuge dans le Gilan, où il se suicide par empoisonnement en 761.

Princes du Gilan[modifier | modifier le code]

En 766 le Gilan est conquis par les troupes du Calife en même temps qu’une grande partie du Tabaristan. Les Baduspanides, une dynastie également issue de Gīl Gīlān Gawbāra, réussit à se maintenir dans le Rūyān et le Rostamdār jusqu'au XVIe siècle.

Généalogie des Dabwaïhides[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gil Gavbara
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dabwaïh
Ispahbadh
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Farrukhan-i Bozorg
Ispahbadh
v. † 728
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dadburzmihir
Ispahbadh
† 741
 
 
 
Farrukhan-i Kuchak
Régence (741-749)
 
 
 
Sārūya
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Khurshid
Ispahbadh
† 761
 
 
 
Plusieurs fils
 
 
 
Joshnas
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hormozd
 
Dāḏmehr
 
Vandād-Hormozd
 
 
 
 
 
Trois fils

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parvaneh Pourshariati: Decline and Fall of the Sasanian Empire: The Sasanian-Parthian Confederacy and the Arab Conquest of Iran International Library of Iranian Studies, 2009, 510 pages (ISBN 1845116453), p. 471
  2. Dabwaïh est peut-être identique à Khushid Ier. En effet on trouve ce dernier sur des monnaies Dabwaïhides mais il n’est pas mentionné par les chroniqueurs musulmans.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, chapitre VIII, « Dynasties des Ghavparéhides-Dabwaïdes du Ghilan et du Tabaristan  », § 3 p. 122.
  • (en) Clifford E. Bosworth, The New Islamic dynasties: a chronological and genealogical manual, Columbia University Press,‎ , 389 p. (ISBN 9780231107143, lire en ligne), chap. 79, p. 162-163
  • (en) Parvaneh Pourshariati, Decline and Fall of the Sasanian Empire: The Sasanian-Parthian Confederacy and the Arab Conquest of Iran, London, United Kingdom, I.B. Tauris,‎ (ISBN 978-1-84511-645-3, lire en ligne)