Décompression neurovertébrale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Décompression neurovertébrale est une méthode à réduire la compression de la moelle épinière

La décompression neurovertébrale est une procédure chirurgicale ou non chirurgicale qui a pour but de relâcher la pression sur la moelle épinière ou sur les nerfs de la colonne vertébrale. La décompression neurovertébrale est un élément clé dans le traitement de maux de dos tel que les hernies discales, les bombements discaux, les douleurs sciatiques, la dégénérescence discale et l'arthrose.

Indications[modifier | modifier le code]

Coupe transversale du rachis cervical passant au niveau d'un disque
à gauche : aspect normal, à droite : hernie discale postérolatérale gauche

La décompression neurovertébrale peut etre indiqué en cas de

Méthodes[modifier | modifier le code]

La décision de la méthode préférable est sujet à discussion[1].

Technique non-chirurgicale[modifier | modifier le code]

La décompression neurovertébrale
(Technique non-chirurgicale)
Décompression neurovertébrale au Moyen Âge

La décompression neurovertébrale non chirurgicale est une technique qui consiste à appliquer une force de distraction sur la colonne vertébrale[2]. De ce fait, un espace est créé entre les vertèbres ce qui permet aux disques intervertébraux de reprendre du volume. Cette décompression est rendue possible grâce à un système qui gère de façon précise les forces de traction appliquées lors des traitements. Une pression négative à l'intérieur des disques est alors obtenue, sans pour autant provoquer le réflexe habituel de contraction des muscles qui se manifeste lors de la traction conventionnelle. Cela permet la réhydratation des disques et engendre la régénération des tissus. Il en résulte ainsi une réduction de la pression sur les nerfs et un soulagement de la douleur[3]. Bien que la théorie fondamentale de la décompression neurovertébrale soit acceptée comme valide, il existe toutefois un manque de preuves cliniques pour soutenir son efficacité[4].

Techniques chirurgicales[modifier | modifier le code]

Le choix de la méthode dépend du lieu et du degré de la lésion. Généralement la méthode chirurgicale préférable pour une décompression neurovertébrale est la chirurgie mini-invasive[5].

Pour le traitement de la compression d'une racine nerveuse, l'opération enlève partiellement (parfois totalement) le disque intervertébral faisant hernie[6], on parle alors de discectomie[7]. Pour le traitement d'une compression de la moelle spinale ou de la queue de cheval), il faut pratiquer une laminectomie, par laquelle une part de la vertèbre lombaire doit être enlevé[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Textes
Vidéo

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Guillaume, Chirurgie cérébro-spinale de la douleur, Presses universitaires de France,
  • Collège de Neurochirurgie, Neurochirurgie, Issy-les-Moulineaux, Elsevier-Masson, coll. « Les référentiels des Collèges », , 242 p. (ISBN 978-2-294-75180-6)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) James N. Weinstein, D.O., M.S., Tor D. Tosteson, Sc.D., Jon D. Lurie, M.D., M.S., Anna N.A. Tosteson, Sc.D., Emily Blood, M.S., Brett Hanscom, M.S., Harry Herkowitz, M.D., Frank Cammisa, M.D., Todd Albert, M.D., Scott D. Boden, M.D., Alan Hilibrand, M.D., Harley Goldberg, D.O., Sigurd Berven, M.D., Howard An, M.D. et al., « Surgical versus Nonsurgical Therapy for Lumbar Spinal Stenosis », (DOI 10.1056/NEJMoa0707136) : « In the combined as-treated analysis, patients who underwent surgery showed significantly more improvement in all primary outcomes than did patients who were treated nonsurgically ».
  2. Dr Louis Lapointe, « La décompression neurovertébrale ».
  3. WebMD Medical Reference Reviewed by Ross Brakeville, DPT, « Spinal Decompression Therapy ».
  4. Ralph E. Gay, MD, DC, « All About Spinal Decompression Therapy ».
  5. (de) « Minimal-invasive Wirbelsäulenchirurgie » (consulté le 14 mars 2019) : « Eine Verletzung der Nervenbahnen während eines offenen, chirurgischen Eingriffs kann gravierende Folgen haben. Die minimal-invasive Wirbelsäulenchirurgie bringt dieses Risiko nicht mit sich ».
  6. (en) « Back and Leg Pain - Definition List | Resources | HJD Spine Center » [archive du ], Med.nyu.edu (consulté le 18 décembre 2010).
  7. « Discectomie », sur Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine, (consulté le 2 octobre 2020).